Les horions de l'horizon ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

4745466485_b5cf31d6e3.jpg

L'horizon ne fut-il pas la "fin du monde", oui de cette réalité physique qui s'interrompait, si brutalement, en abîme. Et tombait dans le vide incommensurable…Ce qui terrifiait tant ceux/ celles qui n'avaient pas ressenti la sphéricité généraliste de l'univers…

 

Pouvons- nous nous en moquer ? Pas si nous regardons justement l'horizon : le regard saisit bien la longue courbe qui arque le cercle horizontal. Et donne, véritablement, une forme de disque plat au monde. L'effet est encore plus saisissant au bord de l'océan…si l'on "en croit" ses yeux c'est, indiscutablement, ce que nous voyons…l'essentiel serait-il tout aussi invisible que l'air ? Si c'était vrai – pourquoi si peu pratique cette vérité ? et préfère, concrètement (même si leurs mots prétendent l'inverse) un monde plat ? Alors, comment user, plus avant, de sarcasmes – lorsque nous n'apprenons pas plus loin que le bout du nez de qui on fait trop la moque…

 

Surtout, pour les citadin-e-s – la vie peut être vraiment changée par le simple acte de balayer les lointains de son regard, de réhabituer nos yeux à scruter très devant nous – oui lorsque les hommes prétendus préhistoriques voyaient à plus de 2 km – cette perte "miroballante" forme-t-elle une vaste régression irréversible ou non ?

 

Vous le faites, si vous préférez, dans la Nature. Elle est tellement plus agréable à regarder. Ensuite, vos yeux accoutumés persisteront à chercher les lointains dans toutes les perspectives des villes. Comme une seconde nature. Vos rapports sociaux peuvent même changer puisque les bénéfiques effets secondaires de ces nouvelles attitudes c'est bien, aussi, d'envelopper l'autre de votre regard "entier"…vous en captez tellement plus d'informations…

 

Ce qui s'opposerait à ces massifs retours de la sagesse ? Justement le refus de savoir. La pire des "ignorances" qui soit et qui reste de mépriser, dédaigner, regarder exprès ailleurs – puisque, en fait, c'est, avec une méchanceté inouïe envers vous- mêmes (évidemment, par mécanicité, ceci rejaillit, aussi, sur les autres !) - vous vous privez en tout DU MEILLEUR !!! Pourquoi refuser de savoir (donc vraiment voir et réellement avoir) ? La peur, justement, des horions de l'horizon !!! Tout ce que sa nouvelle présence sociale, à l'horizon, ses perspectives, ses ouvertures sur l'idée de futur, etc peut transformer dans nos têtes et nos vies…attitude que nous avons déjà surpassée dans ces recherches méticuleuses des tains du lointain…

 

Oui, les horions ce sont coups, collisions, heurts, gnons, chocs, violences, gifles, soufflets, claques, camouflets – affronts !!! Du moins, d'abord dans le versant du ressenti individuel ( un affront) qui peut se terminer en réalité collective (un affrontement)… c'est prendre vos bulles pour la réalité !!! Rester dans sa bulle c'est même créer des bulles de désastres financiers !!!  Alors ?

 

L'horizon semble si radicalement autre à côté…cette distance, cet éloignement, cet intervalle qui jamais ne s'efface, cet écartement, cet espacement qui se met entre nous et lui, cette ligne qui nous cligne bien les yeux mais jamais ne se rapproche de nous ? Car de fait à qui appartient l'horizon ? Tiens donc, jamais à un financier puisqu'il ne sera jamais réaliste, rationnel et attentif à son environnement ? A qui alors ?

 

Le véritable horizon se mesurerait-il, de la sorte, comme un horion ? Ce qui se rapproche de nous, nous bouscule, nous déconcerte, justement nous déroute, nous heurte, nous surprend, nous atteint, etc – bref, nous fait comme changer de mentalité de…

 

                                              fond et nous comble !!!

 

…d'autant plus que l'horizon complet c'est de vivre, tout de suite, la merveille du "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation) ? Comme il vous reste décrit, dans quelques unes de nos plus récentes techniques, sur imagiter et ses blog : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "S'empreint d'embruns", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!", Quelles formations ont suivi les transformations ?","Vous est-il arrivé de regarder votre estomac ?", "Les points d'appui ?", "Rideau d'eau", "Détectivé ?", "Quand naissons -nous ?", "Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Tout ce que nous disons peut s'apprendre", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "… intelligentil", "Tant d'instants ?", "Elle excelle", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Empreintes", "Un regard pour autrui", "Rendons le futur plus fort", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé""Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!", "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes.  Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans littératures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article