Abandons de postes de résistants ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Abandons de postes de résistants ?

Le capitalisme restera la crise tant que nous n’admettrons pas que c’est lui la crise. Et, qu’en tout premier lieu, c’est mentalement que nous nous débarrasserons de son parasitisme. Cet effort mental ne peut se limiter à regarder les seules images du désastre (lorsque les découvreurs, justement, ont tous crevés la superficie superficielle de l’image – pour aller voir vraiment derrière). Surfer sur la surface ne mène nulle part. Oui tous sages comme des images c’est comme être parqués, volontairement, dans un coin sans plus d’effet sur la réalité commune. Cela peut se nommer abondons de postes de résistants. Oui lâcher, quitter son poste de résistant pour s’égarer dans des enfantillages.

En voici quelques uns :

** le refus minable de répondre à « puis-je faire mieux ?». Assaillir une idée, un texte, etc. mais sans pouvoir faire mieux – est-ce bien utile de se démasquer ainsi ? Nos textes sont des démonstrations complètes. Donc des raisonnements. Des arguments illustrés par tous les supports audios, visuels ou documentaires. Chacun-e peut y entrer et libérer son corps, lui rendre toute sa souplesse intérieure en parcourant les chemins des aliénations, instrumentalisations, ingénuités et autres effets méconnus de la noosphère (rappelons que la « noosphère » est récente, 20 à 30 ans, et qu’aucun penseur du passé ne nous est de secours pour la vaincre – faut faire avec ceux qui existent aujourd’hui...). Oui la liberté de pensée commence par  la…liberté interne de mouvement de nos corps. Penser c’est user à fond de toutes les prestesses du corps. D’où, nous sommes des thérapeutes chevronnés du social et de l’humain. Nous rendons les corps libres de penser librement. D’où ces textes ou résonnent les raisonnements, où s’articulent la taille entière du corps qui, par ses articulations mêmes, assainit nos organismes des méfaits des pensées des autres. Conscients ou inconscients méfaits. Des parcours conçus comme des libérations qu’il est IMPOSSIBLE DE RÉSUMER. Préférable de les parcourir tout entiers.

Cela nous fend donc le cœur de devoir résumer. Nous procédons ainsi : faisant se succéder les assertions (toutes démontrées dans le texte) par leurs brefs intitulés. Ces affirmations, reliées entre elles,  sont présentées, aussi, telle une démonstration. Ceci est, en fait, juste un sommaire, une vue superficielle de tous les défis que nous affrontons. En effet, dans chaque texte nous nous en prenons à une aliénation mal perçue, à un grave mensonge médiatique, à une idée universitaire complètement fausse, à une incohérence scientifique, à des manques nocifs de logiques, etc. Et ce dans tous les domaines (ou le maximum de domaines) puisque nous sommes généralistes (soit spécialistes en pas mal de choses). Notre aire d’expériences est donc toute la société…ce qui parvient à formuler une lapalissade : devant tant d’expériences vécues nous sommes devenus très…expérimenté(e)s !

..

