La terre fertile d’elle-même ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

La terre fertile d’elle-même ?

Nous sommes tellement aliénés que l’idée que la terre puisse être féconde par elle-même ne peut parvenir jusqu’à nous. Nous nous la représentons si inerte et malade que nous lui injectons pleins de drogues artificielles. Or, il y a 100 ans, un excédent de fertilité, accumulé sur des millions d’années durant le Carbonifère, était disponible. L’agriculture intensive (sauf pour l’intelligence comme nous allons le découvrir !) s’est crue à « l’origine » de cette fécondité. Elle l’a pillée et gaspillée en 100 ans.

Ce n’est pas preuve de perspicacité que de laisser les sols appauvris, exsangues et stériles. Tout en ayant dilapidé un trésor commun de millions d’années en un minuscule siècle. Preuve éclatante, s’il en est, que le capitalisme ne connaît rien aux vraies affaires, celle qui durent des siècles et des siècles : les trésors que l’on ne brûle pas mais que l’on gère et protège. Lui, le capitalisme, il fait plutôt tout disparaître, dans de gigantesques gaspillages (inexcusables !) en quelques secondes spéculatives !!!

D’avoir voulu artificialiser la Nature à coups de drogues imbéciles – remplaçant ses cycles bénéfiques par pleins d’intrants (qui ne peuvent faire de bien à la santé !), allant du pétrole et autres énergies fossiles jusqu’aux OGM – représente en fait une nette régression de civilisation. Tant de destructions de liens sociaux – tant d’anti socialités venant des élites.

Seule une agriculture intelligente – telle la vraie permaculture, et pas ses imitations, peut réparer tous les dégâts. Seule l’agriculture biologique, d’ailleurs, crée des emplois (1000 m² de bio = 1 emploi) – ceci parait bien clairvoyant. Or, lorsqu’il faut gaspiller 10 à 12 calories de pétrole non durable afin de créer une seule calorie alimentaire – ceci n’est plus intelligent du tout. Nous avons assez supporté la bêtise régnante et elle ne crée que des catastrophes et des vies bâclées. Assassiner la fertilité de la terre vivante, non cela suffit !!!

La permaculture est un modèle qui a servi, dans le passé, à nourrir des civilisations avec des populations concentrées. La Chine il y 4000 ans, la Grèce de 2500 ans, les empires aztèques ou incas, etc ont tous utilisés la permaculture. La permaculture n’utilise aucun intrant, aucune énergie fossile non renouvelable, se fait sans arrosage. Mais rend la terre auto-suffisante. Afin d’engraisser les sols, il suffit d’utiliser des feuilles mortes, des fougères, des orties, etc. Des plantes adventices aux racines très longues de plusieurs mètres servent de pompes à minéraux. Du compost. Tout existe dans la Nature pour l’auto-fertiliser – inutile de lui injecter des drogues artificielles (que les humains mangent et boivent ensuite !). La Nature est autonome et auto-suffisante – appuyer sa fécondité, ne lui mettre aucun obstacle, la laisser bien vivante, c’est la rendre florissante. Aussi, la productivité y est actuellement, supérieure à l’agriculture intensive. Sans aucune pollution. Et – fait important – tous les GOUTS sont bien meilleurs. Pour l’homo sapiens sapiens, l’homme de la sapience, l’homme de goût et de saveur, c’est salubre de retrouver ses vraies racines.

Au lieu de se couper de la Nature qui est – naturellement – super féconde et d’étaler, ainsi, son aliénation qui est de ne pas le comprendre qu’elle est féconde – il suffit juste de l’observer afin d’apprendre d’elle. Pour elle. Ce qui nous rend bien service autant qu’à elle. Manger devient un régal.

Si nous procédons donc à un bilan global - en tout, les petits agriculteurs sont SUPÉRIEURS aux gros producteurs, brouillons, inattentifs, irréfléchis, étourdis et immatures.

La fécondité de la Nature a été, trop idiotement, oubliée, omise, cachée. Ce qui est inexcusable au point de vue éducatif. Aussi - c’est un fait de plus en plus admis : laisser-faire la Nature. Sans machines ni engrais – l’utiliser dans ses cycles mêmes, dans ses genèses et maturations. Si l’assolement triennal a vécu tant de siècles, c’est qu’il connaissait que la Nature sait veiller sur elle-même. Protéger toutes ses graines est tellement plus intelligent que de trop enrichir des personnages sans sagesse.

http://www.gerbeaud.com/jardin/decouverte/faune-du-sol-vivant-fertile,1047.html

La solution universelle est devenue tangible, palpable et visible : le jardin d’ÉDEN est un « jardin » où la Nature se fertilise elle-même. Ce jardin est bien plus productif que l’ABSTRACTION inhumaine de l’agriculture artificielle. Qui « omet » de lister tant de désavantages et désavantages qu’elle provoque – qu’elle parvient à faire « croire » (foi toute métaphysique et non preuves physiques…) qu’elle peut remplacer la Nature. Qui démasque bien la vraie folie furieuse qui siège dans l’idée d’une telle agriculture. Ses concepts sont si détachés du réel qu’ils ne répondent plus de rien sur ses destructions. Qu’ils ne sont plus aptes à répondre du réel vu qu’ils se conduisent en étrangers (alien). Étymologiquement, signifiant « agriculture permanente », et non culture du seul « champ », agro-, la permaculture va vaincre !!! La permaculture s’appuie sur la Nature et c’est pour cela que son intelligence s’en irradie. Beaucoup de pays du Tiers monde ne veulent pas du tout de la « croissance occidentale » - ils optent, à la place, pour les modèles intelligents comme la permaculture. Et viennent apprendre de partout, autant d’Amérique du Sud que d’Afrique ou d’un paysan de Cuba qui veut devenir formateur de permaculture, etc.

L’esprit permaculture peut, aussi, s’appliquer en ville : on peut faire un jardin près d’une entrée de métro. Ou ailleurs. Huertas urbaines. Partout où il y a une volonté et un engagement. Les entreprises peuvent songer à leur impact sur la Nature. Surtout ne pas défigurer le futur. Pour la gestion, c’est ne plus se cantonner à ses actionnaires (ayant tendance à devenir déraisonnables et trop cupides) afin de mieux répartir tous les bénéfices à redistribuer à tous ses partenaires : d’où le mot clair entre-prises. Celle qui, normalement, est faite pour avoir des prises partout et y entrer. Fédératrices, qui se trouvent « entre » tous les participants à l’économie…

…………………….et leur offre enfin prise !!!

……

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

******************Au sujet des " Agricultures intensives", voir notre enquête, livre noir de l'agriculture et solutions alternatives démarrant le 6 juin 2011 jusqu'au 14 en 6 textes très fouillés. Allant jusqu'au "Vandalisme des dirigeants" le 26 août 2011.

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L’ÉCONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Publié dans économie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article