Plus t’es riche, plus tu pollues

Publié le par imagiter.over-blog.com

Plus t’es riche, plus tu pollues

Le trop riche qui est d’une prodigalité complète dès qu’il s’agit de diffamer les autres mais d’une avarice inattendue dès qu’il s’agit de s’autocritiquer – est ici pris la main dans le sac. Eux qui exigeaient l’autorégulation, soit l’autolimitation rationnelle de leurs vies, étant comme le comble de la civilisation – ne se limitent en absolument rien et ont viré en plus que déraisonnable. Et, par rapport à la vraie civilisation, ils sont bien en train de se démontrer comme ses barbares destructeurs. Carrément peu civilisés (ils polluent 2 000 fois plus que les pauvres, avance…Paris Match – ils paient toujours déraisonnablement moins d’impôt au point  que la tranche du plus pauvre a vu une augmentation de 1 % de son impact fiscal mais le décile des trop riches de…1487 %. Alors qu’ils n’en ont strictement aucun besoin (notons que le second c'est + 34 et jamais plus de + 352 ensuite)...c'est donc bien TOUT pour les déjà bien trop riches et...la manne ne …ruisselle nulle part ! L’écart des revenus étant démentiellement de 1 A 44.200 entre le trop riche et le trop pauvre (mais ceci est encore très sous-estimé – voir plus loin - puisqu’il est impossible d’accéder aux documents essentiels : donc c’est encore PIRE et cela n’arrête pas d’augmenterpollutions mentales en grand donc ]]. Puisque ? 50 % des individus les moins émetteurs sont responsables de 13 %  des pollutions… Et donc ? Que 50 % des émissions de CO2 sont imputables aux 10 % des habitants les plus riches. Les plus riches oui PARCE QUE les plus crassous, cradingues, dégueux, sales (pour les autres)…ce sont  bien là les faits !

 

Entrons donc dans la réalité telle qu’elle est. Et que ces pervers narcissiques (et non psychopathes comme disent d’autres sites) n’admettent qu’elle soit. Alors qu’elle est le résultat de tous leurs comportements…Le pervers détient une insensibilité complète à tous les autres. Tous. C’est lui/elle le …même pas mal – jamais aux autres c’est sûr ! Et son obsession monomaniaque (désirer devenir toujours plus riche est une maniaquerie !) ne peut le connecter pas avec les autres – ce que la psychopathie vit, elle, en tant que c’est…par opposition radicale que l’on se retire à 100 % de toute société (sociopathes fort heureusement très rares et psychopathes plus courant – mais dont l’aspect glacial et comportement extérieur « normal » peut faire confondre avec les pervers narcissiques. Or les comportements de ceux-ci premiers diffèrent à 100 %  ils veulent surtout que tout leur soit tout permis et rien pour les autres : l’autorégulation que pour lui et l’austérité pour les autres en seraient l’illustration cinglante. Sauf qu’il y a acharnement à « pervertir » la réalité à faire passer les graves fraudés (les pauvres) pour la classe dangereuse des voleurs (alors qu’ils sont trop visiblement les volés) etc. Et cela le psychopathe froid et organisé s’en contrefout. C’est lui le centre du vortex de sa psychose (distorsion du réel partout) et personne d’autre. Le pervers lui aime, dans son insensibilité ennuyante, voir que en faisant ceci, en faisant cela des êtres souffrent (plus si…et moins si…), sont vraiment blessés. Ce qui demeure incompréhensible pour lui/elle. Le pervers narcissique a une incapacité radicale à aimer, à vivre l’empathie (donc la sympathie) et la/le psychopathe peut avoir des sentiments exacerbés mais des sentiments (pas de l’amour qui donne et ne demande rien mais les sentiments intermédiaires d’attirances, etc. qui colorent un tout petit peu sa vie !). Le pervers aucun – son insensibilité le mène a trouver le désennui à voir les autres s’agiter…grâce à ses habiles(sic) attitudes. Donc nos trop riches qui polluent beaucoup trop sont des pervers narcissique. Incapables du moindre élan de gratitude envers la nature. Inaptes à même penser que la nature est plus essentielle que les humains, que nous ne pouvons nous en passer (lorsqu’elle peut se passer de nous), qu’ils ne l’ont certainement pas créée, que leur argent n’est pas magique, qu’il ne peut pas réparer les destructions qu’ils infligent en grands irresponsables (donc dé-saisissables de leurs statuts de…responsables comme « pouvant » répondre de leurs actes !), etc. D’eux proviennent toutes les fake informations sur les animaux ne souffrent pas, ne ressentent rien, donc tout est permis contre eux, etc.…qui a retardé de tant de temps de la découverte de « l’Intelligence partout dans la Nature », oui dans toutes les formes vivantes…les plantes ressentent, pleurent, font de la musique…les lichens s’organisent collectivement. Quant aux animaux ils ont inventé…l’altruisme et pas mal de choses dont nous …avons juste hérité. Et pas toujours aussi bien qu’eux. Sans les avoir même remercié. Plus de perversions narcissiques, des flots de si saines gratitudes vont submerger le monde ! Nous n’en sommes pas là – mais nous le pouvons…dès que nous aurons compris à quel point les trop riches sont les « classes dangereuses » qui menacent la survie même de la société ! Les preuves arrivent :