** les assauts de naïvetés. Nous offrons donc un travail énorme, un travail de référence. Un fonds sûr pour démanteler les prétendus sommets. Un appui pour toutes les formes de résistances. Et d’étranges hurluberlus viennent commenter – toujours sans lire le texte. Juste l’énoncé succinct de ce qu’il vainc. Et dans une omniscience qui laisse des doutes sur la bonne santé de qui s’en harnache – vont jouer puérilement (avec une déloyauté qui leur pète entre les doigts) sur les assertions – démontrées à l’intérieur, dans le texte sur lequel il suffit de cliquer afin de le découvrir -…comme si rien n’était démontré. Et tous ces puceaux de la pensée étalent – contre elles/eux - leurs insupportables naïvetés. A la référence « les victoires remportées contre le système » ces omniscients de haut  surplomb (qui savent tout sans réfléchir, sans rien donner, sans rien lire ni écrire, sans vivre et sans expérimenter eux-mêmes) vont dégoiser (sénilité précoce pour un très jeune ?) que « c’est faux, pas de victoires ». Qu’en savent-ils – les preuves sont dans le texte qu’ils n’ont, absurdement, pas ouvert. Et leur crédulité ingénue (à leur rôle falsifié – en fait, ils aboient et ce aux ordres de leurs maîtres ! Pas grandiose comme posture…) est de croire que le système va nous avertir lorsqu’il est vaincu. Très serviable toujours le système. N’importe quoi – tant d’impuissances devant la vraie vie. Tant de contradictions dans chaque mot…Tout ce qu’il y a à savoir ne sera jamais transmis par les médias – d’où la posture de trôner au haut de leur montagne et de cracher sur les vrais transformateurs de la société n’est plus que …ridicule. A moins que ce soit celle de matons ou de collabos ? D’autres pleureuses nous informent que le système est « très fort »…nous qui sommes en première ligne (et eux pas – des planqués !) nous savons que c’est faux. Il est très affaibli, faible oui. Incapable de mener un seul débat. Inapte à résoudre même le plus petit problème concret. Ne pouvant plus rien diriger. Ayant abandonné les populations. Vraiment hors sol et hors réel ! Et qui maintient, alors, la civilisation ou un minimum de cohérence sociale ? Surtout pas ces prétendus dirigeants. Et encore moins l’ahuri-e qui ne connaît rien à la réalité transmise dans le texte. En déroulant des sénilités comme le système « est trop fort » (parlant toujours comme des B.D., non comme des adultes responsables). Un livre très bien conçu « L’Intelligence indestructible du néolibéralisme » démontre que – dans tous les grands domaines du social et de l’humain, le capitalisme fait étalage d’une…bêtise vraiment inimaginable. Ratant toutes les solutions, ne comprenant rien à rien – vraiment un bilan désastreux. Donc se TROMPER à ce point comme ces commentateurs gavés de leurs naïvetés infantiles et de leurs laxistes ignorances – eh oui, pas possible. Une affiche très bien conçue est destinée à ces graves arriérés : tu ne sauras rien de la révolution en regardant la télévision. Évidemment tout ce qu’il y a de sérieux se passe ailleurs. Et nos puceaux de la pensée se montrent ensevelis sous les assauts de leurs seules candeurs impuissantes !  S’empêchant de vivre dès l’adolescence ! Ce n’est pas parce qu’ils sont incapables de résister qu’ils peuvent généraliser : heureusement des déloyaux ne sont pas tout le troupeau !

..

*** la serviabilité abusive envers les dominants ! Incroyable ? La voix unique ? Voyons le commentaire…« Les lobbyistes agro-alimentaires mettent tellement la pression pour se remplir les poches que tout ce qui est bon pour nous est détruit. Au lieu de ça, ils nous empoisonnent un peu plus chaque jour. »…ceci est une voix sans dialogue, sans faits contraires et sans personne qui conteste…les lobbies sont illégaux en France c’est dans la Constitution. Ce qu’ils disent ne vaut pas plus que notre parole. Si nous l’émettons du moins. Où est la résistance à leurs illégalités flagrantes ? Pas question de dire comme eux. C’est leur parole contre la nôtre, leur existence contre la nôtre. Assez de ces résignations vraiment trop ANORMALES ! Parler autrement est toujours possible !…et en réponse ?...« Vous êtes ventriloques ? C'est toujours leur voix que nous entendons - et les nôtres ? Les relayer ainsi n'est-ce pas être trop serviables ? »

..

**  - Sommes-nous, alors, dans un concours de résignations ? Le but est-il de ramper et de se soumettre ? Offrons-nous un contre-exemple !

“Vu le coût indignement infime que la suppression de la misère demanderait - sa prolongation n'existe que parce que le désir de misère d'autrui reste tramé dans assez de cœurs !!! Tout comme tous les phénomènes ont une explication physique, la Société globale ne peut vivre complètement hors des lois physiques…et le matérialisme tempéré appartient bien au réalisme ! Ce que la société "produit", sa mentalité l'a, préalablement, conçu – elle ne peut fuir ses responsabilités !
...

