La pensée uniquement unique ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5975871486_ae0b1fe9e6.jpg

Performative - La pensée uniquement unique n'a jamais à s'expliquer. La pensée unique sait tout à l'avance ? Il semble. Grave délire de mégalomanes enflés ? Une avalanche de chiffres et de faits qui vont contre leurs dogmes SIMPLISTES voient effectivement porte close. Refus très trépignés de tout débat, cris bien hystériques contre la "réfutabilité" de Karl Popper (anti-scientificité leur est garantie) et tant d'attitudes qui rendent de moins en moins fréquentable cette pensée de dictature qui vous autorise (sic) à penser ce que vous "voulez" mais que ce soit, exclusivement, "leur" pensée. Genre gnan gnan gagnant gnan gnan  et le marché par-ci et le marché par-là. Le mot qui évite tous les raisonnements solides ?. Où les résultats existent avant même les causes ? Où la réalité est évincée pour ce piteux idéalisme de la main pas visible, genre fantômes et tutti quanti ? Actuellement, pas moins de 7 de nos posts*** ont été voir sur "leur" terrain, avec "leurs" concepts et "leurs" justifications – pas probant du tout, mais pas du tout probant. Les têtus totaux semblent bien CONTRE leur idéalisme de grands farfelus.

 

La pensée uniquement unique n'a jamais à s'expliquer – elle s'en montre absolument incapable à chaque fois que vous avez pu saisir un accroc et tirer sur le fil pendant – elle n'aura fait que s'empêtrer toujours davantage…*** voir le post "On ne publie pas les génies ?" du 27 février 2013…L'entêtement obtus du "on ne publie pas les génies" n'a d'autre explication à fournir que le "on ne publie pas les génies"…la description EST le commentaire…Voici qui cingle le fouet de la dictature culturelle TOTALITAIRE !!! Oui ou non ? Vrai ou faux ?

 

Evidemment, ceci ne ressemble pas du tout à la propagande sur le beauuuu commerce, au conte de fées de la main invisible, où tout est, si magiquement, régulé (en étant "dérégulé" - soit hors de toutes règles régulatrices, en français courant), où les prix, pleins d'amour attractif, rencontrent, pile poil, qui le/ la demande, qui l'offre…etc et tant et tant de contre- vérités farfelues qui semblent bien les avoir rendu tous fous, ma pov' dame. Au point ridicule, qu'ils en ont fait une pensée "unique". Mais uniquement unique pas unique uniquement !!!  Une exclusivité qui exclut tout sauf son monologue gâteux et monomaniaque. Entendez- en juste une bribe "tout le monde peut penser ce qu'il veut mais…il y a les chiffres et les faits". Pour nous, aussi, les chiffres et les faits comptent résolument et cela fait tant d'années que nous les parcourons de long en large. Oui nous, lisons et écoutons tout, absolument tout, même ce qui nous paraît ne pas aller dans notre sens (eh oui ! même pas de "dans notre sens", d'ailleurs – nous n'avons jamais la moindre idée préconçue mais elle se dégage, uniquement, des chiffres et des faits!!! A posteriori comme il se doit !!!)…

 

La pensée uniquement unique n'est plus que la ruine d'elle-même, son ombre qui se dissipe comme un nuage de fumée, le fantôme complet du on ne peut être et avoir été, le spectre hideux de sa main invisible qui sème tant de catastrophes à croire qu'elle n'a absolument pas d'yeux !!! Entendez ses chuintements complètement séniles ? "Le commerce est au mieux grâce à la concurrence, les prix sont au mieux et toute intervention humaine ne peut que dégrader ( idéalisme ahumain ! qui parle ? une machine ? d'où ça parle ? du néant ? etc.) ce mécanisme parfait, et le client est si bien servi" and so on, continue cette pensée unique qui veut nous faire gober que ce "client" serait la pierre angulaire du système. Tout ne serait fait que POUR lui. Pas "contre" lui, vous pensez, mon brav' monsieur ? Les nounous commerçantes veillent sur son berceau (eh oui ! ce cher "client" n'a jamais rien à dire qu'à subir et obéir – ça commence mal !). Subir, sans broncher, les irruptions (comme des viols) des assauts de pub (ce qui fait douter de la "force naturelle" des produits qui ont besoin de tant de sournois matraquages pour se rendre "nécessaires" – trop dissimulé ce fondement "naturel" d'adéquation du commerce capitaliste aux "besoins" irréels…Les vrais besoins ( et les pubs voyous ne créent jamais que de faux besoins ?) seraient suivis à la loupe. Bref, l'idylle complète. Que/ qui vient faire DIVORCER de recevoir en pleine gueule, alors, "l'arnaque aux accès". Les "faux guichets" créés artificiellement. Là – pas d'ambiguïté possible TOUT EST FAIT CONTRE LE CLIENT. Clairement, pas un pli, pas un doute possible. Si les entreprises ne gagnent de l’argent qu'en raréfiant artificiellement les idées, elles s'avouent les ennemies de tous leurs clients. Le leurre et l'argent du leurre.

 

Tiens donc la pensée uniquement unique n'était que celle de l'accès

                                                                                                              uniquement unique ?

 

…que du piteux pitoyable ???

 

  Non mais, c'est du propre, ils pourraient étaler leurs déchets déchus ailleurs, non ?

 

                        C'est encore au comité de salutbrité publique de s'en charger ?

 

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi queLA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

très secouant le voyage oui c uniquement unique et RIEN D'autre la pauvreté mentale tous azimuts - le non respect INTEGRAL de la démocratie...merci
Répondre