« Reporterre — Où en sont les inégalités dans le monde ? Lucas Chancel — Elles sont plus élevées qu’il y a quarante ans [[ donc la prétendue mondialisation « sans les peuples » est un retentissant échec !]].  Elles augmentent partout, mais pas au même rythme. Les trajectoires peuvent être différentes selon les pays ou les blocs régionaux, ce qui montre [[ la fake information c’est l’affirmation univoque toujours sans cause et sans effet, qui ne glorifie que le pouvoir en place et, pour cela, ne fait aucune analyse et – c’est cela qui devient…inexcusable – ne permet pas d’en apprendre les leçons collectivement… ]] qu’il n’y a pas de fatalité à la hausse de ces inégalités, pas de tendance déterminée par les nouvelles technologies ou la mondialisation. En fait, ce sont de scandaleux choix politiques qui provoquent, ou non, cette hausse des inégalités.

Plus-on-est-riche-plus-on-pollue

Les choses pourraient-elles aujourd’hui changer par une évolution interne des classes dirigeantes ? L.C : On a rarement vu cela [[ les riches rassemblent donc un découragement unanime sur leur capacité à se raisonner, à se rendre raisonnables, à revenir aux sens de la mesure : cette silencieuse condamnation est bien la pire qui puisse être formulée ]]. Il faut une dialectique entre les différentes parties prenantes au conflit social. Mais j’ai l’impression que si l’on fait la somme des « bonnes pratiques » dans tous les pays, et qu’on les rassemble dans un seul pays, on a la solution [[ les solutions plutôt : c’est ce que fait ce blog – rassembler le meilleur de toute l’Humanité. Chaque pays et chaque peuple ayant les bonnes idées qui, mises en commun, peuvent tout résoudre. Mais pour cela l’Humanité doit naître. Et la « fausse » mondialisation la prend en otage pour l’en empêcher ! D’où…]].

…………………..……….....***********************************

[[accélération inhumaine des inégalités ?]] Le phénomène est extrême aux États-Unis : les 1 % du haut ont connu une croissance entre 1980 et aujourd’hui de plus de 200 %. Quand les 50 % du bas, eux, ont connu une croissance de 0 % ou moins de 0 % : il n’y a donc pas eu d’augmentation du revenu pour la moitié du bas de la population [[ leur mise en austérité toujours reconduite est donc vraiment…illégale !]].

Y a-t-il un moyen de mesurer la perception qu’ont les gens de l’inégalité ? Parce qu’il y a deux choses : mesurer l’inégalité objectivement, et puis savoir si la société s’en rend compte ou pas. L.C : C’est un champ de recherche en développement. Juste un point sur les données : pourquoi fait-on tout ce travail ? Parce que les administrations officielles utilisent des données qui sont issues d’enquêtes qui floutent complètement ce qui se passe au sommet de la distribution des revenus [[ donc malgré une forte minoration des enrichissements, malgré le difficile chiffrage dû à la mauvaise volonté de qui a complètement tort, qui sait qu’il va être pris, un jour, la main dans son sac sale – éclate vraiment le TROP d’inégalités malsaines qui NUIT à tout le monde…toute politique de l’offre est un fiasco nous le verrons bientôt..]]. Précisément là où l’action s’est passée au cours des 40 dernières années [[ les grands pillages des trop riches ont vraiment été dissimulés au maximum : sans doute parce qu’ils n’ont rien à se reprocher ?]]. C’est comme si on regardait un phénomène avec une lunette qui ne permet pas de voir là où l’action se passe.

Et c’est là que vous zoomez ? L.C : Et c’est là qu’on zoome. Mais on ne va pas oublier ce qui se passe en bas. Le déclin ET L’APPAUVRISSEMENT des classes populaires et des classes moyennes aux États-Unis, il faut absolument le prendre en compte, en combinant différentes sources de données, fiscales mais aussi les informations issues des fuites telles que les « Paradise Papers » ou les « Panama Papers ». Ces données vont nous permettre de rehausser les revenus ou les patrimoines des plus riches [[ donc très sous-évalués, en plus !]]. Parce qu’une partie est évadée, donc n’est pas visible dans les données fiscales.

