Les gosses ont fini leur détour ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5341382593_575d53b1fe.jpg

Pour qui est toujours resté en première ligne, nombre de frémissements actuels changent la donne. Nombre d'humains quittent les chemins balisés, se mettent à penser par eux- mêmes, se méfient carrément de la "pensée- media". Ce qu'ils ne faisaient pas du tout avant.…Derrière les apparences, leur soumission à la pensée dominante était même exagérée. Evidemment, l'agitation dans les poses, les postures, les vêtements, les codes, les signes, les singularités, les langages – semblaient faire croire à de l'indépendance ou à de la personnalité. Pas du tout. Au niveau intellectuel, le conformisme laissait pantois. Un nid jamais revisité ni remis en question. Vous les croisiez, vous n'aviez affaire qu'à des ahumains "retournés" et conditionnés… oui à ce point !!! Qu'en a à faire le système si nous paradons des plus extravagantes manières – tant que nous ne le regardons pas en face, ne le remettons ni en cause ni en question et ne herchons pas à annihiler ses mécanismes…les enfants s'amusent eh bien, il s'en fout…

 

Donc vous aviez des gouffres béants – tels remettre en cause l'éducation, l'apprentissage ou la scolarité – oui mais pourquoi donc , juste pour renter dans une classe rance où le seul prof (et sans discussion en plus, pire qu'à l'armée) c'est le…fric. Oui à ce point-là !!! Pas sûr que nous ayons gagné au change.

Et le tout à l'avenant – donc ces hyper libérés (d'après eux/ elles) et leur rejet trop exagéré oui "esclavagisé" (comme programmé) de toute personne brillante, joyeuse, entraînante, autonome, intelligente et qui…parle, interroge, débusque et trouve les actions et sensations afin de…ne pas participer à la société des consommateurs – exclue ( par des ennemi(e)s ?) et faut voir comme…Pas normal du tout – ce fait de jeter sa propre tête à la poubelle, non ? Et puis quel égoïsme inefficace – leur tête pourrait servir à résoudre les problèmes des autres…

 

Mais là, 2012 – basculement…ils/ elles semblent quitter ces oripeaux miteux, abandonner ces puériles postures – et quitter les routines, donc ça a un nom – reprendre la route. Dans la tête. Oui c'est là que cela commence….

 

Les sales gosses ont donc fini leur trop long détour ? Puisque prenons un "95 % du temps nous n'avons pas besoin de notre voiture" – plus rationnel de la partager…Cette simple juxtaposition de 2 phrases représente une grave bombe anticonformiste.

1 - L'aveu radical de la folie de l'individualisme – prêt à entraîner l'Humanité (non partagée) dans son suicide… tout y est excès, gaspillages, inutilités, en trop, de trop, déraisonnable, irrationnel, chiffré comme nul et crétin. Il se goure sur tout .

2 - Faut quitter l'individualisme (le mieux – comme nous – c'était de ne pas y être entré(e)s). Ce qui tourne bien le dos au diktat capitaliste !!!

3 -  Les solutions collectives seules vont rendre de grands services à tout le monde. Combien d'officines de tricheries et d'arnaques vont fermer ? Et combien d'autres – tellement plus passionnantes – vont les remplacer ? La voiture individualiste aura été une belle connerie – la voiture de tous sera un réel soulagement…

 

Les sales gosses avaient donc fait un trop long détour ?Tout ceci était déjà connu et acquis dans les années 1960 – 1970…oui oui…

La plupart des appareils ménagers étaient "en commun" – puisque, pourquoi une machine à laver "rien qu'à vous" si vous ne faites que 2 lessives par semaine.? Même 4 ou 6 ? Pour les jardins, idem ? Bricolages, itou ? matériels festifs, ring a dong pareil ?, etc…

L'individualisme forcené était même considéré comme un défaut grave de compréhension, se tirer une balle dans le pied, compliquer sa vie, le refus de l'aide des autres, se charger comme un mulet, se planquer derrière un mur d'objets possessifs, rester leur esclave, se faire niquer une trop grosse partie de la vie, se priver de l'essentiel, etc…

La fête (qui n'était pas que de musiques, loin s'en faut !) représentait une grande respiration collective qui maintenait la joie collective toujours au bon niveau…où en est l'ambiance "sociale" chez les individualistes fermés ? Tombée plus bas que la moquette !!!

 

Donc après ce si "inutile" détour des truqueurs – oui c'est parce qu'ils/ elles pensaient le système tellemeeeeent plus amusaaaant - vu la gueule de la tristesse lourde 2012 qu'il trimballe tout le monde sait que c'est EN DEHORS de lui qu'on se bâtit une vraie" vie !!!. Donc c'était afin de ne pas partager leurs plaisirs et bonheurs – que pour soi, on gratte bien. Et qu'est-ce qui peut débusquer ces manières malsaines d'être antisociaux ? Eh bien ! des esprits persicaces, des têtes qui pensent, les pourchassé(e)s de l'époque en fait. Tiens donc…d'où l'immense truquage des années 1990 à 2010…comme si Pour qui est toujours resté en première ligne (de la joie aussi, et du tout nouveau donc des extases, oui oui)- comment voulez vous la leur faire…

 

Donc ce sont les yeux bien ouverts et la conscience qui pige tout que nous avions suivi tous les détours superflus de ces sales gosses… qui sortent à peine, là (tant d'années congelées), de l'immaturité. Bref, remettent leurs pas dans les pensées et pratiques, méthodes et théories des années 1960- 1970, et leur anti-individualisme si conquérant…

 

Le trésor reste immense – avec c'est un monde d'adultes qui

                                                                       sauront résoudre tous les problèmes…

 

                        …maintenant que les sales gosses ont fini leur détour ?

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Publié dans Croque tes crocos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

myd8u58bdi 15/12/2019 12:26

After doing this, all you need to do is switch the authors’ names (i.

lejournaldepersonne 03/10/2012 11:59


tant de détours pour cacher un tel égoisme ?

imagiter.over-blog.com 03/10/2012 17:56



en effet