Déjà à bout de souffle, les défenseurs de la non-représentativité ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Déjà à bout de souffle, les défenseurs de la non-représentativité ?

Oui comment faire prendre la minorité pour la majorité. Comment faire passer ces mêmes 15 % (en base sociologique) qui se monopolisent trop la vie politique, économique et culturelle donc, plutôt, contre 85 % ? Comment immiscer, sournoisement, que la « majorité » serait 7,826 millions (votes effectifs LREM) et pas du tout ces 28,535 millions (abstentions volontaires et votes blancs) ? Et faire paraître ces 4 fois plus (7X4 = 28) pour une quantité NÉGLIGEABLE. Que l’on pourrait négliger ? Oui, dans les fantasmes, dans les rêves creux. D’une façon ou d’une autre ces 28,5 millions vont faire…entendre raison aux « marginaux » du REM (REM (Rapid Eye Mouvement), qui fait suite au sommeil lent et conduit au …réveil de la non réPublique en déMarches... )… ?

Et la minorité claire et nette de ces 7,8 millions qui veut « se la jouer » c’est leurs affaires. Pas celles du pays tout entier. Il y a réel conflits d’intérêts avec ces 28,5 millions qui ne peuvent être des …laissés pour compte. C’est l’intérêt de ces 28,5 millions qui va l’emporter. La raison se garde et regarde en face, qui oserait dire l’inverse. Et il y en a.

Le mondain Le Monde – qui n’a pas survécu à l’épreuve de son Décodex, puisque d’après ses propres critères, il n’est que partisan et partial, soumis exagérément à l’Otan et des intérêts externes à la France, et donc ses informations sont plombées de fake propagandismes – oui, ce Monde, sentant que la démocratie « représentative » ne peut plus exister si 28,5 millions (60,34 % des inscrits sans compter les 6,2 millions de non inscrits, en plus ! ) ne sont pas écoutés. L’état de Droit peut-il être prolongé ? Oui, ce Monde monte au créneau dans un piteux article sur l’absence de « représentativité » de la nouvelle assemblée élue par SEULEMENT 38,44 % des votes exprimés. Oui mais juste dans des critères …socioprofessionnels, de la sociologie à la petite semaine si extérieure à la question de la représentativité, dans le couper les cheveux des chauves en quatre, etc. Ne répondant donc absolument pas à la question. Fake news que de dire que 7,8 millions seraient l’immense majorité (« l’écrasante » comme le délire Télérama). Et que la majorité véridique « n’est pas » ces 28,5 millions. L’abstention et les bulletins blancs ont été une décision COLLECTIVE dont il s’agit de tenir compte ! Bulletins blancs ? 1,409 million dont il n’a jamais été parlé (2,98 % des inscrits) alors que ces votes blancs SURPASSENT le parti ex-socialiste avec 1,032 million, ainsi que le 1,100 million du Modem. Et talonne même …le F.N. avec son 1,590 million. Ce qui est tout de même une information de poids. Qui méritait de plus large paroles…Non l’information de l’argent sale c’est rétention, déformation, désinformation et censure ! Clair et puis net. Impossible de leur faire…confiance ! Ils noient tous les poissons !

Législatives-une-assemblée-plus-jeune-plus-paritaire-mais-toujours-peu-...représentative

……………………....**********************************************

A part ces réactions de la presse subventionnée (à noter que le Monde est le second journal très détaché des autres avec le premier) à bénéficier de l’argent des contribuables. Avec un retour sur qualité très médiocre ! Oui des débuts de réactions adultes dans la Justice accusant pile où il faut : le grave danger de l’absence de séparation des pouvoirs, pourtant si bien inscrite dans les raisons depuis Montesquieu. Le «Vigilobb, Agir contre les lobbys », et tant d’autres qui émergent avec de nouvelles formulations…Et dont nous ne manquerons pas de parler dans le futur proche et prochain…

Venons-en aux centralistes complètement dépassés par les évènements

Quasi-absence-de-lutte-contre-pollution-de-l"air-choquante

Avec l’entrevue "La quasi-absence de dispositifs pour lutter contre la pollution de l’air est choquante !"

