Une économie et une politique de matriarcat ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Une économie et une politique de matriarcat ?

Le constat récent que ce sont les régions où l'autonomie des femmes est la plus grande qui ont connu les plus grands succès économiques soustrait à la réflexion que nous avons bien, ici, la preuve scientifique que là où les femmes sont libres elles dynamisent réellement l’économie. Mais elles sont prises dans de nombreux carcans issus du passé compassé et nous pouvons donc supposer que leur potentiel demeure largement sous-utilisé. Sauf à faire l’hypothèse d’une économie menée par les concepts du matriarcat nous ne saurons pas le fin mot de l’histoire. Allons donc jusqu‘au bout !

*** - D’abord le constat : selon trois chercheurs néerlandais, les femmes sont la clé de la réussite économique à long terme.

...

« Trois universitaires d’Utrecht (Alexandra M.de Pleijt, Jan Luiten van Zanden, Sarah Carmichael) ont étudié à la loupe [PDF] les structures des sociétés qui se sont développées, ou pas, entre 1500 et 2000 en Europe et en Asie. Leur conclusion : les différences de croissance à long terme peuvent en partie s’expliquer par le sort plus ou moins moins sévère réservé aux femmes. Les sociétés les plus ouvertes au genre féminin sont celles qui se sont les mieux développées ces derniers siècles.

..

Après-1500-la-croissance-s'est-installée-dans-les-pays-ouverts-aux-femmes.

Leur article vient ajouter une pierre à une série de travaux menés depuis le début du siècle, qui démontrent qu’il existe un lien entre l’autonomie des femmes (parfois désigné par les économistes comme leur "pouvoir d’agence", c’est-à-dire leur capacité à fixer des objectifs et à les mettre en œuvre) et le développement. Un rapport de la Banque Mondiale, en 2011 ("Gender, Equality and Development "), avait fait la synthèse de ces travaux, encourageant les pays à donner aux femmes plus de place. Selon une étude de Marc Teignier et Davis Cuberes, le moindre accès des femmes au marché du travail ou à l’entrepreneuriat serait ainsi à l’origine d’une perte de revenu par habitant de 15% dans les pays de l’OCDE par exemple [PDF]. »

Femmes et développement durable

..

Du 17 septembre 2016. Le Groupe Majeur des femmes (WMG), composé de plus de 200 organisations, est animé par trois organisations partenaires de l’ONU : Women in Europe for a Common Future (WECF), Voice of African Mothers (VAM), Development Alternatives with Women for a New Era (DAWN). Il est soutenu par des organisations membres, dont le Réseau international sur le genre et l’énergie durable (ENERGIA), Global Forest Coalition et Women’s Environment Development Organization (WEDO).

..

Sustainable development/ gender-equality/

..

« Mais l’article des trois chercheurs de l’université d’Utrecht va plus loin : pour eux, le fait que l’Europe occidentale et le Japon aient connu le développement le plus rapide ces derniers siècles aurait un lien direct avec le sort plus clément fait aux femmes dans ces sociétés.

..
Jared Diamond, en 1997, avait décrit comment, à partir de la révolution néolithique, des changements technologiques avaient entretenu le développement de ce continent eurasiatique, bien doté en riz ou en céréales. Selon lui, ce sont ces changements qui ont expliqué pourquoi ce continent est passé à l’agriculture sédentaire bien avant l’Afrique, l’Amérique ou l’Océanie, ce qui lui a permis de développer villes, États, sociétés complexes.

..

Il a constitué le cœur de l’économie mondiale pendant des siècles. Mais la révolution industrielle, à partir de 1800 est partie de la périphérie de cet ensemble (Japon, Europe occidentale…) et non des vieux cœurs économiques définis depuis le néolithique (Chine, Inde, Moyen Orient…) . On constate un " renversement de fortune ", à partir de 1500, au détriment des régions centrales.

Jusque-là, ce renversement de fortune était attribué à la présence de la mer : l’expansion commerciale et aux grandes conquêtes. Mais les auteurs de l’étude de l’université d’Utrecht ont mis le doigt sur une autre cause explicative, un écart fondamental dans les relations hommes-femmes.

..

Avant la "révolution du néolithique", dans la société des chasseurs-cueilleurs, les relations hommes-femmes étaient relativement équilibrées. L’arrivée de l’agriculture a conduit à une forme de spécialisation du travail : la charrue pour les hommes, le foyer pour les femmes. Et des systèmes politiques patriarcaux se sont formés, structurant des sociétés très hiérarchisées et inégalitaires, notamment à partir de trois grands centres économiques : la vallée du fleuve jaune en Chine, la vallée de l’Indus sur le sous-continent Indien (le Pakistan d’aujourd’hui) et le Moyen-Orient. Les marges du continent (Europe occidentale, Sri Lanka, Japon, Mongolie, Sud-Est asiatique) ont moins été touchées par cette réorganisation lente des sociétés, et un certain équilibre homme-femme y a survécu.