Est-on encore en démocratie, quand 1 % de la population s’arroge [[ c’est cela l’arrogance – s’arroger illégalement !]] une part disproportionnée du revenu et du patrimoine global et dispose donc de puissants moyens pour influencer l’opinion publique [[ avec tout l’argent qu’ils nous volent, ils ont le culot de nous nuire, de venir nous diffamer avec des médias illégaux d’argent sale – c’est cela le pervers-narcissisme !]] ? L.C : La question se pose. Peut-on être en démocratie s’il y a des écarts de revenus et de richesses trop importants, et si une bonne partie de la population reste proche du seuil de pauvreté ou sous le seuil de pauvreté ? Et puis, deuxième question, peut-on appeler démocratie un système où l’inégalité de richesse se transforme en inégalité politique et médiatique [[ 2 profondes …illégalités donc !]] ? Cela constitue un cercle vicieux de l’inégalité dans le sens où, une fois que les plus aisés ont accaparé le pouvoir politico-médiatique, ils ne vont pas faire des réformes permettant de réduire les inégalités, mais plutôt des réformes augmentant les inégalités. [[ c’est ce qui passe actuellement – mais qui a raté une chose essentielle : toujours moins d’esprits intelligents et de cœurs sociables admettent cette vulgarité insupportable des trop riches et le suicide de la planète auquel leur folie conduit ]]…Car ?

Y a-t-il un lien entre les inégalités de revenus et les émissions de gaz à effet de serre ? L.C :  Le niveau de revenu et de richesses est fortement corrélé au niveau de pollution. Plus on est riche, plus on pollue, c’est très net. [[ c’est l’argument massue : ils peuvent être trop riches si cela ne nuit qu’à la société, à la limite. Mais là trop riches (dans le sens qu’ils/elles n’en ont absolument pas besoin) se fait en détruisant systématiquement la vie et la nature. Là, ces graves voyous écologiques doivent être soigneusement déposés en prison. Les stopper puisqu’ils (malgré leurs promesses) ne s’autolimitent jamais…tout est clair. Les riches POLLUENT la civilisation par le trop d’inégalités ET la Terre parce qu’ils « monopolisent » aussi les pollutions. Une marche mondiale doit se dresser pour les engueuler dru de partout !]]. Plus on est riche, plus on pollue [[ ce que ne disent jamais les fake médias mainstream !]]. Cela s’observe dans la plupart des enquêtes dont on dispose sur le sujet. Les plus aisés sont les principaux pollueurs au niveau mondial [[pollueurs = payeurs ]]. Et la masse totale de leur consommation reste beaucoup plus élevée que le reste de la population. Et après, il y a l’inégalité symétrique d’exposition à la pollution, c’est-à-dire que les plus pauvres sont les plus sensibles aux chocs environnementaux, et souvent – mais pas toujours - les plus exposés. [[ donc les pauvres sont les fraudés des fraudes massives des riches et ils les exposent à « leurs » pollutions tout en braillant que tout est de la faute des pauvres : plus pervers, impossible de trouver pire. Or perversions et pertes des versions rationnelles, cohérentes vont de pair. Il faut faire barrage aux perversions dans le sens qu’elles peuvent faire la raison à la civilisation. Les riches sont les émeutiers, la vraie police doit en protéger la société !]].

Puisqu’on ne parvient pas à corriger les politiques d’inégalités par l’argument de la justice sociale et des autres bénéfices d’une société égalitaire, ne serait-il pas plus efficace de mettre en avant le fait que les plus riches polluent plus, et que donc, il faut réduire leur richesse ? L.C : Il faut le faire. Mais cela va-t-il mieux marcher que l’autre argument, je n’en suis pas convaincu. Il faut faire les deux. Hervé Kempf : Si on dit « il faut réduire l’inégalité parce que c’est injuste et il y a beaucoup de pauvres qui souffrent en bas de l’échelle », beaucoup de gens vont dire « oui, mais ça s’est toujours passé dans l’histoire ». Si on dit « les riches polluent le plus et donc mettent en danger l’avenir de l’humanité », il y a un argument plus fort. L.C : Cela rejoint l’évolution de la prise de conscience que si l’on continue sur cette tendance, on va vers des crises écologiques majeures. Mais ce qui fait aujourd’hui le plus peur à de grosses fortunes aux États-Unis et en Europe, c’est la crise démocratique. Les Américains le voient avec Trump. Le fait aussi que les inégalités provoquent des dysfonctionnements dans le système et donc le risque d’une crise économique majeure est un des arguments qui parlent. Selon moi, il faut avancer les trois arguments ensemble : l’argument écologique, l’argument économique et l’argument politique. Cela fait un bon cocktail pour dire, d’un point de vue utilitariste : même si on oublie les considérations éthiques ou morales, il y a des arguments extrêmement forts pour réduire ces inégalités.

