Faux pas socialiste !!!

Publié le par imagiter.over-blog.com

5916266585_baa0b89e79.jpg

Après la vaguelette de l'université d'été socialiste – un coup d'œil dans le rétroviseur…Leur tactique de "vote utile" vient de tomber à l'eau. Pour qu'un vote soit "utile" il faut encore qu'il porte le drapeau de l'espoir. Désormais, socialistes = désespoir complet. Aucune résistance envisagée face au capital et à la spéculation : donc vote inutilement masochiste. Puisque ça ne changera strictement rien…même pas un millimètre ? Même pas un millimaître !!!

La bassesse capitaliste s'est prouvée prête à saccager l'Humanité (après avoir prouvé qu'elle ne reculerait pas devant la destruction, suicidaire, de la Terre et de vie). La crise actuelle la dessert plus qu'elle ne croit : les aveux y pleuvent drus, et trop vite. Déconsidérées la croissance, la consommation, les déficits, les dettes, les réactions boursières et bancaires, la sous imposition des riches et le sur imposition des pauvres, etc…en bref, le projet capitaliste ne paraît plus fondé sur aucun futur. Juste sur le maximum de nuances, de dégâts et de catastrophes qu'il causera avant son abolition. Plus rien d'autre…Le voir comme un maniaque hooligan ou un voyou mental intégral – aide, fort justement, à conserver la tête froide.

Très malheureusement les socialistes se sont pris les pieds dans le tapis : clair qu'ils ne nous aideront pas à déchiffrer l'époque, trop clair qu'ils restent du côté des exploiteurs pas des libérateurs, clair qu'ils n'émanciperont rien mais vassaliseront tout. Quel intérêt, ne serait-ce que pour essayer, de voter pour eux : nous connaissons déjà trop le programme c'est celui-là même que nous vivons déjà. Le coup de changer les étiquettes pour vendre les mêmes produits frelatés ne marche plus du tout. L'impolitesse radicale (porter un costard cravate "avoue" votre impolitesse de cœur devenue insupportable) et la malhonnêteté suffocante de fournir des données tronquées, biaisées oui trafiquées (côté Al Capone) à la dette *** ne donne que les moyens de fourguer une "règle d'or", autre nom pour l'austérité cachée qui ne s'abat que sur les plus pauvres. La droite c'est le soutien déloyal à l'oligarchie illégale de la BCE, avec délit de recels et de complicités pour les "banquiers braqueurs de banques"…

*** "crise de la dette" si prévisible - voir notre livre "Assentiments aux sentiments", en ligne depuis 1999, sur le site gratuit "freethewords.org", onglet 4, pages 138 à 149, qui soulignait le danger imminent de la dette démente, vue sous l'angle des mauvais vouloirs des riches et de leurs gouvernements larbins – qu'elle leur en devient plus qu'imputable (juridiquement contraint aux débets, aux versements des dommages et intérêts au monde entier)…puisque, clairement informés, depuis tant d'années – ils n'avaient strictement rien fait. Culpabilité maxima. Condamnation à l'éloignement par rapport aux peuples sur qui ils pratiquent des "brutalités arbitraires" exagérées sans arrêt ? Sûr pas à moins de 200 mètres - un spéculateur, un médiatique déshonoré ou un politique "d'entrisme" financier ne pourront s'approcher le peuple. Qu'il faut protéger de ces vandales émeutisables…

L'austérité versus Bourse c'est les trop riches s'enrichissent toujours (ils ne participent à l'austérité que pour dévaliser les peuples) et les pauvres sont plus plumés que les Etats y prêtent, frauduleusement, la main. Inversion efficace : les politiques doivent imposer l'austérité à la Bourse et à la seconde. Pas à nous. Un "revenu maximal garanti" à 360 000 € par an c'est 20 fois le revenu médian actuel. Des entrées nouvelles de taxations "équitables" c'est 100 milliards d'euros en supplément de recettes (la vraie règle d'or" c'est bien de maintenir les recettes pas du tout de saccager les dépenses vitales !!!)…ce qui paie l'illégal service de la dette ET les déficits budgétaires, à la fois. Vous aviez dit austérité ? Des revenus du capital seulement taxé à 18 % et de ceux du travail en impôt direct à 40 %, plus les impôts indirects qui eux (promesses électorales bidons ) ont, sans interruption, augmentés. Qui a "besoin" le plus d'austérités ? Etc…

Le faux pas socialiste c'est bien - alors que plusieurs scénarios de réaction, à la taille de l'émeute capitaliste, restent à disposition – qu'ils se rétrécissent à la solution la plus SCLEROSEE. Et la plus dommageable pour leur base électorale. Peut- être, sont –ils, définitivement, phagocytés par la force d'inertie de tout leur passé ? Peut- être autre chose ? Plus anti-unitaires que le socialistes ? eh bien! encore eux !!!

Quoi qu'il en soit, ce sont bien eux qui viennent de nous lâcher en tout premier. Plus rien ne nous lie donc à eux. Contrat de loyauté rompu !!!,  !!!

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité", onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Commenter cet article