Rien n'a été fait, rien n'est toujours fait – alors que la solution par le haut (le bottom-up) est si audible …la misère c'est le besoin, le besoin qui "manque" de toutes les choses les plus nécessaires à la vie. La né-cessité forme ce qui ne cesse jamais…donc toute solution par le haut devient la claire vision des choses : par quoi commencer ? qu'est ce qui est essentiel ? où se situe l'urgence ?

La misère c'est JUSTE des besoins non reconnus. L'étymologie aide avec ce soin du besoin, ce soin auprès de (bi – auprès)…le besoin est soin qui exige de s'y appliquer totalement, de se montrer très concentré, attentif, attentionné ou assidu. Très diligent avec les indigents. C'est bien parce que les bourgeois vivent à l'envers, complètement inversés de la vie, que les besoins ces soins omniscients, ne dirigent pas une Société qui n'a besoin que de savoir…

……..dans quelle direction ferme et franche aller !!!

En conséquence, un dirigeant qui ne COMMENCE pas par affronter la misère ne peut plus se nommer dirigeant !!! »

Incroyable d’écrire comme ça, moi-même je n’arriverais pas. Si carré et si lumineux. J’ai réfléchi : c’est parce que le texte est forgé, d’une seule pièce, dans les solutions. Ce qui nous arrache aux sempiternels constats qui ne proposent jamais rien, constats genres il pleut crachés sans cesse à des humains déjà trempés. Qui crache n’entend pas le « ça va on sait, pas la peine d’en rajouter » ? Oui décrire n’est pas expliquer et ne faire que décrire c’est même refuser d’expliquer ! Il faut absolument aller voir derrière les…apparences ! En plus que de peser lourds pour rien, ces tas de constats nous écrasent donc comme des galettes, avec eux, nous ne sommes rien, impuissants, zéros, pas de taille – cela c’est l’immense escroquerie des médias qui gonflent certains, font (ainsi) croire que « le système est très fort ». Ne fonctionnent qu’aux dopages tous plus illégaux les uns que les autres. Des médias tous dans des sas de décontaminations ? Nous les croyions faire 1 kilo – désenflés, dégonflés, ils ne peuvent plus afficher que moins de 100 grammes. Les 9/ 10 ème c’est du doping que ces médias escrocs, oui du vent ! Alors que, sevrés de toute gonflette à la drogue dure « images » – il redevient vraiment à son volume normal – soit ce système est très faible, oui très faible et très affaibli ce très fort. En fait, ces dirigeants sont pas terribles vus en pied. Mieux - sans leurs prothèses médiatiques, ils ne font pas du tout le poids. Bref – solutions, traiter tout le monde d’égal à égal, ce qui ne peut que contraindre ces prétendus dirigeants aux loyaux débats. De tels textes, c’est une route de sens, de forces et d’espoirs. Nous voulons des textes comme celui-là. Pas des constats merdiques qui restent toujours à la porte (des problèmes à résoudre) sans rien nous offrir qui soit à notre taille. Sans jamais entrer dans le lard des démonstrations, ils restent à la porte. Importuns tout ça ! C’est, de la sorte, une auto-prophétie de supposer que (devant le prétendu système) cela rampe lorsque ce n’est que la rime pour crampe. Nous décrampons, décampons, décramponnons plutôt de tous ces dirigeants vraiment trop minables. Et de celles et veux qui tentent d’imposer ces baudruches sans grandeurs. Vaincus ces conformistes fumistes - tous.

..

*** Démasqués : donc sur internet, existent ces clones des médias vendus qui tentent de nous faire ressentir que nous ne sommes riens du tout, impuissants, incapables de réagir, de nous redresser. Devant donc nous soumettre, laisser des escrocs, déguisés en dirigeants, nous dévaliser en plein jour, nous prendre nos cœurs et nos courages, nous faire taire et nous ligoter dans l’inaction. Oui démasqué( e)s – *** soit ils sont inconscients, et ne font qu’avouer leur vide intérieur, en rejetant tout texte qui apporte des solutions et va changer les choses (pour ces esprits morts il faut que rien ne change que tout les garde en leurs inertes). Soit….*** conscients et dégainant des commentaires qui tentent de prouver que nous ne pouvons pas quitter le système, qu’il n’y pas d’alternative, que nous avons juste à voter comme ils veulent, selon qu’ils nous font la dictature du il n’y a pas d’autre choix ; que nous ne pouvons pas changer à 100 % la société, pas agir (ce qui vient après réagir !), pas faire fonctionner un corps, une tête et une énergie exactement des …mêmes tailles que ces soi-disant surpuissants au pouvoir.

