Jusqu’où la biodiversité est en danger ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Jusqu’où la biodiversité est en danger ?

Lorsque l’extrémisme serait de supprimer toute autre vie que la vie humaine. Pourrions-nous longtemps vivre sans les apports des autres vies alors que nous en prenons trop clairement le chemin ? Ne sont-ils pas vitaux les avantages de la biodiversité ? Ou bien, dit autrement, la mondialisation serait une sorte de court-circuit écologique qui dérègle définitivement les systèmes biologiques. Jusqu’au prévisible point de rupture irréversible. Sauf qu’il parait toujours incertain de fixer la date de l’irréversibilité. 2030 ? 2040 ? 2050 ? Après ? Avant ? Tout de suite ?

Le plus constructif devient de parcourir tout ce qui est cru su sur la biodiversité !!!

http://www.docsciences.fr/La-Biodiversite-entre-science-ethique-et-politique

Dans quelle nature voulons-nous consciemment habiter ? Est-il grave que la diversité diminue à un rythme jusqu’alors inconnu ? La biodiversité est au cœur même de questionnements scientifiques, d’interrogations éthiques et de choix politiques difficiles. Mais de telle manière confuse et molle que rien de DÉCISIF n’ait encore été décidé !!!

Ces méthodes, ensevelies d’habitudes, ne semblent pas fonctionner ? Comment aborder alors la problématique ?

1) – « Aux approches évolutionniste et génétique s’est ajoutée une problématique écologique : comment décrire le degré de diversité des« communautés biotiques », et comment interpréter cette diversité plus ou moins élevée ? Il s’agit notamment de comprendre en quoi la stabilité d’un écosystème peut dépendre de la diversité de ses espèces. À partir des années 1940, les écologistes ont cherché à exprimer cette diversité à l’aide d’indices mathématiques. Le plus simple était le nombre d’espèces, mais il mettait sur le même plan espèces abondantes et espèces à faible effectif.

Des indices furent donc élaborés pour tenir compte à la fois du nombre des espèces et de leurs abondances relatives. Le plus connu, dit de « Shannon et Weaver », a été proposé en 1955, par Robert H. MacArthur (professeur de biologie à l'Université de Princeton. Et mathématicien). Cependant, les indices mathématiques posaient de trop difficiles problèmes théoriques. Au cours des années 1970, des écologues affirmèrent que la « diversité » était un « non-concept » et qu’il n’y avait aucun lien mathématisable entre la stabilité d’une communauté biotique et son degré de diversité en espèces. De ce fait, au début des années 1980, la problématique de la diversité perdait momentanément de son intérêt en écologie. »

Or, ce n’est pas parce que ce n’est pas chiffrable – soit réductible à des occurrences univoques – qu’il n’y a pas d’importance cruciale de la biodiversité. La réalité reste plurivoque, multidimensionnelle, globale, inclusive – ce qui veut dire qu’elle contient absolument tout. Et qu’aucun chiffrage ne pourra entièrement l’envelopper !!!

2) – Au quantitatif qui peut ressembler à une paresse mentale et à fuite des responsabilités (se cacher derrière les chiffres) – il faut ajouter du plus qualitatif. Quels sont tous les services irremplaçables que la biodiversité rend à la vie humaine ? Et qu’aucune technologie ne pourra jamais entièrement remplacer ? C’est que la liste est longue et qu’il n’y a, malheureusement, pas de liste mise à jour régulièrement. Les oublis actes manqués dénudent la profondeur des personnages qui obstruent les solutions – trop prompts à critiquer n’importe comment mais vraiment très lents à proposer…

…..tentons alors, un peu en vrac ( pas de perfection - le but est surtout la prise de conscience), … :

Recyclage naturel des déchets

Fixation d’azote

Bioconversion des polluants chimiques

Amélioration des végétaux

Élimination du C02

Pureté de l’air

Pureté de l’eau

Oligo-éléments

Résistance de l’hôte au pathogène

Cultures pérennes

Pollinisations

Graines et fruits sauvages

Biocontrol auto-régulés divers (plages, alimentations, hygiènes…etc)

Médecines etc.