Et pendant ce temps à quoi perdent « notre » temps ces centralistes égarés ? A user de la personnalisation d'êtres plus ou moins sympathiques afin…d’éviter tout débat d’idées…ceci sonne trop mondain pour rester vraiment sérieux. Profond, fiable…Adulte et responsable.

……………………..*********************************************************

« La passion de l’erreur et l’aveuglement idéologique constituent une solide et tenace tradition française, dont le XXe siècle offre une myriade d’illustrations, placées sous la figure tutélaire de Jean-Paul Sartre, champion incontesté des prises de position politiques les plus irresponsables, et parfois même les plus indignes. Il y a encore peu, il était de bon ton dans certains milieux intellectuels de l’Hexagone de préférer avoir tort avec Sartre que raison avec Aron ; et à quelques rares exceptions près, nombre de nos clercs ont successivement sombré dans le stalinisme ou le fascisme, puis dans le trotskisme, le castrisme, le maoïsme, le chavisme, et j’en passe.

La-nouvelle-trahison-des-clercs-les-intellectuels-francais-et-le-libéralisme

La France semblait devoir se distinguer, en sus de ses trois cents types de fromages, par sa capacité proprement inouïe à produire des esprits aussi brillants qu’enclins à mettre leur indéniable maestria conceptuelle au service des pires causes. Mais les choses ont-elles vraiment changé ? Notre cécité idéologique [[ceci doit être extrêmement autobiographique que cette appellation…]] a encore de belles heures devant elle, comme le montrent les récents propos d’Emmanuel Todd ou de Michel Onfray (mais on aurait pu tout aussi bien citer MM. Lordon, Badiou, ou d’autres représentants de cette radicalité de « moleskine » qui épate tant le bourgeois français). [[ceci n’est pas écrit dans les années 1930…non, non, dans les années 2017 environ. Un tel déphasage et une vie si « hors sol » « ignorante » (dédaignant de savoir et de vérifier) c’est assez terrifiant. Ce sont de tels esprits qui vont affirmer que 38,44 % de votes effectifs « permettent » d’élire une assemblée vraiment « nationale »…et nous gommer toute exigence de représentativité…oui, faut oser plonger dans leurs têtes pour comprendre leurs graves inadaptations au réel à ces « marginaux » à la 38,44 % des inscrits (sans compter les 6,2 millions de nos inscrits qui les rétrécit à moins du tiers…).]].

Syncope idéologique : Lors de la présidentielle, tout ce beau monde a cru devoir renvoyer dos à dos les deux finalistes [[sic]]. Avec l’air rogue dont il ne se départit jamais, Emmanuel Todd a ainsi déclaré dans l’émission « Arrêt sur images » que, contrairement à un autre invité qui se vantait d’aller voter Macron « comme on sort les poubelles », lui s’abstiendrait « dans la joie ». Quant à Michel Onfray, qui a compris de longue date que l’outrance est plus rentable que la nuance, il s’est fait une spécialité de la dénonciation rituelle du libéralisme, y voyant «une idéologie dont l’utopie fait des dégâts considérables avec des victimes et des morts jamais comptabilisés. », etc. …vraiment , d’un tout autre temps. Anachronique chronique (aucune trahison des clercs seulement une…inadéquation des cités aux besoins réels de l’époque – par contre trahisons complètes par rapport aux requêtes de l’intelligence et du cœur du scripteur !)… Sans exigences morales, sans sens de la justice sociale, des équités en actes. Et de partages vraiment en train de se concrétiser ! De quoi parle-t-il donc ?