Y a-t-il une résonance entre la perception des inégalités et les mouvements sociaux ? L.C : On voit comment augmente chaque année la fortune de Bernard Arnault, et on fait la comparaison avec son propre revenu et son propre patrimoine. Et une frustration est liée à ça, surtout dans un contexte où la seule réponse trouvée par le gouvernement est de dire : « On va réduire encore le taux d’imposition sur les hauts dividendes parce que sinon, il n’y aura plus d’emplois en France [[ la démonstration par les faits, plus de chômage et tellement moins de croissance, vient d’être faite que c’est…faux !]]». On est passé d’un taux d’imposition sur les dividendes équivalent au taux de taxation sur les plus hauts salaires à un taux sur le dividende de 30 %. Alors que, toutes impositions confondues, on était autour de 55 % en 2017, on est passé à 30 %. L’imposition sur le capital est désormais plus faible que sur les revenus du travail [[ le sévère mensonge du riche geignant « je paie trop » vient de s’inverser en un trop flagrant…« je paie pas assez » - donc pollutions, inégalités et injustices fiscales se renforcent pour DÉTRUIRE la planète ! les riches sont les accusés !]]. Cela aura fait évidemment partie de la non- discussion sur l’avenir de la SNCF. On nous dit d’un côté que le statut des cheminots est trop favorable. Et de l’autre côté, on fait des cadeaux fiscaux INUTILES aux plus riches parmi les plus riches.

Les gens ont-ils raison de se rebeller ? L.C : Il y a des pays où les salariés ont du poids dans les décisions prises par les entreprises parce qu’ils sont représentés aux conseils d’administration : ils ont 50 % des sièges en Allemagne, 30 % en Suède. En France, on n’a pas démarré de réflexion sur la démocratisation des instances de gouvernance des entreprises. Donc il semble légitime d’utiliser ces moyens de rébellion, de grève, de différents types de luttes. Cependant, ce travail de chercheurs ne vise pas ici à mettre en avant une vision de ce que serait le niveau parfait d’égalité ou d’inégalité. On a une méthode très neutre pour observer les inégalités et on l’applique dans différents pays. Les chiffres qui en sortent permettent de casser définitivement les idées complètement fausses et cyniques notamment sur « la théorie du ruissellement » ou sur l’idée que la mondialisation malgré tous ses défauts, aurait réduit les inégalités du fait de la montée en puissance de la Chine et des pays émergents. On n’observe pas du tout de réduction des inégalités au niveau mondial. Troisième idée pulvérisée : « On ne peut rien faire face à la montée des inégalités ». Nous montrons que des pays parviennent à mieux résister que d’autres [[ comprendre c’est vraiment résister. A fond les manettes !]].

…………………….....**********************************

Y a-t-il un lien entre l’évolution des inégalités et l’augmentation de la « fausse » dette publique ? L.C : La dette, ce sont des individus qui ont du patrimoine et qui sont prêts à le prêter à d’autres personnes. Donc, le recours à la dette pour financer certains services publics revient à verser des loyers à une partie de la population qui a déjà beaucoup trop d’argent. En fait, la dette augmente les inégalités puisqu’on va rembourser des gens qui ont déjà beaucoup de patrimoine. Et par ailleurs, on va finalement limiter de plus en plus la capacité de l’État à investir dans l’éducation, la santé et la transition énergétique.

C’est un point nouveau de votre rapport : l’évolution des inégalités empêche l’État de corriger les inégalités parce qu’elle réduit ses moyens d’agir [[ être aveuglément contre l’état et non fermement contre la privatisation illégale de la réPublique c’est donc aider les trop riches…comme cela a aidé les privatisations (rien à foutre des services publics puisque « c’est » l’état !) – ces perversions ont donc bien fonctionné avec une partie des libertaires – fort heureusement, pas tous !]]. L.C : Effectivement, pour réduire les inégalités, il faut investir dans les biens publics, dans le commun. Pour réduire les inégalités, il y a deux voies. D’abord, changer la fiscalité. Et le deuxième canal est d’investir dans le commun : l’éducation, la santé, les transports. Il faut le vouloir, et cela nous reconnecte à la question de qui exerce le contrôle médiatique : qui détermine le sens commun ? Qui dit ce qui est bon ? Comment l’opinion publique forge-t-elle son avis sur la question ?