…etc.

De quoi prendre conscience que ce que nous allons perdre se montre déjà plus qu’immense. Que ceci représente vraiment les richesses réelles. Un PATRIMOINE incommensurable à protéger. Et que la place de l’argent, destructeur de toute vie et biodiversité, doit être réduite immédiatement. Surtout ne plus faire partie des facteurs décisifs…sans vie « suffisante » il ne peut « décider » de rien « d’utile »…Il parait que c’est déjà fait ? L’argent redevient donc subalterne !!!

………………………………………….***

3) - Par exemple, le défi – peu explicité ni mis en avant – de la planète Pangée et ses ravages encore inconnus.

http://reseauinternational.net/la-mondialisation-les-ravages-de-la-nouvelle-pangee-ray-grigg/

« En effet, la mondialisation représente une sorte d’imprévoyant court-circuit écologique qui dérègle considérablement les systèmes biologiques. » Ceci se nomme les irruptions des espèces invasives, des plantes intrusives…etc. La Vie planétaire aurait trouvé une sorte d’équilibre en gardant séparées certaines espèces. En équilibrant les biomes, les écosystèmes, les « communautés biotiques », les niches écologiques (…ces vraies richesses). En ne permettant pas à aucune espèce de dominer impérialistement. Etc. Les continents bien plus étanches avaient, alors, sauvegardé la survie des biodiversités…Et la diversité c’est la vie : c’est même écrit dedans.

Mais voici qu’une unique Pangée fusionne la planète. Il n’y a plus de continents spécifiques. Un brassage de toutes les vies mais un brassage complètement inconscient, non réfléchi, non calculé, non responsable – et sans aucune prévisibilité ou visibilité. C’est la folie furieuse du « court-termisme » : ce sont toujours les pires décisions qui sont prises. Avec cette très fausse urgence nous détruisons comme des brutes inéducables tous les fragiles équilibres. En effet, absolument aucune urgence à se vouloir plus riche lorsqu’on l’est déjà beaucoup trop. Cette hystérie propulsée par le haut de la société disqualifie complètement les prétendues élites qui en sont à l’origine. Nous devons nous passer de ces fardeaux encombrants. Et réorganiser la société sans eux. A partir de nos seules ressources. Qui veut la jouer à l’autoritarisme en usant d’une double balance : extrêmement sévère pour les autres. Et outrageusement laxiste pour soi - n’aidera sûrement pas le futur. Ni lui-même. Les circuits falsifiés des éloges monnayés en même temps que des diffamations par voies pécuniaires ayant disparusabsolument toute la vie intellectuelle aura changé à 100 %.

http://www.notre-planete.info/environnement/biodiversite/biodiversite.php

…Oui les informations sur les espèces invasives et les grands dangers de la Pangée mondialisée ? « Plus de 250 espèces marines étrangères habitent maintenant la baie de San Francisco, transportées là dans les eaux de ballast déchargées par les cargos du monde entier. Le même processus a amené environ 300 plantes et animaux exotiques dans les Grands Lacs. La carpe asiatique qui menace aujourd’hui la diversité toute entière du Missouri et du Mississippi provient d’une poignée de poissons qui se sont échappés de mares alentour durant une inondation — ces poissons voraces menacent maintenant d’atteindre les Grands Lacs, ce qui étendrait encore la sphère de la catastrophe écologique qu’ils représentent. Le saumon de l’Atlantique, qui appartient à l’océan Atlantique, a été délibérément importé dans le Pacifique pour des raisons commerciales, induisant des impacts complexes qui pourraient endommager un système écologique marin dans son ensemble.

