TRANSMETTRE

Publié le par imagiter.over-blog.com

009                                       TRANSMETTRE

 

 

Pourquoi se cabrer?

Ce qu'il y a à "transmettre" reste le plus difficile puisque l'expérience de l'un ne peut être ingurgitée telle quelle. Elle doit se transformer en son propre fonctionnement corporel, pour l'autre.

 

Qui a appris à transmettre propose donc des artefacts qui permettent, à l'autre, de revivre l'expérience, avec les garanties pour vérifier.

 

L'expérience première peut se dire "nous" avons vécu, charnellement, la pratique du "mouvement". Un mouvement c'est lorsque la collectivité se cristallise dans une direction plus unifiée. Pas de vrais leaders que des "brillances". Ce que nous avons ressenti demeure essentiel (mais comme crypté) en ce sens que nous "savons" que le mouvement, une fois "parti", rend, généralement, tout le monde plus intelligent (le tout supérieur aux parties). Plus d'esprits critiques, de facilités de compréhensions et de brillances intérieures etc. Qu'en général, le subtil et la ruse habite ce mouvement qui, par ses "antennes", devine mieux que chacun de nous.

Donc tout le contraire de la posture de l'ancien combattant : il n'y a pas à revivre une structure mentale forclose et des pratiques décontextualisées. Juste une transmission intemporelle!

 

En regard, trouver l'espace psychique (1) en soi, pour accueillir le nouveau, l'inconnu, selon le principe "on ne peut apprendre que ce que l'on ne connaît pas". Pas l'inverse !

Le ressenti de tout "mouvement" très collectif constitue un savoir primordial – non relayé par les abstractions outrancières des extrêmes gauches. Ce savoir permet, seulement, l'articulation entre théories et pratiques. Or, actuellement, si, globalement, le contenu théorique est assez bon, toutes les pratiques se montrent piteuses et inadaptées. Est-ce parce que tant que vous n'êtes pas unitaire vous demeurez incomplet ?

A croire que les apparences dessinent un "déguisement" identifiable de "gauche" mais un fonctionnement intérieur (donc invisible et livré à votre seule exigence et honnêteté) réactionnaire et droitier…

 

Le savoir sur le "mouvement" reste toujours inaccessible, puisque entre les mains des charnels, des êtres "incorporés".¨X… en montre un bon signe préalable : le refus de se mettre en avant (antipeople), afin de ne pas masquer l'œuvre ou l'action, est excellente.

Mais la suite ?

Les "écrits (et récits oraux) intermédiaires" manquent cruellement, qui répondent à que penser pour évoluer ? comment penser pour devenir entraînant et non nuire aux autres ? comment trouver le concret "articulant" à la portée du plus grand nombre ? etc.

Dans ce domaine, apprendre la lecture rapide, relayer les bons sites, ne plus chercher à ne parler qu'à qui partage vos convictions mais affronter, en tous lieux, qui n'est pas (a priori) d'accord. Pour commencer de tout décloisonner… etc. – restent les bonnes attitudes.

 

Les "écrits (et récits oraux) intermédiaires" livrent l'ensemble de ces expériences de façon la plus mûrement réfléchie, pigez-le. Donc si vous parvenez à la bonne d'idée d'accepter leurs nouveautés, vous pourrez entrer dans un espace que vous ne connaissiez pas (et pour cause les censures étant massives – "permises" par tous les conformismes de gauche ! – inutile de les "relayer" aussi, en plus !!!).

Et transmettre d'une façon qu'il reste à trouver.

 

Le changement de mentalité (invisible, intime et donc considéré, à tort, comme sans intérêt) précède, devance, tout mouvement de masse.

Savoir en augmenter la "masse critique" (lorsque, intimement, TANT d'esprits ont changé, il y a "bascule" presque du jour au lendemain), ou repérer, objectivement, les signes de ces retournements : constituent, précisément, le principe de soulever une montagne (sans la regarder particulièrement) avec un levier (et pas le doigt qui désigne la lune). Ce nouveau savoir se transmet en "rencontres, réunions ou autres" que peu ont déjà vécu.

 

Le monde qui est possible se présente encore mieux que les êtres abstraits – d'eux-mêmes – (le masquaient de leur pipolisation!)- ont permis de le capter. Pas de changement possible si vous n'êtes pas déjà le changement.

 

(à suivre)

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article