Il faut aussi avoir les moyens d’investir. Si l’État n’a plus de ressources, parce que sa richesse est descendue de 30 % du patrimoine national à zéro [[ mauvaise analyse donc des libertaires qui ne veulent fournir aucun effort de…cœur. Animer N.R.V. Noir Rouge Vert les rendront de nouveau progressistes !]], il lui est extrêmement difficile de mener ce type de dépenses. Dans l’histoire, les situations où les États n’ont pas de patrimoine ne durent pas très longtemps. On a un exemple pas si lointain : l’Europe s’est construite sur une annulation massive de la dette allemande et française dans les années 1950. Et cette annulation massive de la dette s’est faite par des impôts progressifs sur le patrimoine et par l’inflation. Les politiques se sont alors rendus compte que les générations futures allaient à l’abîme si on leur faisait porter une dette aussi importante. Et que l’État ne pourrait pas investir dans l’avenir s’il continuait à traîner cette dette qui atteignait 180 % du PIB [Produit intérieur brut] en France ou en Allemagne.

Pourquoi les riches ne veulent-ils pas changer, en fait ? Pourquoi sont-ils aussi convaincus du bienfait de leur système ? L.C : Des individus à haut revenu et à haut patrimoine sont conscients du risque démocratique, économique, social et écologique d’une trop forte concentration des richesses. Pour les autres, je pense que l’intérêt privé de base les domine. À long terme, ils comprennent que tout le monde y perd…Chacun peut se financer la meilleure école pour ses enfants, le meilleur médecin, le meilleur système de sécurité et de défense. Ils ne trouvent pas vraiment d’intérêt dans la puissance publique. On a aussi cet exemple fascinant et extrêmement inquiétant de ce bunker dans le Kansas où les super-riches pourront se réfugier en cas de catastrophe (…) d’où, dans leur mental, aucun besoin de protèger la Terre qu’eux seuls détruisent en toute vélocité !

Pouvez-vous en donner trois exemples de solutions globales, pour conclure ? L.C : En Allemagne, hausse du revenu dans de nombreuses branches professionnelles à la suite d’une pression forte des syndicats. Ensuite, sur la question écologique, l’exemple de l’Indonésie : on y a supprimé les subventions sur le kérosène, et avec les recettes générées par cette suppression, l’État a créé les fondations d’un système de sécurité sociale en matière de santé. Troisième bonne recette, que pratiquent les Allemands et les Suédois : la démocratisation des instances de gouvernance de l’entreprise. (Propos recueillis par Hervé Kempf). »

………………...%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Audrey-Vernon-Le-mode-de-vie-capitaliste-est-incompatible-avec-la-vie-sur-Terre

Reporterre — Comment en êtes-vous venue à l’écologie ? Audrey Vernon — Tout est parti de la pièce Comment épouser un milliardaire. Pour préparer le spectacle, j’ai lu le livre d’Hervé Kempf Comment les riches détruisent la planète, qui m’a beaucoup marqué et a façonné mes convictions. J’ai aussi beaucoup étudié les entreprises détenues par des milliardaires, comme Apple ou Zara : derrière ces firmes se cache toujours une catastrophe écologique. Les vêtements fabriqués en polyester qui finissent en microparticules de plastique dans l’océan, les terres rares et autres composants toxiques des smartphones… Le mode de vie capitaliste est incompatible avec la vie sur Terre.

Crise sociale et écologique sont imbriquées… A.V. : Pour gagner de l’argent et faire du profit, les riches transforment la planète en matières et en objets. Sans brûler du pétrole, sans développer l’aviation, c’en est fini de cette fake croissance économique dont les actionnaires sont si avides. Les travailleurs, eux, demandent juste de quoi vivre de leur travail dignement, ce qui est la chose la plus naturelle… mais aussi la chose la plus dénigrée actuellement. On trouve normal que les actionnaires veuillent faire des bénéfices, mais on critique les travailleurs quand ils demandent leur dû [[ seuls les pervers narcissiques du tout pour moi et rien pour les autres s’avouent ainsi !]].

Le spectacle est donc constitué de lectures de textes d’auteur.e.s écologistes — Paul Watson, Jerek Densen, Hervé Kempf, Pierre Ronsard, Vandana Shiva, Armand Farrachi, Fabrice Nicolino et Lierre Keith — que vous avez choisis. Quels messages souhaitez-vous porter à travers ces textes ? A.V. : Le message est un peu abrupt : si on ne fait rien maintenant, on n’a rien à redire aux collabos qui n’ont rien fait pendant la Seconde Guerre mondiale. Chaque jour, des crimes sont commis — même s’ils n’ont pas la même forme que ceux du passé —, le capitalisme tue. Par exemple, la marque Uniqlo utilise des biocides dans la fabrication de vêtements anti-transpirants, ce qui peut causer des leucémies. Mais, chacun regarde ailleurs. On est en train de faire ce que l’on reproche aux générations passées de n’avoir pas fait, d’avoir laisser faire. Au contraire, il faut réagir, se battre, résister ! Comprendre c’est résister.

