Danse dans ? dans danse !

Publié le par imagiter.over-blog.com

Danse dans ? dans danse !

Aussi afin d’accompagner le témoignage qui va suivre. Et sait si bien nous planter la réalité complète – et afin de continuer à …célébrer la vie…des photos de danseurs et danseuses, même pieds nus ! Là où la perfection de l’arc musculaire (ou des arcs musculaires) est alors évidente ! Sachant danser – de voir la photo nous fait « ressentir » oui tous les trajets corporels de telles postures ou telles autres, etc. – Que du beau !

..

Sans omettre les vidéos qui prouvent qu’un pays peut assimiler tellement la danse qu’elle s’en exprime, naturellement, comme l’orange de sa liberté. La danse devient sociale ! Activité de toute la société qui s’anime en une seconde !

………………………….…………..********************

..

Le témoignage… ? Oui – Bien, let’s go….«Je suis un danseur…et même si je ne n’en ai pas fait une profession (sauf des offs !) j’ai « vécu » la danse. Elle y est entrée et reste dans ma vie. Comment faire comprendre ceci ? Que c’est ce qui est vécu à l’intérieur qui « compte » et pas le spectacle ? Le show biz n’a aucune grâce (dans tous les sens du terme) !

*** - Bien une chanson (- uniquement parce que la gradation, de la « mise en place » du début jusqu’à l’orgasme de la fin décrit bien la danse vécue !)

..

*** - Bien aussi, un détour ? Je suis né en Afrique, mais suis européen, et la toute première fois que je suis allé dans un dancing (en fait c’était pendant l’été une fête de village !) j’y ai dansé toute la nuit (sans jamais avoir appris sinon en …fermant les yeux !). La danse m’a donc « emporté », transporté…et, par la suite, des amis métis ou africains ont toujours eu la même phrase…d’abord un silence scrutateur, comme s’ils s’interrogeaient et puis l’inénarrable…narré « mais tu danses comme… euh…comme un… ». Toujours obligé de terminer…oui comme un noir ! Ce n’est pas que j’imite ou sente que ce soit si vrai…mais cette manière naturelle de laisser son corps dans la détente et l’abandon complet de « suivre » différencie des blancs, en général si crispés…

..

**** - Enfin, toujours le confident de tout le monde, celui supposé pouvoir tout résoudre – juste une anecdote…sur la piste une femme s’approche et fait miroir (…danse comme je fais) et, lorsque je la regarde, me dit : « Je viens vous voir pour un service à rendre à mon amie »…silence… «Oui, dès qu’elle danse, les mecs en général ne pensent qu’à lui tourner autour. Au sens propre. Elle a beau fermer les yeux parce qu’elle adore danser et qu’elle ne danse que pour danser – ils ont scotchés dans leurs petites têtes que c’est pour …draguer. Et, lorsque qu’elle doit repousser leurs …invasions, c’est, sans cesse, des incidents. Elle est traitée d’allumeuse (alors qu’elle a les yeux fermés et reste sans rien dire dans son monde), etc. Elle se sent mal ! Pouvez- vous l’aider ? »… Boum badaboum boum…c'est-à-dire que…euh…ben voilà…euh…je ne promets rien…euh. Et donc j’approche l’allumée (le contraire d’une allumeuse ?) et la regarde danser. Effectivement, comme une vraie liane elle s’enroule autour du tronc de l’arbre de la musique. C’est très intense, très beau et son regard clos souligne que le brasier intérieur doit être splendide. Au bout d’un moment, je lui glisse « je viens de la part de ton amie x…»…elle daigne ouvrir un œil et me vois un peu danser…je lui annonce « je ne sais si tu es comme moi ?...J’ai toujours senti que c’est la danse qui me danse et pas moi qui danse…»…Un léger choc dans le regard puis une lueur qui augmente…et j’ajoute… « quand je danse je ne m’occupe de personne…juste de la danse. Fais pareil ! »…et je me tire. Apparemment le message a fait tilt ! puisque son amie après est venu m’informer de … « je ne sais pas ce que tu lui as dit, mais elle va mieux. Merci oui merci ». Vrai c’est la danse qui nous danse ! Qui peut dire le contraire ?