La mondialisation a essentiellement supprimé les barrières spatio-temporelles qui protégeaient autrefois les écosystèmes de la contamination et de toute perturbation. Les maladies, les champignons, les mammifères, les amphibiens, les oiseaux et les plantes ont tous essaimés n’importe comment sur toute la planète par les navires, les avions, les voitures, les bagages, les souvenirs, les chaussures, les corps et tout ce qui bouge. Les diverses conséquences en résultant sont des déplacements d’espèces, des explosions de populations et des extinctions. »

http://s1.lemde.fr/image/2010/02/19/534x267/1308600_5_da21_le-consensus-qui-prevaut-chez-les_d949c7c00880229a9e9c707c52e03999.jpg

http://indicateurs-biodiversite.naturefrance.fr/questions/8-comment-evoluent-les-specificites-outre-mer-en-matiere-de-milieux-humides

Encore : les dangers extrêmes des CONFORMISMES. Jamais les solutions n’ont nécessité autant d’anticonformismes et jamais les irresponsables conformismes veulent se faire passer pour le sérieux, par essence, qu’ils ne sont absolument pas ? Même tout le contraire. Un exemple ? « La France est le seul pays au monde à posséder des récifs coralliens dans les trois océans de la planète (au sens de la convention de Ramsar, les récifs coralliens font partie des zones humides). Les récifs et leurs lagons couvrent 57 557 km2. »

Cette France devrait en profiter afin d’aider le monde entier à toujours plus de compréhensions. Au lieu de cela elle se précipite dans son déclin à suivre l’exemple déplorable des États-Unis. Et ne fait donc…rien. Comme tout conformisme irréfléchi qui empêche les autres de…faire…C’est l’arbre blet des habitudes qu’il faut secouer. Et son monde totalement A L’ENVERS…Où – une fois pour toutes – ce ne sont pas les supposés déclinistes qui sont à blâmer (sauf s’ils perdent le sens des mesures) mais qui, par l’entêtement confus et désorganisé de la « pensée unique », ont tout… désorganisé. Et provoqué seuls ( à force de ne pas écouter les plus expérimentés !!!) la catastrophe actuelle. D’en prendre acte n’aura pas causé ce dont il est pris acte…Ce n’est pas l’effet qui faut modifier ( empêcher l’expression des déclinistes) mais bien la cause (leur prouver, ainsi, qu’à tout le monde, qu’il n’y a plus de déclin actuellement – grâce à l’intelligent abandon de la pensée « unique », par exemple !!!). Etc. Le manque clair de réflexion et de prise de responsabilité qu’est le conformisme inerte le dénude bien comme le pire ennemi social des DIVERSITÉS !!!

***

Afin de ne pas faire une conclusion impossible – plutôt ouvrir sur des…. Oui des liens d’une autre nature.

http://www.docsciences.fr/Des-liens-d-une-autre-nature

………………………………………….**

http://eco-volontaire-international.com/la-biodiversite-en-danger

Le constat actuel quant à la biodiversité en danger dans le monde est malheureusement alarmant.

Et alarmant veut dire des changements de comportements…

………………………………………………………………………………..… immédiats.

…..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

le camenbert statistique des services irremplaçables...

le camenbert statistique des services irremplaçables...

qui disparaissent avec la mort de la vie diverse...

qui disparaissent avec la mort de la vie diverse...

les trois niveaux de la biodiversité...

les trois niveaux de la biodiversité...

mais comme tout est lié...

mais comme tout est lié...

aucun chiffrage ne donne la puissance de CHANGER à 100 %

aucun chiffrage ne donne la puissance de CHANGER à 100 %

Facteurs Biotiques et Abiotiques (non vivants)...lorsque la vie inversée tue la vie...

la société de consommation a ses responsabilités depuis trop longtemps minorées et euphémisées : dans le monde 20 % des hommes consomment 86 % des ressources de la Terre.

Nous pouvons toujours changer les choses si nous le voulons...La biodiversité ordinaire: Puimisson, une commune rurale engagée !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article