Les auteurs ont quantifié l’autonomie des femmes dans les différentes régions, sur la base de différents critères : position dans l’organisation de la famille, degré de consentement au mariage (monogamie ou pas, importance ou non des mariages entre cousins…) familles nucléaires ou pas, héritage plus ou moins égalitaire, distance plus ou moins grande de résidence par rapport à la famille du mari… Puis ils ont classé les différentes régions en fonction d’un indice "d’ouverture aux femmes".

Voici, en fonction de ces critères, la carte de "l’ouverture aux femmes" :

..

Carte de l'autonomie des femmes

..

Plus la couleur est sombre, plus l’autonomie d’action des femmes est grande. Il est intéressant de constater que cette carte, basée sur des données décrivant le monde d’avant la révolution industrielle, coïncide avec les mesures, contemporaines, de l’autonomie d’action des femmes : les schémas anthropologiques ont la vie dure…

..

Sur la base de ces critères, ils constatent une corrélation, à partir de 1500, entre le sort des femmes et le développement économique. Les moteurs de la croissance ont changé et, arguent les auteurs, les modèles patriarcaux sont devenus des freins. Les sociétés favorisant l’initiative et respectant l’autonomie des femmes, en revanche, ont retrouvé l’avantage. Les auteurs se gardent pour autant d’aller plus loin :

..

"A ce stade, nous pouvons seulement démontrer que les institutions ouvertes aux femmes semblent avoir eu un impact positif sur les succès économiques à long terme sur le continent eurasiatique après 1500. Cette étude ne permet pas encore d’établir par quels mécanismes cette plus grande autonomie des femmes s’est traduite en croissance"

………………………..********************************************

..

** - Les suites possibles de cet imparable constat ?

..

Pourquoi ne peuvent-ils aller plus loin ? Comme de dire « l’hypothèse de recherche suivante sera : comment le patriarcat nuit à l’économie ainsi qu’au bien-vivre de chacun-e » ?

..

Le-patriarcat-nuit-à-l'économie..

...

« Cela a engendré des systèmes politiques patriarcaux, notamment dans les trois grands centres économiques de l’époque qu’étaient la vallée du fleuve jaune en Chine, la vallée de l’Indus (aujourd’hui le Pakistan) et le Moyen-Orient. Situées en marge de ces grands centres, des régions comme l’Europe occidentale, le Japon ou la Mongolie furent moins touchées par cette bifurcation et ont conservé un meilleur équilibre homme-femme.

..

À partir d’environ 1500, […il s’agit de la recherche dont nous avons parlé plus haut !] les moteurs de la croissance ont changé et les modèles patriarcaux sont devenus des freins. Les sociétés favorisant l’initiative et l’autonomie des femmes ont été avantagées. Les chercheurs n’établissent cependant pas par quels mécanismes précis cette plus grande autonomie des femmes s’est traduite en croissance. Ils se bornent à dire qu’elle semble l’avoir favorisée.

..

UN LIEN MAINTES FOIS DÉMONTRÉ

Ce n’est pas la première fois que des études révèlent un lien entre l’autonomie des femmes et la prospérité économique. En 2011, une étude de Marc Teignier et Davis Cuberes démontrait que réduire l’accès des femmes au marché du travail et à l’entrepreneuriat était responsable d’une perte de revenu par habitant de 15 % dans les pays de l’OCDE. En 2012, la Banque Mondiale publiait une synthèse de plusieurs travaux sur la question, encourageant les pays à donner plus de place aux femmes.

..

La femme serait-elle l'ingrédient secret pour stimuler l'économie Trois économistes auraient découvert la clé de la réussite économique à long terme. Et l'un de ces ingrédients est la femme, rapporte le magazine français L'Obs. Ces trois économistes universitaires ont décortiqué l'ADN des sociétés qui se sont développées et celles qui ont stagné entre 1500 et 2000, et ce, en Europe et en Asie. Leur conclusion? Ils affirment que les différences de croissance à long terme tiennent en grande partie au sort réservé aux femmes. Ainsi, plus les sociétés ont un patriarcat réduit, plus elles se sont développées ces derniers siècles. C'est pourquoi l'Europe occidentale et le Japon - des sociétés caractérisées par un sort plus clément fait aux femmes - ont connu le développement le plus rapide ces derniers siècles. Pour arriver à cette conclusion, les économistes ont quantifié l'autonomie des femmes dans ces régions, et ce, en mesurant différents critères, ont pu établir une différence visible selon le plus ou moins grand poids du patriarcat Un nouvel outil est apparu : l’indice géographique de l'ouverture aux femmes. »

..

