Considérer l’avenir comme un ennemi politique ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Considérer l’avenir comme un ennemi politique ?

Alors que la politique devrait étaler tout son éventail de solutions et rassembler le plus grand nombre autour de ce vaste projet de civilisation – nous la voyons fermée comme un mur de prison. Elle veut toujours plus privatiser la République et ne servir que les intérêts des illégaux trop riches, ces notoires antirépublicains. Et donc ces politiciens-matons se retournent contre le peuple pour le pilonner. Le diffamant d’être antirépublicain alors que déjà deux faits saillants soulignent que ce sont ces politiciens qui trahissent les lois de la réPublique. réPubliqe et non réPrivée tout est clair…

..

Considérer l’avenir comme un ennemi politique ?

Et la torture permanente des élections où les électeurs « non libres » restent toujours les principaux accusés. Qui ne peuvent regarder le monde qu’à travers des barreaux. Ils sont sommés de voter pour qui on leur dit.

Or ce « on » est dans la plus complète illégalité. Trop minoritaire pour sommer. Les deux partis, séquestrateurs de la politique nationale, élus par une minorité de la population adulte totale comme par les inscrits n’ont aucun droit « républicain » (respect de la majorité) de gouverner

..

Leur comportement, d’autre part, face à la majorité qui fait l’acte très « citoyen » de s’abstenir, donc de les rejeter, en fait des histrions inacceptables. C’est leur comportement inadmissible qui contraint à l’abstention : eux seuls doivent changer d’attitude. Diffamer les autres est un discrédit qui s’ajoute à leurs méfaits.

« Leur » politique est ennemie du pays – et nous obtenons la preuve que la majorité des citoyens sont sains et défendent, eux, les intérêts réels de ce pays. Pas ces politiciens qui n’aiment ni le pays (sinon ils ne le vendraient pas si facilement aux étasuniens) ni son peuple (à peine élus ils se rendent autonomes et renient tout ce qui les a fait élire – le syllogisme est clair : ne pas les élire ne peut apporter que du bien ! Les élire que du mal !)…

..

Considérer l’avenir comme un ennemi politique ?

..

Être placés devant ce choix qui n’est pas un choix : deux partis de droite (Ex-UMP et jamais « républicaine » et les « anti-socialistes ») que nous « devons » choisir est bien une immorale torture. Inadmissible. Elle ne le sera plus. Le premier n’a AUCUNE politique. Se nommer « Les Républicains » est une servilité non un politique. Voter pour qui vend le pays il n’y a rien de fédérateur. La catastrophe nationale qui aura coûté au pays lors de son règne de vulgarité plus que toute la Vème République non il n’y a de l’abus. Il n’y a que de l’abus. Vendre le pays et piller l’argent public – non le « devoir d’un citoyen » est de ne pas voter pour l’ennemi. Avec sa Rolex c’est juste un chef de gang pas un fédérateur. Enfin, c’est un homme non cultivé et fier de l’être : son incompétence vient de là. C’est un ennemi de notre avenir.

..

Considérer l’avenir comme un ennemi politique ?

...

En face (non …à côté) un parti déconsidéré qui doit être, rapidement, dissous comme groupuscule ennemi du pays, qui nous aura imposé un personnage qui n’aime absolument pas le pays. Et cela se voit. Avec ou sans dents il ne nous aime pas, il trône. Agacé de notre existence, jamais nul-le ne l’a vu transcendé d’un mouvement de tout le corps qui montrerait une émotion authentique. Et une implication du corps tout entier tendu sur ses articulations. Rien. Il n’a aucune pensée politique sinon battre la droite dans la vente du pays. Suivisme servile. Lui aussi n’a aucune culture (preuve que, en absence d’une large culture, il est nuisible de « faire » de la politique). Lui aussi est un ennemi…

Il y a déjà assez d’un parti de droite trop vieillot ? Alors deux et pour le prix…de deux ! Et ce caillou dans la chaussure qui fait tant mal : les élections. Notre devoir est de montrer par cet acte fédérateur que nous ne voulons plus d’eux. Mais à 100 %. Il est devenu impossible (ontologiquement ou nationalement) de voter pour un des deux. Et pour le deux au total. Le F.N. n’étant que leur appendice très pro-capitaliste, donc ennemi de l’unité - il n’en sera pas parlé. Nous seuls pouvons trouver une solution aux saccages du pays par l’ex UMP et Le Parti anti-socialiste. Il faut tourner la page, passer à autre chose…ne plus jamais élire un robot décervelé d’un système-parti : c’est l’état de la plus grande bêtise et passivité – les deux irresponsables – qui se puisse trouver. Les deux antidémocratiques à l’extrême et, factieusement, antirépublicains !