………………………………*************************

..

..

Voici – le décor d’où…je veux en venir, de placé !

La danse c’est comme toutes les activités importantes, il faut se lancer à fond. Ainsi, dans la rue…marcher c’est danser discret. Oui, là, le manque de danse naturelle de la majorité des humains se fait voir…alors que le pied peut se dérouler et chalouper les pas – combien de pieds en équerre qui aplatissent, lourdement, l’air sur le sol ? D’attaques du talon et autres ? Bref, rare de croiser une démarché…aérienne. Ce n’est pas qu’il faille tout le temps se poser de la pointe et laisser tout dérouler, non lorsque vous êtes pressé(e)s, vous ne vous occupez de rien que de marcher vite. Nous pouvons aussi attaquer du talon. Mais pas tout le temps – mais pas uniquement cette posture ! Ce pourquoi j’ai horreur des recettes, la même pour tous les vécus si différents. Non - c’est lorsque il y a du temps libre qu’il s’agit de marcher à roulettes sur le sol. Cela détend tout le corps. Si entièrement. Ce qui, d’ailleurs, parmi des brutes conformistes, m’a parfois valu des « t’as vu, il marche comme un pédé ! ». Dans ce cas, il suffit de se retourner et de regarder peinard leurs yeux et les mots s’effacent grand vite. D’ailleurs, à Bruxelles, à la fin de mon boulot, tard la nuit, je croisais souvent Béjart et Nijinski revenant de leur théâtre. Bref, cela est de la démarché…complètement aérienne. Et ne prouve rien d’autre qu’un corps qui habite à la perfection sa planète.

Être soi quoi qu’il arrive – seul(e)s les authentiques arrivent tout au bout de leur trajet-projet ! Donc pas de recettes à offrir – à peine des conseils qui doivent être reformulés et adaptés à chaque vie personnelle. Pour moi agressé assez jeune de ces « vous êtes fait pour la compétition, je peux vous aider »…toujours à se fatiguer à répondre un « je suis contre toute compétition. Je ne veux être ni le premier ni le dernier en rien. La compétition rend méchant. »…et de devoir, sempiternellement, recevoir le choc d’arguments contraires – c’est que j’ai toujours su où j’allais…puisque j’étais déjà arrivé…dès le départ. Célébrer la vie, vivre purement son meilleur. Marcher léger sur les chemins de la vie !

..

Pour la danse il s’agit de ne pas…entrer en compétition jusqu’à en rompre son corps, démantibuler sa grâce naturelle, se croire devoir surpasser…quoi donc ? Sa connerie ? Non et non. La compétition ne me fait rien aussi je ne dois pas en…faire ! N’empêche que (sans la compétition) le travail de le rendre résistant et réactif ce corps, que nous n’allons pas blesser, n’est pas facile…déjà, pour une danse assez …naturelle (très physique et athlétique) il faut s’être sculpté des jambes d’assises inébranlables. Sinon le dos peut ramasser des douleurs…irréversibles. Il y a des méthodes. Telles beaucoup danser jeune…ou (si, plus âgé) entrer dans l’océan et faire remonter puissamment ses jambes contre les vagues. La grande résistance naturelle de celles-ci va sculpter le corps mais sans la moindre…maladresse humaine possible. Tout en harmonie – rien qui ne se torde et gémisse.

..

Donc relever les cuisses vers soi. Toujours plus haut. Jeter les jambes sur les côtés. Derrière. Etc. Très régulièrement, le pratiquer. Marcher et courir mais jamais pour la frime, etc....aucun excès là non plus…les seuls excès conseillés ? Nager dans la beauté ! Toujours plus !

..