Joint aux preuves des bénéfices que l’autonomie des femmes apporte à l’économie – apparaissent les preuves qu’une socièté déséquilibrée par des excès de patriarcats est bien freinée dans son développement.

..

Mais nous ne savons pas grand chose encore des mécanismes sociaux fins qui favorisent ou défavorisent, ainsi, l’économie. Seulement - pointe que les explosions d’inégalités financières peuvent effacer les apports des femmes. Dans le sens où toutes les structures et organisations qui sèment ces si contre-productives inégalités sont complètement dominées par les hommes. Finances internationales, spéculations, paradis fiscaux, fraudes en tout genre. Publicité et médias. Oui et aussi instances politiques. Etc. Un seul chiffre qui concerne la France ? Alors que les femmes couvrent 46 % du monde du travail, elles n’ont jamais dépassé 12 % de représentation politique globale. Des simulations statistiques ont projeté que si la société perdait le déséquilibre en faveur du masculin, il y aurait bien plus de partages des richesses collectives, un apaisement de tous les conflits sociaux par l’introduction de dialogues, etc. Bref, plus de vie réellement sociable et de fortes tendances à résoudre les problèmes non à les créer.

..

Soit que, globalement, la société s’en sortirait bien mieux. Et donc chacun de ses membres aussi

…………………………………********************************

..

*** - Ne nous reste qu’à entrevoir les solutions

L’ONU reconnaît, aussi, que plus les femmes sont mondialement libres, mieux l’économie va – étrange que les médias dominants n’aient jamais fait mentions de ces observations pourtant cruciales. Non, même pas un entrefilet, ma pov’ dame !

Abattre les barrières qui empêchent les femmes de participer à la société

D’abord – il ne parait très rationnel que les femmes reproduisent tous les déséquilibres patriarcaux. Ce serait recommencer les cercles vicieux. Par contre, retrouver l’équilibre pré-néolithique serait très intelligent. Ce qui implique qu’elles doivent porter politiquement, et avec force, que leurs apports autonomes favorisent indiscutablement l’économie. Et secouer le long sommeil politique. (En France, rien depuis 1936 et le C.N.R. ?)…Tous les partis, les organisations administratives, les organigrammes et les prises de décisions politiques ont été conçus et mises au point par « des » hommes. Qu’elles changent tout cela. Commencent par dissoudre toutes possibilités de liens des lobbies sur les décisions politiques. Prennent les corruptions par les cornes. Mettent fin aux hurlantes injustices fiscales. Responsabilisent à fond les multinationales pour la simple raison que si les 10 plus riches totalisent la même richesse que 180 pays – ces 10 plus riches doivent, aussi, totaliser toutes les responsabilités qui vont avec. Bref, mettent fin à une société immature, imprévoyante et irresponsable. Gageons qu’elles comprendront que nous mangeons et buvons de la Nature et non de la nourriture extraterrestre « fabriquée » dans les usines. Les aliments cela se « cultive » naturellement – ils ne se « fabriquent » pas artificiellement. Bref du sain et du bio comme dans les années 1950- 1960 (qui assurent une plus longue vie). Que toute pollution de la nature est une pollution de notre santé : et que, vu dans cette perspective, les pesticides sont bien un crime contre l’Humanité. Et que de même – dans de telles conditions – l’argent plus que stupide ne peut faire la loi. Et dans tous les domaines. Qu’il doive redevenir serviteur. Puisque incapable de prendre une seule décision qui inclut absolument tout le monde. L’argent ne sait que diviser et créer des problèmes - il faut dompter cette bête fauve en ne lui faisant plus confiance du tout. La « loi des marchés » qui n’a jamais existé doit être mise hors d’état de…nuire. La politique ne se fait pas à la corbeille.

..

Afin de trouver un symbole retentissant – il n’y pas d’autre solution temporaire (ensuite, une politique équilibrée serait préférable) que de créer un parti politique que de femmes ayant pour but de faire émerger une politique de femmes ! Des modèles internationaux bricolés existent déjà. Croyez-nous, cela va faire du bruit !

..

……………………................*************************************

..

