Séquestrer le début pour arriver à ses fins ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

1339695463_c9391595a9.jpg

Début, origine = sans préalable, qu’y a–t-il avant le début ? Et pour la société de même – avant son début il y avait quoi ? Toutes ces questions qui devraient nous tarauder existent et la volonté de ne rien en savoir ne peut absolument pas les faire disparaître… chacun(e) a les mêmes  indices et le tout reste indicible –

 

…qui séquestre le début – le regard enfoncé dans une seule direction - qui ne voit donc pas la fin – oui, c'est par couples entiers de pensées ayant le droit de cohabiter que la réponse s'ovalisera

 

Rarement nous avons été si peu en démocratie réelle. Juste une fine couche de peinture dessus une hyper hiérarchie, une exclusion massive, une impossibilité de participer à la collectivité ouverte – et à donc des prises de décisions pour le moins très « putschistes » -;:soit prises contre l’avis du très plus grand nombre…Tout la société fonctionne à la répression, coup d’état permanent et spoliations insistantes des pauvres…l

 

Ceci – principalement en séquestrant le début de la société…soit son préalable et son ouverture…Zoom sur 2012 : à chaque point de croissance plus de 50 % se voient accaparés par 1 % de la population (qui évidemment ne paient pas 85 % de fiscalité mais plutôt 30 % ou moins***)…et la propagande voudrait nous faire gober que c’est cela « la création de richesse »…que le travail est une charité et non un droit constitutionnel très républicain – donc l’attitude opposée se prouve très anticonstitutionnelle et très antirépublicaine…que ce soit celle de trop des dirigeants n’y change rien. Ce sont eux qui sont dans l’illégalité et pas nous…

 

*** tout ceci reste vérifiable dans l’enquête d’Alain Cotta – Le règne des oligarchies, janvier 2011.*****

******** tout ceci reste, tout autant,  abondamment prouvé dans Olivier Toscer – Argent public, fortunes privées - histoire secrète du favoritisme d'état, octobre 2003 (pp.109 à 126 "Main basse sur l'épargne publique") ou bien

"Face aux crimes du marché" de William Boudon, février 2010 ; Henri Bourguinat et Eric Briys –

L'arrogance de la finance Comment la théorie financière a produitle Krach, 2009 ou même,

Robert Reich (ministre de Bill Clinton et conseiller d'Obama ) – Le jour d’après sans réduction des inégalités, pas de sortie de crise, janvier 2011)…

ou encore de James K. Galbraith  et son "The Predator State", 2008, avec son si parfait sous-titre "Comment la droite a renoncé au marché libre. Et pourquoi la gauche devrait en faire autant ")…que ni Le Figaro ni la BCE ne semblent vraiment pouvoir lire ni pouvoir comprendre d'ailleurs…

 

 

Ce qui ressemble à un gangstérisme au sommet voudrait se faire passer pour un pouvoir « établi » …donc avec des racines préalables à la fondation de la société et se légitimant dès son origine…silence, surdité et mutisme tout autour dès le départ…or tout cela est très « factieux » , selon les termes constitutionnels eux- mêmes. La Constitution interdit à « une seule fraction de la nation de dominer les autres »…donc loin de nous trouver en démocratie nous sommes en ploutocratie avec des oligarchies très illégales…nul ne peut être contraint(e) d’accepter cette ère scélérate !!! Ne pouvant user des lois de la République les dirigeants pratiquent plutôt les cumuls d’illégalités…

 

Faisant passer leurs putschs permanents pour des crises reconductibles à l’infini (chaque crise nouvelle chasse la précédente mais sans l’éliminer !) – il suffit de poser le regard froid des vrais êtres désintéressés et nous obtenons ceci : ces prétendues crises n’arrêtent pas D’ENRICHIR CES DEJA trop riches. Et d’appauvrir les autres. Ce ne sont pas des crises – mais des anomalies sociales agitées par les toxiques trublions du sommet Il y a là traces juridiquement recevables et imputables, de spoliations. Clair que, juridiquement, nous pouvons ester en justice et poursuivre de tels dirigeants…toutes les lois se découvrent bien être contre ces factieux enragés à détruire la République…

 

Ils tentent même de refaire le coup du roi de droit divin   :une des méthodes pour séquestrer le début – le placer hors de portée de la critique sous peine d’hérésies et de blasphèmes - alors que, seuls, de tels dirigeants blasphèment contre le genre humain. Eux…

 

Aussi tant que la majorité ne verra pas l’arriération capitaliste (tant de crises et d’échecs pour le plus grand nombre le comptabilise comme le pire des systèmes possibles) oui ce capitalisme comme une imitation de religion. Avec un irrationalisme idéaliste et bien trop métaphysique comme théorie

 

Et n’ayant comme unique soutien que les médias mercenaires (vendus aux plus offrants et sans garantie d’honnêteté de l’information :!) où vous avez reconnu la propagande et les mensonges stipendiés…donc sans aucune valeur « sociale »…avec des fins poursuivies indignes d’un vrai républicain !!! C’est dire…

 

Revenir au début – le libérer, l’émanciper, l’affranchir c’est abolir le dispositif antirépublicain  au pouvoir avec ses 2 principaux piliers :

1 ) -"une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres" - blog du 23 septembre 2011,

2 ) - couplée avec "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" - blog du 25 septembre 2011

…le "devoir" impératif de tout législateur devenant…"Empêcher les riches de nuire aux pauvres", blog du 19 octobre 2011…

 

Après tout – qu’est ce qu’un(e) vrai(e) Républicain -e aurait à craindre de tout ceci ?

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans economie et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

surprenant


quel esprit de synthèse et quelle force intérieure - trop merci
Répondre
I


sens du raccourci