Une fois le corps « assuré » (…comme une voix est bien « posée » en chant !) savoir « entrer » dans la danse. L’idéal c’est d’y entrer pour des heures et des heures. Mais – gestion du temps oblige – surtout savoir ceci : lorsque nous dansons nous sommes DEUX. Oui l’individu normal les « pieds sur terre » et…l’individu en transe. Cette transe n’a rien à voir avec tous les fantasmes de dé-fonces et autres couleurs trop foncées. Oui que le mot « drogue » aura causé d’immense torts à l’Humanité ! Tout mélanger et tout souiller – vraiment le bordel de ce mot si inutile (zéro information !). Sûr que c’est bien mieux de danser nature, sans tabac ni alcool non plus (ce n’est pas parce que c’est « autorisé » (sic) que c’est…bon !)…mais cette transe est…naturelle. Seulement, elle mettrait plus longtemps à « germer » si nous avions bu, etc.

..

Dans nos cerveaux nous avons du liquide (céphalo-rachidien) et lorsque nous dansons « bien » ce liquide vibre à l’unisson. Unisson de quoi ? Sans doute des biorythmes, de la danse intime de…l’univers entier. ? Que sais-je ? Là n’est pas la question…elle est ceci : lorsque nous dansons …authentiquement (…pour soi et non pour des spectateurs illégitimes !) si nous savons suivre la montée de la danse en nous - sans doute comme l’effet de « second souffle » dans le marathon - oui nous ressentons un état d’immensité. Immensité qui dure assez longtemps pour se rendre…inoubliable. Nous percevons bien notre corps dansant (version Jean Paul Sartre) et nous, en même temps, ressentons notre tête vivant une paix complète bien plus haut. Très haut. Le paysage est gigantesque – assez pour savourer chaque goutte de la rencontre magique des sons, des rythmes et de la danse.

Vivant cela véridiquement – vous pouvez avoir dansé beaucoup, immanquablement vous ne ressentirez non pas des…courbatures…mais un corps tout neuf, comme rajeuni…je dirais perso un corps…lavé. Lavé de tout. Sans impuretés. Je tends à penser que c’est la danse du liquide céphalo-rachidien qui aura opéré ceci. La musique qui se…voit danser elle-même ? Ou bien la danse qui se ressent bien…accompagnée…Bref, c’est au réveil que je sais si j’ai dansé authentique…ou bien moins (les courbatures de l’acide lactique me taraudent !).

..

Ce pourquoi j’ai dit que j’ai « vécu » la danse et puis en parler ! »

..

…………………………………**************************

..

..

………………………….Danse dans ? dans danse !

..

..

http://www.imagiter.fr/article-dans-danse-121126335.html

Un autre article autour de la danse. Cherchant mêmement son secret….

..

Et puis ce photographe qui parle de ses photos magiques qui illustrent ce texte...

« C'est l'un des pays où la danse est au cœur de la vie. Que ce soit dans les rues ou dans les théâtres, tout le monde danse à Cuba. Pour rendre hommage à cet art, le photographe new-yorkais Omar Robles a décidé de photographier les plus grands danseurs cubains dans les rues de La Havane.

..

Instagram.: photos jointes à l'article

« Lors des deux dernières années, j'ai focalisé mon travail sur la photographie de danseurs de ballet dans un environnement urbain", explique l'artiste sur son blog. "Cuba accueille l'une des meilleures compagnies de danse classique au monde, c'est pour ça que j'avais envie de visiter cette île depuis longtemps. Ces danseurs font partie des meilleurs au monde. Peut-être est-ce dû au fait que le rythme coule dans leurs veines afro-caribéennes même si c'est sans doute dû à leur héritage provenant de l'école russe", raconte-t-il.

Durant plusieurs semaines, Omar. Z. Robles s'est ainsi baladé, dans les rues de Cuba, à la rencontre des danseurs classiques mais également des artistes qui s'expriment à travers d'autres styles de danse. »

Découvrez ses photos ci-dessus (en cliquant sur le lien) et ci-dessous (en cliquant sur l’autre).

