Insultes à citoyen dans l'exercice de ses fonctions ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

4665367827_d006abcb97.jpg

Un surprenant conteur***, croisant un curé, se prétendit "insulté dans l'exercice de sa fonction de paysan" après l'irruption désordonnée du premier dans son travail. Cette judicieuse remarque participe du réel isotrope (si c'est vrai ici ce l'est en tout lieu) et élargit la notion "d'insulte à fonction" à des fonctions si stupidement négligées.

 

*** Jean- Marie Déguignet , "Mémoires d'un paysan bas- breton", page 347 en poche

 

En effet, si nul n'est censé ignorer la loi c'est à la seule condition que la loi n'ignore absolument personne. Sinon le socle trahirait son toit et le bourgeon trahirait ses racines. Le convexe doit trouver son concave et inversement. La cause ne doit pas fuir ses effets. Tout semble inéluctablement lié et relié. Il s'agit bien d'élargir les notions, de les transporter en des lieux trop négligés, d'amplifier les concepts, de dilater les zones de droit, de permettre tous les développements de confiance en soi.

 

Ainsi, si des notions telles "insultes à fonction" demeurent cantonnées à des secteurs microscopiques, ne vont-elles pas user  leur crédibilité ? Si c'est bon pour que les puissants s'en emmitouflent c'est bon pour les autres. Si cela sert à l'auto protection des dirigeants cela doit servir à la nôtre ?

 

Vous ne le croyez pas ? A votre gré, mais, nous, nous continuerons de progresser, d'étendre les évolutions, de semer les émancipations sur cette planète où il semble, chaque jour, plus clair que de mettre les dirigeants sous contrôle c'est soulager la population des 3/4 de ses misères. Il existe donc des phrases qui font un bien immense aux humiliées et aux spoliés. Admirez celle- ci : "(…) en mettant tous les droits et toutes les forces de leur côté, ils nous défendent, sous peine d'amendes et de prison, de les troubler, de les déranger le moindrement dans l'exercice de leurs fonctions. Mais ici ce n'est pas le cas, puisque c'est moi qui ai été troublé et arrêté dans de l'exercice de mes fonctions de cultivateur, de commerçant et de charretier bien plus utiles, plus dignes et plus honorables que celles de ces charlatans protégés." (p. 347 citée plus haut).

 

Déplacer l'honneur et le placer obligatoirement chez les pauvres, replanter la dignité à la base de la société (le salarié paie toujours tout 2 fois). Et ôter toute notion d'utilité à la Bourse, aux financiers et aux banquiers spéculateurs – voici qui sent bon l'air pur. Et de basculer le respect de l'exercice de la fonction de pauvre à équivalence (ou même supériorité) d'avec celle (si dévalorisée) des "trop assistés" (les trop riches) voici qui sonne comme un coup de maître !!!    

 

S'il est donc envisageable des insultes à magistrats, au drapeau ou à une fonction dirigeante ce ne peut demeurer recevable que s'il est envisagé, tout aussi fermement, que un paysan puisse être insulté dans sa fonction de paysan. Et d'autres fonctions à l'avenant…

 

De telles méthodes de pensée se nommaient émancipation, progressisme, libération, 

affranchissement ou délivrance. Nous ne remercions jamais assez Déguignet de réintroduire ce cycle mental vertueux…

 

Ainsi, consommateur irresponsable et infantilisé  n'apparaît –il pas comme insulte "à la fonction très sérieuse de citoyen" ? Pire qu'une insulte que consommateur, une déchéance inadmissible qui doit déblayer devant le très sérieux citoyen. Pas d'élection sans vrai citoyen : tant que les prétendus politiques (qui pour nous ne le sont pas !) ne voudront pas réhabiliter LA FONCTION DE CITOYEN, il n'y aura qu'insultes partout et honneur nulle part. En acceptant d'affronter la majorité qui est abstentionniste et votes refusant "l'offre "politique actuelle (insultante pour l'intelligence), par exemple. Sinon, nous nous sentons plus qu'insultés dans l'exercice de nos fonctions empêchées de citoyens ? Pas d'équivalences égalitaires – pas de démocratie : le sommet semant tous les désordres

 

Cette époque exige une mutation globale (changer ou périr!) – de nombreux basculements de mentalités ne peuvent qu'en former le biotope vivace…Seuls les citoyens ex- insultés peuvent se dresser face à la déliquescence inapte des dirigeants…

 

Merci donc de faire connaître, à la collectivité, toutes les autres transformations utiles que vous repéreriez !!!

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité", onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Publié dans grandes engueulades

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

les cafards 27/08/2011 18:31


Petit passage des cafards pour que des échanges se créent entre blogueurs, On cavale de lien en lien à la découverte d'autres univers. Vous pouvez passer nous voir aussi, on ne mord pas et on est
même attachants comme petites bestioles !