Jeter un sort et ramasser une chance?

Publié le par imagiter.over-blog.com

4667634466_841795a345.jpg

 

Chaque mot implique tout le corps. Et si nous avons affûté nos facettes de conscience nous possédons le manteau tout entier de la fortune. Fortune vient de fortuit – ce qui atteste, sur l'honneur du bonheur, que, tout comme le roi ne l'était pas de droit divin, le bourgeois ne l'est surtout pas de son intelligence. Et que tout peut très bien vaciller sous ses pieds trop vaporeux…

 

Ne serait-ce que parce que son argent est trop solitaire, ne se partage jamais et ne se peut dire à quiconque – prison mentale d'immense cruauté envers soi- même ? Cette mise en contexte (comme mise en bouche) afin de signaler, qu'en 2012, et afin de maintenir ce statu quo - sans le quo de quid pro quo – le bourgeois, incroyable, tire vers soi tous les jeteurs de sorts…

 

Chaque mot implique le corps entier. Et si c'est "jeter" - la trajectoire complète de la lâcheté se déplie, effectivement, sous nos yeux. Jeter c'est loin de soi, en s'impliquant si peu, fuyant le toucher de ce que l'on pratique, espérant que la distance se conservera, réduire les points de contacts autant que possible, ne pas s'en voir impliqué comme si notre présence était un pollen qui demeure suspendu si nous sommes trop proche…c'est jeter un sort - mais ramasser une chance ?

 

Le langage est, tellement plus visiblement que le réel, un androgyne vraiment complet – il n'exclut jamais rien mais inclut tout. Il embrasse tout du féminin comme tout du masculin. Et, ainsi tout va par paires pour son yin et yang, entrelacés de toute éternité 01000111010101…oui ce langage – si peu connu de nous – au point qu'il faille rectifier le tir du "tout a déjà été dit et fait" en pas grand chose d'important et de décisif n'a encore été dit…encore moins fait !!!

 

Si paires il y a – examinons, alors, ce "jeter un sort et ramasser une chance", dès maintenant …la symétrie corporelle s'y trouve déjà toute entière !!!

 

L'étymologie de chance s'y retrouve intégralement (cherchez- là pour votre vrai bonheur – qui ne vous offre pas de difficultés à franchir ne veut surtout pas que vous trouviez quoi que ce soit !) ! Ramasser une chance semble bien en symbiose passionnée avec le sens du mot chance…sort reste tellement utilitariste, l'obsession de l'acte solitaire, que s'il y a sort c'est bien pour que tu t'en sortes. Sort et sortie même humour cosmique piégeant le mal jusque dans les plis des mots… ?

 

Jeter un sort et ramasser une chance? Très exactement, ce qui se montre tout issu d'acte, ex acte, nous rend bien précieux le précis…nous sommes en plein centre de la logique du cœur et l'illogisme de la méchanceté…

 

Jeter un sort et ramasser une chance : la chanceté et la méchanceté

Nous dessine le mésusage de méchanceté, qui se retire de sa chance, qui abandonne son trésor, qui quitte sa fortune garantie, délaisse la fortune concrète, pervertit toutes les valeurs, oui se trompe sur tout pour des fantômes invisibles (la croyance préhistorique que vouloir c'est pouvoir – vouloir le mal c'est le concrétiser, à l'instant sorcier)…plus rêvasseur qu'un bourgeois non vous ne trouverez pas, toujours lunatique, déréalisé, jamais dans le concret, toujours à la charge des autres et notamment de ceux qu'il a le culot de nomme "les assistés" – au point que cet incapable se croit "doué pour les affaires" (tu parles le coût total de "son" affaire excède tant les prétendus bénéfices que ce sont des anti-affaires !). Enfin que, seul, un enfant hébété comme lui croit qu'un profit ce n'est pas un coût comme un autre (quelqu'un d'autre paie son profit, c'est la honte, pas de quoi être fier – faut vraiment ne plus avoir de dignité pour s'accommoder de cette limpide malhonnêteté !!!)…

 

Oui oui le bourgeois – du fait de son acceptation maladive des inégalités financières - c'est la méchanceté incarnée…le mal décuplé, en outre, du fait de son délire d'avoir toujours raison, d'être le seul conforme, le normal et le plein de toutes les qualités humaines – alors, qu'à l'évidence, ce serait, plutôt, un grand anormal, un inconforme, dépourvu de quasiment toutes les qualités humaines et ayant tellement tort sur toute chose et tout être qu'il en fuit, tel un dératé, tout les vrais débats. Le gouffre entre ce qu'il croit être et ce qu'il "montre", dans le flagrant réel, se montre si béant – qu'il faut avant tout soigner ce personnage si nihiliste, sociopathe et trop destructeur. Tout ce qui surgit du préfixe , mes – augmente la péjoration disqualifiante…oui, faire toujours l'inverse de ce qui est bel, bon et bien de faire.

 

Et, face au dire, ce sera médire, face à priser, apprécier fort, ce sera mesproisier ( et priser), face à estime ce sera, encore, mésestimer, face à compte loyal ce sera, toujours mes (mé) compte. Etc.

 

Exactement – face au bien tomber de la cadencia de chance – méchanceté sera tomber mal, meschoir, mes (le mal) qui choit mal…

 

…la méchanceté détricote, ainsi, tout ce qui constitue la chanceté. Lorsque la méchanceté c'est la chance à l'envers, la perversion de la chance, l'inversion des vraies valeurs…

 

et – soudain – tout ouvert aux postures du corps – laquelle se montre la plus touchante…celle de ramasser ou de jeter…

 

eh oui , ramasser donc, sous son nez, une chance …ce sera…

                                                              reprendre toute la chanceté à la méchanceté  !!!

 

…la plus grande chance que vous puissiez rencontrer c’est de (re)trouver, spontanément, votre "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation). Comme à l'ensemble de ses techniques …dont quelques unes de nos plus récentes, restent offertes par ce blog : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "S'empreint d'embruns", "Sous la chair des mots – la sensualité d’immensités…","L'athlétisme mental ?", "Délecté lecteur – l’évolution n’aurait pas prévu l’écriture ?", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!","Quelles formations ont suivi les transformations ?", "La culture viendrait d'ailleurs…", "Unité enchantée" , "Aucun sport n’est plus sportif que le langage", "Où est passée l'énorme déperdition d'intelligence collective ?", "Optimisation de…l'optimisme", "Les points d'appui ?", "Rideau d'eau", "Détectivé ?", "Quand naissons -nous ?", " Tous saufs sauf","Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "… intelligentil", "Talents et société", "Tant d'instants ?", "Elle excelle", "Et tout fait suite suède de ce qui précède?", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Empreintes", "Un regard pour autrui", "Rendons le futur plus fort", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé", "Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!" , "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes. Aussi, "Comment le développement personnel tourne au savoir- faire révolutionnaire ?" du 9 juin 2011…Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 


Publié dans sentez la santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 18/11/2012 07:55


whaou le big flash - vous êtes bien en train d'inventer un langage COMPLET qui englobe tout de la vie - êtes vous nombreux ainsi à nous dire la nouvelle civilisation ?