S'aimer soi- même ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5191859326_017c983007.jpg

"Nous devrions adorer l'économie de marché, parce que ceux qui la font peuvent être aussi incompétents qu'ils le souhaitent" (p. 242 - Nassim N. Taleb "Le Cygne Noir – La puissance de l'imprévisible", septembre 2010). C'est donc cela ? Les grands prédateurs du monde sont des incapables, entièrement inaptes à leurs fonctions…d'où les "bonus", comme si l'on s'adressait vraiment à des personnes très attardées !!!

 

Quand comprendrons-nous à fond le règne de l'irrationalité la plus régressive de tous les temps ? La propagande idéologique du marché est circulaire donc profondément préhistorique : le marché sait parce qu'il sait, il régule parce qu'il régule, il crée de la richesse parce que la richesse il la crée. Rien n'est jamais prouvé, tout reste performatif et dire c'est faire : tout y reste aussi tautologique que tout système totalitaire. Qu'importe les compétences puisque le discours pour lâches, fainéants et impuissants est là: même un idiot peut radoter ces poncifs déraisonnés (en symétrie avec dérégulé !) …

 

Seulement, même cette grave folie collective ne peut cacher son réel qui est de : "Au cours des 50 ans qui viennent de s'écouler, les 10 jours les plus extrêmes sur les marchés financiers représentent la 1/2 des bénéfices. 10 jours sur 50 ans. Pendant ce temps, nous nous noyons dans des bavardages " (p. 354 - "Le Cygne Noir ).

 

     Ne pas se noyer c'est voir lucidement :

- La société continue sur les rythmes pluriséculaires lents

- Dans le cadre d'une vie la "création de richesse" uniquement par le travail ne peit permette de vivre sans fournir le moindre effort

- Vivre sans fournir le plus petit effort implique de vivre sur le dos des autres : d'où les boursiers "peuvent être aussi incompétents qu'ils le souhaitent" puisqu'ils ne participent en rien au vrai travail collectif. Uniquement à sa spoliation, à son pillage. Clair ? Ils ne créent jamais rien ce sont seulement des pique-assiettes !!!

 

La synthèse active de tous ces éléments ne laisse comme scénario hautement explicatif que ceci : afin de vivre en parasite sur le dos de la Société il faut la violenter, la violer, la brutaliser, la forcer, la secouer dans tous les sens; la brusquer férocement afin que – de tous ces heurts – les produits digérés du travail tombent…Le fait que 50 ans de ces brutalités très improductives – ne donnent de résultats que PENDANT 10 JOURS prouve que les rythmes lents prédominent, que, même sous la peur, la société ne peut durcir, cristalliser en un seul lieu tous ses biens…et qu'il en faut des paniques, des krachs, des crises inventées de toutes pièces (en fait le parasite boursier "travaille" dur pour inventer les fables médiatiques !) – afin de briser la réalité sociale et de faire son secret sécréter (verbe proactif du secret !!!)…

 

Voyez-vous une seule autre explication adulte et qui tienne la route ?

 

S'aimer soi- même dans tout cela ? Justement de comprendre infiniment tout ceci et dans ses moindres ramifications… "La société du choc" en est une – le capitalisme ne survit qu'à coups de catastrophes répétées, les riches capitalistes s'enrichissent le plus que lorsque tout va mal …de là à empêcher toute solution efficace ? Oui le pas toujours franchi : Voir le chômage dont il reste "incompréhensible" (autrement) qu'il n'ai jamais diminué, de façon appréciable, depuis le début de la "société où tout doit aller toujours mal" !!!

 

S'aimer soi- même ? Comprendre ceci de toute sa vie – et refuser d'y participer !!! Mais se trouver sur le toit du monde des solutions, tenir en sa main la globalité, savoir le centre de tout et y relier chacun de ses mots et de ses pensées dans une immensité de vues - incomparable !!!

 

S'aimer soi- même ? Savoir ,qu'afin de concrétiser ceci il faille devenir un monstre intégral, dépourvu de toute humanité, un terroriste économique de l'égoïsme totalitarisé, etc – et qui "s"avoue" dans la légèreté avec laquelle quasiment toute l'Humanité est SACRIFIEE pour ces cruelles puérilités…qui ne lui laisse que du vide comme "vie intérieure" …et comment leurs larbins (médias, gouvernements, intellectuels achetés, conformistes intoxiqués) nous disent tout le reste…la loi du marché n'existe absolument pas, ni scientifique, ni logique, ni rationnelle, ni démontrable – juste le cri d'un enfant absolument égaré parmi ces spectres si abstraits…

 

S'aimer soi- même ? Dans le monde qui se soumet à ces malades définitifs des capitalistes plus incompétents les uns que les autres (et qui le prouvent tant depuis 40 ans ) c'est rester l'honneur joyeux, inventif et sensuel de la Terre. Toujours relié à tout le réel. Comprenant 100 choses à la seconde. Vivant toutes les expériences SOUVERAINES qui demeurent à notre portée…tout en choisissant de demeurer dans une pauvreté non miséreuse…

                               celle qui aura toujours été le choix des plus grands esprits !!!

 

A chaque seconde de cette vie- là, l'amour paisible de votre beauté, de votre bonté et de votre extase, etc. vous masse infiniment…de…tout l'univers…

 

Ce pourquoi, bien évidemment, les prétendus maîtres de ce monde…

                                                           … VOUS EVITENT, systématiquement !!! CQFD ?

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans sentez la santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lejournaldepersonne 24/01/2013 06:32


grandiiose - votre immense esprit embrasse les données et nous les restitue de telle façon que vous nous SIMPLIFIEZ LA VIE !!! trop de mercis à la fois...