Que nous pouvons oui, limpide comme de l’eau de roche…les vaincre, oui les vaincre, les déboulonner, les mettre à terre – carrément les remplacer. Vous voyez de tels commentaires, la démonstration prouvée de ce texte vous permet, alors, de poser auprès de tels commentaires, si intrus, un mot clair « collabo »…Le but de ces commentaires qui nous fichent, en ritournelles, les problèmes à la figure, comme si de les citer mécaniquement sidérait et hypnotisait – s’avoue bien comme de tenter de cacher que de tels textes sont des solutions aux grands problèmes collectifs. Que nous n’avons pas besoin des anti-élites au pouvoir pour nous défaire de ces trop nous ne pouvons pas quitter le système, qu’il n’y pas d’alternative, que nous avons juste à voter comme ils veulent, selon qu’ils nous la font à la dictature du il n’y a pas d’autre choix ; que nous ne pouvons pas changer à 100 % la société, pas agir (ce qui vient après réagir !), pas faire fonctionner un corps, une tête et une énergie exactement des …mêmes tailles que ces soi-disant surpuissants au pouvoir. Que nous pouvons oui, limpide comme de l’eau de roche…les vaincre, oui les vaincre, les déboulonner, les mettre à terre – carrément les remplacer. Vous voyez de tels commentaires, la démonstration prouvée de ce texte vous permet, alors, de poser auprès de tels commentaires, si intrus, un mot clair « collabo »…Le but de ces commentaires qui nous fichent, en ritournelles, les problèmes à la figure, comme si de les citer mécaniquement sidérait et hypnotisait – s’avoue bien comme de tenter de cacher que de tels textes sont des solutions aux grands problèmes collectifs. Que nous n’avons pas besoin des anti-élites au pouvoir pour nous défaire de ces trop évidentes fausses élites – CAUSES de tous les problèmes. Que nous avançons comme des grands oui parce que la nursery débile des médias c’est fini, f.i.n.i. !

Dans ces cas, flagrant que de tels commentaires, c’est prémédité et voulu – et obtiennent donc d’être démasqués en clairs ennemis. Qui voudraient que tous nous courions vers…

…………………..l’abandon de postes de résistants !

..

..............(à suivre)

.………………………..*********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

….les anti-élites actuelles (…celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Les découvreurs ont tous crevés la superficie superficielle de l’image – pour aller voir vraiment derrière. Surfer sur la surface ne mène nulle part sinon à se noyer dès qu’il y a  le moindre trou dans le superficiel. Plus couverts donc qui harcèlent illégalement les découvreurs !

Les découvreurs ont tous crevés la superficie superficielle de l’image – pour aller voir vraiment derrière. Surfer sur la surface ne mène nulle part sinon à se noyer dès qu’il y a le moindre trou dans le superficiel. Plus couverts donc qui harcèlent illégalement les découvreurs !

sans Résistance pas de lumières, pas d’informations et pas de diffusions…la soumission n’a jamais aidé personne !

sans Résistance pas de lumières, pas d’informations et pas de diffusions…la soumission n’a jamais aidé personne !

résister c'est découvrir les figures cachées

résister c'est découvrir les figures cachées

les carottes ne sont pas cuites c’est qui, plutôt, qui carotte qui est cuit. Aucun des politiques professionnels ne respecte la République – la réPublique va s’en passer…nationalisations prophylactiques des lobbies !

les carottes ne sont pas cuites c’est qui, plutôt, qui carotte qui est cuit. Aucun des politiques professionnels ne respecte la République – la réPublique va s’en passer…nationalisations prophylactiques des lobbies !

