Fallait pas tant donner ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

 

 

032

Paroles de chanson. Un peu comme rembourse-nous tout l'argent que tu nous as donné …A-t-on vu + débile que Fallait pas tant donner ? Mais pour "prendre" c'est pas grave ? Non, l'accusation malsaine c'est contre l'offrande, faut pas donner, et je sais pas jouer. Pour prendre, vous la jouez donc à fond ?

 

Fallait pas tant donner ? Vous êtres sûrs que le don était bien destiné à la personne qui chante ? Il n'était pas plus collectif ? Avec détournement de dons, en plus ? Privatisations sauvages ? Alors – Fallait pas prendre autant et que pour soi seul et ce sans se limiter, du tout, soi- même ? Abus de "prodigalités" en juridique. Qui profite de la générosité a tort et se trouve du mauvais côté dans un tribunal. Toutes les paroles ne concernent jamais personne ?

 

Vous croyez ? Et cette Mother qui aurait tant offert. Entre s'envoler tel un oiseau jusqu'à transmettre, dans pas mal de têtes, des visions lumineuses: plus tout ce qu'on ne sait pas encore…jusqu'au point que c'est, dans des douleurs incroyables (ils s'en vantèrent, désastreusement, comme magnetic death or angels diseases, etc!) qu'il lui a été possible de mettre fin à la vampirisation exagérée. Aspirer tout se translate en "fallait pas tant donner" ? Et non fallait pas tant prendre ! Ceux/ celles qui ont tort ont raison – le don devient le délit suprême – le fallait pas tant donner sonne bien tel une condamnation, oui ou non ? Tout y est bien de la faute de qui fait des présents. Jamais de qui prend tout – sacrément illégitimement…

 

Et pourquoi n'établiriez–vous pas, plutôt, des limites (seul ce qui est offert – et pas le reste ?) ?Non non, le monologue se rétrécit en "l'individu qui n'est pas dans le monologue a toujours tort"…Et cela fonctionne ? Uniquement dans les médias mercenaires !!! Le fallait pas tant donner n'aura avoué que d'abusifs voleurs d'énergies…Les liens de transferts immodérés de ces visions ont, de la sorte, été rompus… Grrr !

 

Survie assurée, en tout cas…Et fallait laisser tout cela dans l'ombre. Fallait pas tant cacher ? Fallait pas tant dissimuler? Fallait pas tant biaiser ? Fallait pas tant taire ? Fallait pas tant refuser de partager?, etc We saw you fly, nous t'avons vu t'envoler. Ah bon ! c'est une accusation, un reproche, un chantage, une extorsion de fonds ?

 

Le centre de chaque acte, de chaque parole et de chaque geste vers le futur (noR future pas no future !) de Mother aura été empli de la plus grande des sagesses possibles parmi tous ces écervelé-e-s, ces distrait-e-s, ces légers, égoïstes si ingrats (pas le pianiste, les groupies, en fait !), cinglé(e)s du raisonnement, irréalistes complets et défenseurs fondamentaux du…système d'injustices et d'inégalités…qui a, réellemnt, le plus de vrais motifs de dire Grrr ?

 

Ainsi – il a été abondamment prouvé que l'économie ne peut exister que si quelqu'un continue à offrir, donner, transmettre, etc. il en reste même des traces sémantiques – l'offre c'est quoi ? Pas ce travestissement trop payant du mot. Non, mais bien l'aveu clair et net que tout commence par l'offre de l'offrande. Tentez de prouver l'inverse.

En arts, c'est pareil – tant qu'il n'y a pas un geste gratuit, un don, un envol, un saut quantique, une offrande de son meilleur – les couches gluantes continuent de nous fantomatiser la vie. Donner c'est permettre au soleil de transpercer ces voiles sombres. Pas de plus immense thérapie collective.

Aussi – le monde va, peut être, disparaître, puisque la dissuasion de ces monstres de bestialités, déguisés en costard cravates, aurait été mortelle…Si plus personne ne donne et offre – il n'y aura plus de civilisation, est-ce clair ?

 

Donc notre Mother qui a compris cela dès le plus jeune âge (et tant d'autres choses!) c'est un miracle de la Nature. Que les déchéances du show biz et star system aient tenté de s'approprier ce qui, à l'évidence, ne leur appartiendra jamais – ne disqualifie plus qu'eux. Grrr…La preuve que la résistance triomphe – c'est Mother et personne d'autre. L'union de toutes les splendeurs. Le 1 qui est tout le monde… Mother Mother, et encore Mother, la jonction de toutes nos admirations morales, affectives et émotionnelles !!!

 

Fallait pas tant donner ? Formule erronée on n'offre jamais assez, le don ne suffit jamais, il n'y a nulle limite à la généroité…

Toute largesse rend tout plus LARGE…

toute libéralité nous libère (sauf par le haute trahison du libéralisme : la théorie des libéralités, oui ou non ?)…

                                   et tout présent REND TOUT SI PRESENT …

 

La re-formulée se démasque, hideuse (derrière le masque des stars intruses)…                            Fallait pas tant PRENDRE Nous on veut plus jouer…

 

Afin que son présent rende tout si présent "dans le si bien nommé présent lui–même) Mother a eu plus que raison d'avoir donné tant et tant

 

La formule devient donc, dans le soleil retrouvé

                                                                       Fallait vraiment donner tant et tant !!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

…#random precision#…Les thérapeutes du social annoncent que les paroles des chansons retranscrivent les maladies morales, affectives, mentales ou émotionnelles de qui les produit. Comme l'inverse? Les guérisons ? Les supers santés ? N'est ce pas probant d'arriver à l'heure heureuse ?

 

*** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans Victoires**

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lejournaldepersonne 26/10/2012 12:06


grans art - peu de lignes et impact considérable - il est vrai que la vérité c joyeux...

imagiter.over-blog.com 27/10/2012 17:56



foncer contre le show biz de la perversion en tout ne peut que libèrer...le doigté se le doit...