Déjà des socialistes qui privatisent à tout va les « biens communs » que sont les services publics (ces anti-monopoles à but non lucratif) c’est louche. Mais de ne plus les voir ne s’intéresser qu’aux intérêts illégaux des trop riches. Jusqu’à soutenir ouvertement les marchands d’armes qui vont assassiner des civils – alors que jusque là seule la « droite » avait ce cynique comportement – nous savons que ces politocards sont des ennemis de la RéPublique. Et nous pas…

Ensuite, toutes les abjections qui auront été déversées sur les services publics afin de commettre le crime de privatisations ne les concernent qu’eux. Reprendre les mêmes mots et le retourner contre les prétendus « élites » (à goût de lie de l’humanité). Entendons : ces corporatistes passéistes ( les politocards) crispés sur leurs intérêts mesquins (sûr, jusqu’à en devenir les ennemis du peuple). Ennemis farouches du progrès (les oligarchies c’est plein de poussières, la vraie démocratie c’est le progrès) ;, nous voyons ces êtres lourds, petits, sans grandeurs, ne comprenant plus rien, capricieux, coupés entièrement de la réalité, se comportant en êtres infantiles babillant « si je suis trop riche c’est uniquement pour l’intérêt du pays » pendant que des milliers d’humains de sa ville crèvent de faim devant sa porte…etc (il n’est que de reprendre les diffamations des médias mercenaires sur les services publics et les fonctionnaires (ces vrais créateurs de richesses pendant que spéculateurs ou actionnaires n’en sont que les flagrant parasites))…non non tout est vieux, ringard et dépassé chez ces politocards qui auront fait de la République une ennemie.

… Considérer l’avenir comme un ennemi politique ?

..

Il nous faut annuler tous leurs actes de trahisons. Une Constitution anti-européenne malgré les non du pays (ce qui est un acte antirépublicain à sévèrement punir), tous les faux traités de non-libre échange, toutes les obéissances serviles (il n’y a que contre leur peuple qu’ils aboient). Etc Jusqu’à l’illégalité constitutive de la Commission européenne. Cette Commission, en effet, ne représente personne sinon une infime minorité : son crime contre les services publics pour imposer les monopoles du privé ‘et depuis, au minimum, tout est 3 fois plus cher. Au maximum, des chiffres…astronomiques. Que la Commission européenne et la BCE remboursent les peuples. Remboursent. Leur crime impose de lourdes indemnités – ce qui aura avoué une concurrence non libre et complètement faussée : qui connaît la culture SAIT qu’il n’y que monopoles et non « libre » marché. Monopole à diktats monstrueux tels « on ne publie pas les génies » !!! Non tout détricoter ce que l’ennemi aura, grand banditisme, imposé malgré « l’état de droit ». Fin de l’agriculture intensive, contrôles internes du grand commerce, fermeture de la Bourse, partages des plus-values, salaire d’existence garanti à vie, défenses des PME-PMI, etc. - bref – tout une société complète est prête qui prouvera que la politique, la vraie…est une amie…

..

Et que les politiciens corporatistes et crispés sur des droits jamais acquis, mais fraudés, appartiennent non à la politique mais au grand banditisme…

..

……La preuve ? Actuellement ils séquestrent illégalement la politique.

..

..

……………………………………………%%%%

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

..

Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

……………. tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuitshttp://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L’ÉCONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

la privatisation est un casse sans l'assentiment du public - nous sommes encerclés de braqueurs alors ?

la privatisation est un casse sans l'assentiment du public - nous sommes encerclés de braqueurs alors ?

privatisationS = voler aux pauvres pour engraisser les trop riches. Et, pour cela, mettre les pauvres en prison ?

privatisationS = voler aux pauvres pour engraisser les trop riches. Et, pour cela, mettre les pauvres en prison ?

Privatisations pour une vie moins chère ? En tout, au moins, 3 fois plus cher, sinon plus, en si peu d’années. L’image du texte prouve, qu’avec les privatisations, plus rien ne CIRCULE normalement dans la société…

Privatisations pour une vie moins chère ? En tout, au moins, 3 fois plus cher, sinon plus, en si peu d’années. L’image du texte prouve, qu’avec les privatisations, plus rien ne CIRCULE normalement dans la société…

tous les arguments sont faux - il ne s'agit pas là du présentateur mais de l'escroquerie d'une idéologie.

mensonges des 2 partis de droite (ex-Ump très antirépublicaine et parti antisocialiste déconsidéré).

plus de citoyens ayant des droits - que des clents.

Publié dans grandes engueulades

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article