nous sommes tellement plus riches qu‘eux – tous les mots sont de notre côté…le langage va nous libérer, si nous l’aidons fort heureusement !

nous sommes tellement plus riches qu‘eux – tous les mots sont de notre côté…le langage va nous libérer, si nous l’aidons fort heureusement !

alunissons à l’unisson !

alunissons à l’unisson !

y a-t-il un seul bénéfice à se résigner ? Non aucun ! C’est spéculer contre nous-mêmes. La révolte re Volte, nous offre des volts de hauts voltages,  nous recharge en énergie. Se soumettre c’est se mettre sous. Sous-pieds et marchepieds…Rien ne nous prescrit d’être assez cons pour le faire – cela ne rapporte rien en plus !

y a-t-il un seul bénéfice à se résigner ? Non aucun ! C’est spéculer contre nous-mêmes. La révolte re Volte, nous offre des volts de hauts voltages, nous recharge en énergie. Se soumettre c’est se mettre sous. Sous-pieds et marchepieds…Rien ne nous prescrit d’être assez cons pour le faire – cela ne rapporte rien en plus !

Abandons de postes de résistants ?
Abandons de postes de résistants ?
S’indigner c’est « devenir » igné, garder le feu sacré en soi !.

S’indigner c’est « devenir » igné, garder le feu sacré en soi !.

ses « euphorismes » sont dans le must de l’esprit. Mais gare aux paradoxes !

ses « euphorismes » sont dans le must de l’esprit. Mais gare aux paradoxes !

les autres nous proposent souvent des marchés de dupes. Dupons-en tous les marchés !

les autres nous proposent souvent des marchés de dupes. Dupons-en tous les marchés !

il n’y a pas que la matière – dans la politique humaine qui va a la racine de tout, les radicaux libres oui nous sortent de la merde. Les autres nous y enfoncent. Ils font partie du problème.

il n’y a pas que la matière – dans la politique humaine qui va a la racine de tout, les radicaux libres oui nous sortent de la merde. Les autres nous y enfoncent. Ils font partie du problème.

iI y a donc un mode d’emploi de la non-résignation !

iI y a donc un mode d’emploi de la non-résignation !

ne rien faire que pour soi mais en pensant toujours aux autres – cela libère de quasiment tout…

ne rien faire que pour soi mais en pensant toujours aux autres – cela libère de quasiment tout…

et là...désapprise - sans prises désormais.

changer complètement de modèle c’est splitter la résignation !

se révolter ici (en anglais) est supposé désigner un rebelle ou un déserteur. Mais ne pas se révolter n’est-ce pas déserter le meilleur de l’espèce humaine ?

vrai qu’il y a un sacré rythme – il faut donc un regard dit étranger pour nous le faire percuter et répercuter

D’un point de vue cosmique – la mentalité collective n’avait quasiment aucune chance d’arriver comme aujourd’hui ? Comme une superposition de paramètres qui ne s’est jamais vue ? D’un point de vue humain : pourquoi se permettre d’avoir une telle complication identitaire ? La simplicité d’être de tous les pays à la fois ressemble alors à une vaste solution.

grand angle : étudiants, pivot des récoltes ? Ce qui sous-entendrait que fini l’âge étudiant, fini l’âge de la révolte ? N’est-ce pas bien trop limitatif ?

mieux de situer la révolte là où elle serait la plus efficace ? Non. Non ? Non ! Et bien faisons avec ce garder le feu sacré en soi !

les médias c’est juste le pied dans la porte ? Vous leur claquez la porte au nez ils n’ont aucun IMPACT SUR LA RÉALITÉ…donc sur vous…et oui !

et le faire durer toute la vie

Chatouilles, est-il possible d'y… résister ? Les animaux sont-ils aussi sensibles que nous à cette gentille torture ? Des jeunes cobayes ont accepté de se prêter au jeu pour vérifier si cette idée reçue est vraie. Une machine à chatouilles et une chèvre gourmande les mettront à l'épreuve.

Publié dans Victoires**

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article