…………………………….........******************************

C’est la syncope de la compréhension ? Le Vème République n’est pas parlementaire mais présidentielle. Et les assemblées font tout pour – concrètement, se dessaisir des pouvoirs. Avec 16,55 % des votes exprimés recevoir 75 % des sièges de députés – est plus qu’ANORMAL. Et c’est la faute du Parlement. Au lieu, au minimum d’œuvrer pour au moins une demi proportionnelle (une pleine proportionnelle, c’est plus juste, équitable) le Parlement ne vote que pour le vote dit « majoritaire » (et qui ne l’est pas vraiment)…. « Le mode de scrutin proportionnel plurinominal (également appelé représentation proportionnelle à scrutin de liste, RPSL) est le système électoral proportionnel le plus répandu » (Wikipédia)

fr.wikipédia.org/wiki/Scrutin_proportionnel_plurinominal

Or, les systèmes électoraux qui utilisent la règle de la majorité, dits « scrutins majoritaires » ne sont pas du tout…proportionnels….c’est le cas de la France…et nous en voyons les absurdes résultats !

Wikipédia.org//-Système-électoral-français.

Donc c’est bien beau de 1- ) rien connaître des réalités quotidiennes 2) - de prendre les apparences de spectacles que certains auteurs mettent, quotidiennement, en scène truquée…. pour de la vraie pensée – La vraie pensée se passe ailleurs que dans les télés 3) – ne pas voir ses propres réactions archi répétées et rabâchées, surannées et hors de tous les coups (ceci Sartre lui aurait appris avec le garçon de café à se voir en train de se voir, ou se voir agir, à se voir en situation réelle, etc.)…

Dans ce cas, seul l’auteur des inepties se …trahit lui-même (il n’a pas les épaules d’une aussi vaste réflexion). Ce qui le rend, au…pire dérisoire ou terrifiant. De plus, ce dont il parle n’existe absolument nulle part. le monde mondain ne connaît strictement rien d’autre que des illusions

Reparlementariser-la-réPublique ?

De 2012 à 2017, près de trois lois sur quatre ont été approuvées par une Assemblée nationale de gauche et un Sénat de droite. L’intuition macronienne d’artificialité du clivage droite-gauche trouve ici sa probation. La formation logique et implacable d’une majorité numériquement puissante [[ fake news ? et les 28,5 millions d’abstentions et votes blancs volontaires ? ]] va renouveler les visages dans une ampleur inédite. Les nouveaux députés devront leur entière légitimité au président élu.

Leur solidarité avec l’exécutif [[où serait la…séparation des pouvoirs ?]], dont le défaut avait provoqué le suicide de la majorité précédente, sera le ciment de sa cohésion et le préalable aux réformes. Emmanuel Macron a autant besoin de nouvelles têtes que de nouvelles pratiques, sans avoir besoin de réviser la Constitution mais en appliquant son esprit et sa lettre. [[ qui demeure, esprit et lettre, de rester un « gouvernement représentatif »…donc des majorités…réelles. Non des majorités…rêvées !]].

Baisse du nombre de parlementaires : Le programme présidentiel annonce une baisse d’une ampleur inédite [[toujours, en regard des euphémisations d’un côté, les exagérations puériles de l’autres !]] en Europe du nombre de parlementaires. Le premier défi de la nouvelle majorité sera de surmonter les obstacles, sans renier cet engagement. L’adoption de la réforme se fera soit par la voie parlementaire et du Congrès, soit, en cas de veto sénatorial, par la voie du référendum, possible et risqué. [[avec en cas de vote non comme en 2005, d’oser l’illégalité que ce vote « disait oui, en fait » ?]]