Vous parlez d’état de guerre écologique. Y a-t-il un peu d’espoir dans ce spectacle, ou est-ce une tragédie ? A.V. : Maintenant que j’ai traversé ces textes, je me sens plus optimiste. Si on arrive à être plus nombreux et plus fédérés [[ N.R.V. Noir Rouge Vert nous semble la plus immense fédération potentielle – impossible de rassembler plus !]] on peut combattre. Il suffit que la majorité de la population le décide pour qu’en cinq minutes tout ça s’arrête. Si plus personne ne prend l’avion, nous pouvons réduire rapidement les émissions de gaz à effet de serre. Bien sûr, ça demande quelques sacrifices : j’ai refusé une date en Nouvelle-Calédonie car je ne veux plus prendre l’avion tant que ce ne sera pas un moyen de transport propre [Audrey Vernon a lancé une pétition Stop Flying Now]. De même, il suffirait que plus personne n’aille dans les Apple Store, pour que la firme, qui pratique l’évasion fiscale, s’effondre. Le point de basculement dont parle Susan George est devant nous [[ nous l’avons franchi depuis belle lurette – et notre témoignage est clair : nous en sommes infiniment plus heureux/ses, plus denses et plus réalistes et…nous devinons très vite les dernières perversions des pouvoirs qui, pour nous, reste les émeutiers nihilistes à stopper !]]. De plus en plus de personnes prennent conscience de ce qui se passe, il en faudrait peu pour que tout bascule. Avec ce spectacle, j’espère être une petite goutte d’eau qui fera déborder certains vases [[ ceux qui s’évasent ]]. L’art peut faire changer les mentalités. Le péril écologique est quelque chose de complètement nouveau et de très exigeant. Il nous demande d’arrêter de consommer et de produire, or nous n’avons pas été élevés pour ça : depuis que nous sommes tout petits, on nous apprend à être des consommateurs, à être productifs [[ donc des salauds !]].

Surtout, j’ai fait cette soirée pour qu’elle soit un soutien à Reporterre, pour que les gens s’abonnent. Nous avons besoin d’information, mais l’information a besoin de nous. Nombre de médias sont détenus par des milliardaires qui n’ont d’autres intérêts que de vendre leurs marchandises. Arnault, Bolloré, Lagardère… Ils détiennent les clés du système médiatique, mais ils sont aussi en train de racheter des théâtres, ils payent des actrices pour qu’elles deviennent leurs égéries. Il faut faire attention car bientôt, on ne pourra plus faire d’art que si on vend en même temps des produits stupides. Et on ne pourra plus faire de l’information que si l’on promeut des produits stupides [[cela se nomme juste mercenaires ! Se vendre au plus offrant d’où la grave perversité de la politique de l’Offre qui est train d’échouer partout !]].

……………………. .**********************************************

S’il a fallu préciser à quel point ces riches qui « détruisent la nature » sont pervers narcissiques c’est qu’ils entraînent dans cette barbarie un certain nombre d’humains…alors que leur psychorigidité face à cette Terre toujours plus souillée ne peut qu’interroger. Pourquoi une telle arrogance nihiliste se dressant contre le ciel, comme s’il était évident que ces trop riches vaincraient tout : l’univers, la nature, la vie. Qu’il n’y a pas à réfléchir une seconde, porter attention, admettre des soins à la Terre. Juste toujours foncer dedans comme des sourds et des brutes insensées. C’est là la racine essentielle de la problématique cette indifférence frigide face à la nature et à la vie universelle, envers la réalité et les rappels à l’ordre de la vérité, etc. ce ne peut provenir d’un héroïsme admirable…

…mais bien d’un complet effondrement intérieur ! Ils ne sont Pas Sérieux.

Quoi qu’il en soit si nous sommes les seuls à assumer les véridiques responsabilités nous ne pouvons que clamer toujours plus fort :

……………………………Plus t‘es riche plus tu pollues (même en chanson)…

 

Pas-sérieux-slam  (agir dans tous les domaines à la fois)

 

…………(à suivre)

 

 

…….…..…………*******************************************************

>>>>>>>>>>>>>>>>>>   -   ANNEXES : le bilan  --   <<<<<<<<<<

Qu’on ne résoudra pas la crise écologique sans une forte réduction des inégalités :

Il est vrai que les riches ont plus de moyens que les pauvres de prendre des mesures écologiques et de « consommer plus vert » qu’ils n’utilisent pas vraiment. Mais, vu l’ampleur des inégalités de consommation, cela ne suffit pas à contrebalancer la tendance à ce que les plus hauts revenus aient une pression écologique nettement supérieure à celle des bas et moyens revenus.

