Spéculation.

Publié le par imagiter.over-blog.com

Spéculation.

D'où brutale compréhension que la spéculation boursière n'est qu'un "effet de système". Il n'y a aucun mérite à gagner à la Bourse puisque c'est à cause du "système compétent". 225 millions de personnes jouent à pile ou face et donnent, chaque jour, leur monnaie aux prétendus gagnants qui les rejouent le lendemain. Après 10 jours de jeu, les lois du hasard montrent 220.000 personnes en compétition, avec chacune un peu plus que 1 000 dollars.

………….

10 jours après, plus que 215 avec 1 million de dollars. Il se trouve que si cela avait été des orangs-outangs qui avaient joué les chiffres auraient été pareils. Simplement, ils n'auraient pas gargouillé leur prétendu talent : "Comment j'ai gagné un million de dollars en vingt jour avec un dollar et une idée géniale par jour" (Peter L. Bernstein - Des idées capitales, juin 2008). Un système aussi machinal où les décervelés asentimentaux « gagnent », seulement, le système complet. Et rien de personnel surtout. Puisque ce sont bien 225 millions de personnes qui ont tout « donné » à seulement 215. Sans ces 225 millions d’individus nul système : c’est à eux/ elles que revient toute la gratitude. Et surtout pas aux 215 qui devraient avoir l’honneur de refuser ces prétendus gains qui sont, en fait, des « coûts » pour les autres. Une telle surdité au réel sème son ab-surdité. Ces 215 sont des drogués intenses et seuls des soins intensifs devraient exister au bout de leurs délires. La spéculation est bien une déchéance humaine grave : et qu’elle ne soit pas prohibée devient une accusation contre la société qui permet que les machines volent nos vie. Cette accusation d’inhumanité machinale et d’incompétence sociale durera jusqu’à abolition de toute spéculation.

………………….

Puisque nous sommes tous créditeurs du système, augmentant tous le "coefficient multiplicateur" des banques (aujourd'hui chaque billet leur rapportent 7 fois plus, et en 1960 seulement 2 fois plus). L’explication c’est parce que les dépôts font les crédits, et pas du tout les crédits feraient les dépôts : c'est notre argent qui crée la monnaie, à travers les prêts bancaires, par exemple, et pour cela nous sommes tous créditeurs du système. Mais le système ignore la loi, il ne nous rémunère pas comme il le devrait : chaque déposant recevant une part des intérêts collectifs. La spéculation se réduisant à une pure spéculation intellectuelle, où le "gagnant orang-outang" ne pourrait plus dévaliser le système, la virtualité n'abîmerait plus l'économie réelle. La banque comme la spéculation est entièrement hors la loi. Livrée à elle seule – elle détraque tout. Il faut la placer sous entière tutelle et la traiter comme un sous sous-système qui ne comprend rien à la globalité. Et ne doit donc rien diriger de collectif…juste une activité de services…rien d’autres. Plus de spéculation permise chez ces décervelés…

………………

Règle mathématique: le système peut se passer de la spéculation et la spéculation pas du système. Seuls les enfants cassent leurs jouets, et la Religion masquée de l'égoïsme en est bien une.

……………………

Il s’agit de traiter de tels esprits immatures…

……………………………………. .tels des incapables majeurs à mettre sous tutelle…

………………………..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

……………………..

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

…………………….

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L’Économie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article