Il faudra veiller à maintenir la proximité [[la seule proximité « équitable » reste le droit de révocabilité, oui ou non ?]] des députés de leurs électeurs, malgré des circonscriptions élargies, davantage encore si une dose de proportionnelle est introduite [[pourquoi pas plus tôt et pourquoi si peu de proportionnelle, le vote préféré de la « représentativité », oui ou non ?]], et alors même que l’on compte 8 millions d’électeurs supplémentaires depuis le dernier redécoupage de 1986. [[et une évolution de 5 millions de non inscrits en 2012 à 6,2 millions en 2017 ]]…ainsi que plus de 63 % d’abstentions aux législatives chez les moins de 25 ans : soit un échec pour les centralistes…monologueurs (incapables de débattre équitablement !)…

Autres contraintes, le maintien de l’équilibre numérique entre les deux assemblées dans leurs votes au Congrès, ou le maintien de l’accès de l’opposition parlementaire au juge constitutionnel, fixé actuellement à environ un dixième des députés, ou 60 sénateurs. Au Sénat, la représentation de chaque département risque de se poser, sauf à accroître les écarts de représentation, au risque de heurter la jurisprudence constitutionnelle, ou sauf à organiser l’élection sénatoriale dans un cadre supra-départemental… »


Comme nous vous l’avions annoncé, le déficit de réel abonde dans ce genre de billets qui aiment la…non représentativité ! Ainsi que l’insincérité déloyale qui va avec !

Il-faut-retrouver-redonner-à-l'intégration-commerciale-des-objectifs-politiques:-donc-révocables-et-référendaires !

Ceci reste un débat non abordé…et que nous veillerons à allumer !

………………………**************************************************

Qu’est ce qui constitue ces élites auto-proclamées (présentées, par les médias mercenaires, en fake news, comme des «élites» réelles, des « experts » mais non expertisables, ) ? C’est le taux de trahison extrêmement élevé ? Ils courent d’une trahison à une autre…Suivi par une gloutonnerie de cupidités hors normes.

Tout en eux semble n’aspirer qu’à être rompu et corrompu....

………..(c’est rompre que corRompre !). Veillons à rendre impossible ceci !

 

 

...............……(à suivre)

.........…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 3 "Nul n'est nul", "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?» et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ; et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Où est l’équité préférée à l’égalité ? Dans un état pire que l’égalité ?

Où est l’équité préférée à l’égalité ? Dans un état pire que l’égalité ?

Déjà à bout de souffle, les défenseurs de la non-représentativité ?
l'écologie surtout décentralisée est la priorité des priorités...les immatures de l'argent si irréel passent bien après !

l'écologie surtout décentralisée est la priorité des priorités...les immatures de l'argent si irréel passent bien après !

sans représentativité ni justice équitable 1 c’est « plus » que 5. Il n’y a plus de Droit et plus d’état de Droit !

sans représentativité ni justice équitable 1 c’est « plus » que 5. Il n’y a plus de Droit et plus d’état de Droit !

accords de non libres échanges...sans échanges équitables !

accords de non libres échanges...sans échanges équitables !

Medef surreprésenté, nous ne sommes plus en démocratie représentative ».En quoi donc alors ?

Medef surreprésenté, nous ne sommes plus en démocratie représentative ».En quoi donc alors ?

assemblée toujours moins...représentative ? Entre 25 % et 33 %, grand maximum, de la société des adultes ?

assemblée toujours moins...représentative ? Entre 25 % et 33 %, grand maximum, de la société des adultes ?

Calculons...

Calculons...

et l’audit n’aura pas lieu…

Dans un livre intitulé, « Ils ont tué la gauche », l’ancien conseiller de Myriam El Khomri raconte comment la loi Travail a été pilotée par Matignon, « loin du regard » de la ministre qu’il n’épargne pas. Cette loi Travail (2) décidemment n’aime pas les vraies lois de la réPublique…

surtout pas…la France « réelle » est un pays qui se porte mieux sans…Paris.

les trahisons parviennent toujours à la dissolution de tout ce qui les fomente…et, à coup sûr, sur le moyen terme !

mais pas les intelligences afin de mettre fin à ce réchauffement global…réversible si nous changeons nos SALES HABITUDES ! Donc ne suivons plus jamais les ordres des prétendus dirigeants…

Surtout pas---- puisque à force de fuir les votes à la proportionnelle elle est empêchée d’émerger loyalement (loyalement vient du mot…loi)...

Publié dans qui fuit le réel

Commenter cet article