** 1 ) - Les riches polluent 2 000 fois plus que les pauvres

** - 2) Les 10 % des individus les plus émetteurs sont responsables de 45% des émissions mondiales. Or ? Toutes les subventions et fraudes légales leur sont ouvertes parce qu’ils diminuent tant les pollutions en blablas. Vu qu’avec l’argent volé des fraudes ils s’achètent illégalement donc les médias

** 3) - Les 50% des individus les moins émetteurs sont responsables de 13 % des émissions mondiales Ils ne seront jamais félicités puisque les médias menteurs ne vont plus que les nier et calomnier en EXIGEANT tous les efforts d’eux seuls ! Alors qu’à quasiment 90 % ILS N’Y PEUVENT RIEN !

*** 4) -  REJETS POLLUANTS :  La moitié la plus pauvre du globe n’est responsable que de 10 % des rejets polluants… ces pauvres sont donc (à la base) 50 fois moins sales que les riches qui calomnient illégalement leur crasse. Comme ces 50 fois sont une moyenne des pauvres agressés par ces trop riches peuvent se démontrer 500 plus propres qu’un de ces trop riches su vulgaire qui nuit donc 500 FOIS…Paris Match, pas très gauchiste, dit même…2 000 FOIS PLUS !).

Oui plus que ce pauvre. La Justice existe déjà lorsque les mots justes sont dit. La honte infinie ruisselle sur cette lie inhumaine des trop riches, oui ou non ? Ce sont de dangereux délinquants écologiques et la répulsion qu’ils soulèvent doit leur être vraiment connue !

A l’école des responsabilités - Aux pays riches de montrer la voie…à eux de prouver leur RATIONALITÉ…sinon mise sous tutelle envisageable ?

 

 

……………………...%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que la vaste révolte nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Les fake décisions des riches surreprésentés alors que ce sont eux les fauteurs de troubles sur Terre (ils polluent, ils coûtent trop cher aux budgets du pays, ils désinforment au maximum et osent accuser qui conserve son esprit critique, ils nuisent tant au maximum d’humains…et ils diffament beaucoup trop… sont toutes incohérentes, irrationnelles, oui LE CONTRAIRE de ce que le sens commun démontre - A rajouter pour la photo de couv ' Sa part d’effort ; les riches ne le font JAMAIS ! Ce sont réellement des cancres…Puisqu’ils ne remplissent aucun de leurs devoirs tant qu’ils ne sont pas fortement obligés : la fumisterie de l’autorégulation devient donc un acte d’accusation contre eux….

Les fake décisions des riches surreprésentés alors que ce sont eux les fauteurs de troubles sur Terre (ils polluent, ils coûtent trop cher aux budgets du pays, ils désinforment au maximum et osent accuser qui conserve son esprit critique, ils nuisent tant au maximum d’humains…et ils diffament beaucoup trop… sont toutes incohérentes, irrationnelles, oui LE CONTRAIRE de ce que le sens commun démontre - A rajouter pour la photo de couv ' Sa part d’effort ; les riches ne le font JAMAIS ! Ce sont réellement des cancres…Puisqu’ils ne remplissent aucun de leurs devoirs tant qu’ils ne sont pas fortement obligés : la fumisterie de l’autorégulation devient donc un acte d’accusation contre eux….

REJETS POLLUANTS :  La moitié la plus pauvre du globe n’est responsable que de 10 % des rejets polluants… ces pauvres sont donc (à la base) 50 fois moins sales que les riches qui calomnient illégalement leur crasse. Comme ces 50 fois sont une moyenne des pauvres agressés par ces trop riches peuvent se démontrer 500 plus propres qu’un de ces trop riches su vulgaire qui nuit donc 500 FOIS…Paris Match, pas très gauchiste, dit même…2 000 FOIS PLUS !).

REJETS POLLUANTS : La moitié la plus pauvre du globe n’est responsable que de 10 % des rejets polluants… ces pauvres sont donc (à la base) 50 fois moins sales que les riches qui calomnient illégalement leur crasse. Comme ces 50 fois sont une moyenne des pauvres agressés par ces trop riches peuvent se démontrer 500 plus propres qu’un de ces trop riches su vulgaire qui nuit donc 500 FOIS…Paris Match, pas très gauchiste, dit même…2 000 FOIS PLUS !).

L’anomalie scandaleuse c’est que seuls les bien trop riches ont TOUTES les remises fiscales (terme général)… 1487 % fois plus que le plus pauvre qui en a, évidemment, le plus de nécessité (donc son nom souverainement juste de nécessiteux, qui a la pleine nécessité et à 100 % !)

L’anomalie scandaleuse c’est que seuls les bien trop riches ont TOUTES les remises fiscales (terme général)… 1487 % fois plus que le plus pauvre qui en a, évidemment, le plus de nécessité (donc son nom souverainement juste de nécessiteux, qui a la pleine nécessité et à 100 % !)