Culturellement ? Le cyclone ? Pas si des œuvres « équilibrées » percent les idéologies des deux côtés, celles qui nuisent aux arguments futés qui peuvent s’y trouver. Un seul exemple ? A garder en mémoire cette longue analyse de l’an 2000 de Daniel Bensaïd…afin de vérifier ce qui a réellement évolué depuis ! Et ce qui nous reste, collectivement, utile d’y réfléchir à nouveau. Puisque – outre tous les changements pouvant être apportés par les femmes – ce genre d’écrits « équilibrés » peuvent réellement mettre fin aux déséquilibres patriarcaux. Bien plus vite que des éructations sans rien de constructif. Le but est commun : dompter la société et la ramener à la raison et au partage. Il s’agit de reconnaître la réalité partout où elle est. Il est, de ce fait, inutile de s’égarer dans des détails superflus !

La-femme-est-l'avenir-du-Spectre

..

« À la fin des années soixante, le taux d’activité masculine était de 70 % contre 40 % pour le taux d’activité féminine. Trente ans plus tard, en 1996, la proportion était respectivement de 79 % et 64 %. Les hommes représentent désormais 54 % du salariat contre 46 % pour les femmes. Voir Hommes et femmes dans le mouvement social.

..

La segmentation sociale qui pousse à dissocier ce que Boltanski-Chiapello appellent la critique artiste et la critique sociale, ou ce que d’autres ont décrit comme une « gauche morale » et « gauche sociale », trouve un écho dans l’écart entre des réformes gouvernementales de modernisation « sociétale » (la loi sur la parité en fait partie) et une politique sociale globalement régressive illustrée par les privatisations, les atteintes à la protection sociale, ou les lois Aubry sur le temps de travail. On voit ainsi se dessiner à nouveau le divorce possible entre un mouvement féministe civique et un mouvement féministe social qu’a connu la fin du XIXe siècle. Les divergences (et les malentendus) apparus dans la discussion sur la parité l’ont bien illustré. »

..

Clair que ces divisions passéistes aux termes franchement peu précis ni scientifiques (si n’avez pas de morale vous ne pouvez être réellement social – assez donc de ces pensées de nursery !) - ne doivent plus avoir cours.

..

…Il n’y a qu’un front uni où plus aucune propagande stérilisante ne passera !

..

..

……………………..%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

>>>>>>>>>>>>>>>>>>> - ANNEXES - <<<<<<<<<<<<<<<<

..

oecd.org - gender-development

..

Femmes et agenda 2030

..

En 2030 les organisations internationales sont supposées donner un rôle vraiment très accru aux femmes ! (cela se nomme « feuille de route » ou « agenda » - ici 2030 !).

..

…………………………..%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et"L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L'ECONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

abattre l'argent trop patriarcal

abattre l'argent trop patriarcal

l'autonomie expliquée...

l'autonomie expliquée...

Les femmes, reconnues comme « groupe majeur »  [ Le Groupe Majeur Femmes (WMG), composé de plus de 200 organisations,... de l’ONU, ont œuvré pour qu’en 1992, l’Agenda 21 comporte un chapitre qui leur soit consacré autour d’une « action mondiale en faveur de la participation des femmes à un développement durable et équitable » [2][2] Titre du chapitre 24 de l’Agenda 21 : Action mondiale..., reconnaissant de facto leur rôle prépondérant en la matière.

Les femmes, reconnues comme « groupe majeur »  [ Le Groupe Majeur Femmes (WMG), composé de plus de 200 organisations,... de l’ONU, ont œuvré pour qu’en 1992, l’Agenda 21 comporte un chapitre qui leur soit consacré autour d’une « action mondiale en faveur de la participation des femmes à un développement durable et équitable » [2][2] Titre du chapitre 24 de l’Agenda 21 : Action mondiale..., reconnaissant de facto leur rôle prépondérant en la matière.

la carte qui change tout ?

la carte qui change tout ?

pas aussi simple

pas aussi simple

Une économie et une politique de matriarcat ?
Une économie et une politique de matriarcat ?
Comme tout le monde le sait les diplômes ne servent à rien

Comme tout le monde le sait les diplômes ne servent à rien

plus heureuses au travail ?

plus heureuses au travail ?

un graphique parlant

un graphique parlant

Une économie et une politique de matriarcat ?

les femmes sont l'avenir du… développement durable

une femme libre libère l'Humanité

ce n'est pas vraiment cela la sortie...

sur 145 pays les inégalités hommes-femmes ont oui ...recommencées à augmenter

un peu folklo

Voici du constructif qui va à l’essentiel – vous généralisez tout avec des mots « sans solutions » comme les réfugiés (et donc vous parlez pour que rien ne soit dit !). Là, il est dit « construisons. D’abord, si les femmes ont leur autonomie elles géreront bien mieux que nous cette situation ». Cqfd !

Pas utiles, etc. mais bien…essentielles !

Publié dans sociéte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article