.....

Danse-Cuba-photos-de rues

..

..

…………………………………**********************

..

La danse c’est la vie. Et donc qui danse la vie - l’incarne la vie de sa moindre fibre…et ça se voit ! Oui ça se voit !

..

Nous danserons toute la nuit

Nous danserons toute la journée

Pourquoi plus personne ne danse dans les rues

Pourquoi plus personne ne bondit de joie dans la rue

Pourquoi plus personne ne court vers toi le visage rayonnant

D'enfin te rencontrer

..

Nous danserons toute la nuit

Nous danserons toute la journée

Parce que le feu nous brûle à l'intérieur

Pourquoi tout le monde se prend tellement au sérieux

Que plus personne n'ose être complètement gentil

Tous ces calculs, ces arrières- pensées qui défigurent tous les visages

Pourquoi tout le monde se prend tellement au sérieux

Que plus personne ne comprend la danse

La danse, une transe qui t'ouvre

le cœur et le cerveau en deux

Sans espoir de retour

T'agrandit de cet ailleurs d'u-topie,

pas encore ici

Sauf en ex- statique.

..

Nous danserons toute la nuit

Nous danserons toute la journée

Parce que toute la liberté du monde

est venue se réfugier chez nous

plus personne et plus aucun pays ne veut de la liberté

il fallait bien qu'elle aille quelque part

elle est venue chez nous

si le summum de la vie est rareté

pourquoi y a-t-il si peu d'êtres rares

et toujours plus rarement reconnus

..

plus personne et plus aucun pays ne veut de la liberté

il fallait bien qu'elle aille quelque part

elle est venue chez nous

la liberté est la porte qui ouvre la joie si rare

..
et c'est pourquoi nous dansons toute la nuit

et nous dansons toute la journée

https://www.jamendo.com/track/336822/nous-danserons

..

*** Cette chanson ce n’est pas pour un motif musical qu’elle se trouve ici. C’est, uniquement, parce que la gradation, de la « mise en place » du début jusqu’à l’orgasme de la fin décrit bien la danse vécue !

..

………Une intensivité qui se met en place ! Et qui va jusqu’au sommet !

..

..

…………………………..****************************

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il y a d’opinions très différentes moins le monde risque de se tromper ………………………

..

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Danse dans ? dans danse !
Danse dans ? dans danse !
Danse dans ? dans danse !
Danse dans ? dans danse !
et pieds nus – la perfection de l’arc musculaire est alors évidente – la danse c’est la vie, danser la vie c’est l’incarner…

et pieds nus – la perfection de l’arc musculaire est alors évidente – la danse c’est la vie, danser la vie c’est l’incarner…

Danse dans ? dans danse !
Danse dans ? dans danse !
Danse dans ? dans danse !
Danse dans ? dans danse !
Danse dans ? dans danse !
Danse dans ? dans danse !
Danse dans ? dans danse !
Danse dans ? dans danse !

dix danses sans stridences...

danse classique...

absolument tout le monde danse...

activité sociale - sur toutes les places et dans la rue - danse omniprésente

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pascal CHEDEVILLE 24/06/2016 10:22

Bonjour, j'aime beaucoup ce que vous faite à très bientôt
Pascal
http://www.gite-giverny.com
ulmnormandie@gmail.com

pascal CHEDEVILLE 17/06/2016 10:54

Bonjour, j'aime beaucoup ce que vous faite à très bientôt
Pascal
http://www.avionnormandie.com
avionnormandie@gmail.com

imagiter.fr 17/06/2016 11:56

Bonjour, je vous remercie beaucoup de votre appréciation et de votre métier.

voyance gratuite serieuse 04/05/2016 15:15

Toujours aussi passionnant et tellement diversifier, je suis heureuse moi qui suis invalide vous m’apportez que du bonheur. Continuez ainsi !