2 fois le PIB d’un pays entier comme la France mais que pour…500 personnes

2 fois le PIB d’un pays entier comme la France mais que pour…500 personnes

Etats-Unis, triste record : la fortune des 0,1% les plus riches équivaut à celle des 90% « du bas » : Un dix-millième (soit 16.000 ménages) détenant 11,2% du total pendant que 90 % (144,6 millions de ménages) en détiennent 22,8%, cela correspond à UN ECART DE 1 A 44.200 ENTRE UN MENAGE MOYEN DES 90% ET UN MENAGE MOYEN DU TOP 0,01%. L’étude fournit d’ailleurs les niveaux absolus de richesse moyenne par ménage : celle des 90 % est de 84.000 dollars, celle des 0,01% est de 371 millions (‘que pour un ménage).

Etats-Unis, triste record : la fortune des 0,1% les plus riches équivaut à celle des 90% « du bas » : Un dix-millième (soit 16.000 ménages) détenant 11,2% du total pendant que 90 % (144,6 millions de ménages) en détiennent 22,8%, cela correspond à UN ECART DE 1 A 44.200 ENTRE UN MENAGE MOYEN DES 90% ET UN MENAGE MOYEN DU TOP 0,01%. L’étude fournit d’ailleurs les niveaux absolus de richesse moyenne par ménage : celle des 90 % est de 84.000 dollars, celle des 0,01% est de 371 millions (‘que pour un ménage).

Pour réduire les inégalités, il faut changer à 100 % la fiscalité et investir dans le commun

Pour réduire les inégalités, il faut changer à 100 % la fiscalité et investir dans le commun

sinon...nous le payons chèrement de tous nos corps...

sinon...nous le payons chèrement de tous nos corps...

Depuis que nous sommes tout petits, on nous apprend à être des consommateurs, à être productifs.  La solution devient, au minimum, d’engueuler les responsables complètement inconscients qui ont matraqués ces délires. Ensuite de dresser la liste innombrable de leurs délits. Si c’est « symbolique » au début ils risquent bien d’aller direct en prison ensuite…

Depuis que nous sommes tout petits, on nous apprend à être des consommateurs, à être productifs. La solution devient, au minimum, d’engueuler les responsables complètement inconscients qui ont matraqués ces délires. Ensuite de dresser la liste innombrable de leurs délits. Si c’est « symbolique » au début ils risquent bien d’aller direct en prison ensuite…

Ecologie : maintenant, il faut se battre

Les Riches Détruisent la Planète [Conférence] - 1 de 3… Pollution: 50 % des émissions de CO2 par les 10 % des habitants les plus riches…Et ? 50% des individus les moins émetteurs sont responsables de… 13 %. Et ce 13 % est accusé de faire toutes les pollutions (la calomnie est les pauvres sont sales – la preuve que non !).

RUFFIN ET HERVÉ KEMPF - COMMENT LES RICHES DÉTRUISENT LA PLANÈTE - La crise financière de 2008 n’a-t-elle pas changé l’évolution de la croissance des inégalités ? On reste dans une logique selon laquelle il faut octroyer aux plus riches des privilèges pour que l’économie ne…s’affaisse pas. Donc ? Même délires fiscaux, même destructions par les dividendes fous, oui les riches s’enfoncent toujours plus dans « leur » folie. C’est mieux de ne jamais les laisser entrer dans nos têtes : infiniment plus sain en tout cas !

Lucas Chancel - Un monde sans inégalités ? Solutions (augmenter les recettes soit reprendre aux riches tout ce qu’ils ont fraudé) et ne pas diminuer les dépenses (vu que les recettes aura légalement augmentées).

Lierre Keith - mythes et incohérences

L'heure de vraiment changer...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

SAID 10/05/2020 14:20

Bonjour chères frères et sœurs

Je m'appelle Delarue Vanessa

Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable.

Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escrocs je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tombé sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur , le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un intervalle de 3 jours je vous rassure que j'ai eu des miracles dans ma vie grasse à ce vieux aujourd'hui je vis bien avec mon mari , mon père est guérit, on m'a ra-pellé au boulot et j'ai même refuser mais actuellement je suis dans un autre service qui est mieux que l'autre vraiment je ne sais pas comment remercié ce vieux il m'a travailler sans me prendre un euro j'ai d'abord eu la satisfaction avant de le récompenser vraiment il est très bon ce vieux . Alors vous qui souffrez de n'importe que problème, vous qui avez n'importe des soucis ne vous faites plus de souci contacté directement ce vieux voici son adresse

E-email : said.marabout@outlook.fr

Ou vous pouvez l'appelez directement sur son numéro portable 00229 98 98 29 82

Ou sur son Whatsapp: 00229 98 98 29 82