Bile vient de bilan

Publié le par imagiter.over-blog.com

Bile vient de bilan

Alors que je ne me fais pas de la bile. Pourtant, je suis très concentré, me préoccupe de tout, me sens connecté à la Terre entière, saigne lorsque chaque pays est marqué dans sa chair – rien ne me laisse indifférent, tout m’importe, tout me tarabuste, me poursuit dans les moindres recoins de mon sommeil, etc. – bref, tout l’aspect extérieur de quelqu’un qui se fait beaucoup de bile. Mais à l’intérieur c’est tout le contraire. Comment donc expliquer ce mystère ? Un bilan sans bile ?

..

La notre de bile ne se fait pas de bile, non plus. Le bilan, de même y est radi-eux eux. C’est que chaque nouveau texte vient s’emboîter dans le précédent. Soit, en tant que plus grand. Soit comme un prolongement de l’édifice global. Soit comme…etc.

..

En fait, le but de ce texte sera de démontrer que, en menant de front :

- l’usage nouveau de toutes nos facultés

l’élucidation de tout ce qui passe de politique, d’économique, de culturel, etc.

– et un transformation pratique de toute la société à partir de son entourage

Les 3 fronts se renforcent l’un l’autre, s’énergétisent, se systémisent, se boostent ou s’entraident !

..

** - 1) Que ce qui semblait, a priori, insurmontable (mais c’est se disperser beaucoup trop…) et irréalisable (mais c’est une tâche bien trop énorme…) participe du même alignement, de la même concentration, de la même profondeur, de la même disparition de l’égoïsme en tant que « carapace caractérielle pour ne pas ressentir et ne pas vivre vulnérable » – avec l’idée saugrenue que les deux font souffrir, frustrent, exaspèrent, nuisent à l’existence de légumineuse et font perdre…toute force . Alors que c’est l’inverse

** - 2) Qu’aux niveaux des solutions, tout s’UNIFIE. Et semble même atterrir dans un ballet d’harmonies

** - 3) Ainsi les questions mielleuses du « où trouvez l’argent ? » à chaque fois qu’un projet vise l’amélioration de l’espèce humaine, le respect des droits de l’humain (si faciles à énoncer, à manger, un toit, des soins et de l’éducation) ou le changement radical de style de vie, etc. – oui ces questions illégitimes obtiennent, en rafale, des réponses inoxydables :

*** Voyez le tableau de la part réservée aux actionnaires depuis 20 ans, voyez l’exagération de la courbe, …l’argent existe l’argent existe l’argent existe

..

*** Voyez l’évolution du PIB d’année en année en 20 ans (sauf 2 années de fléchissements) il n’a fait qu’augmenter. En 2015 nous étions de 1,2 % de plus riches qu’en 2014. En 2016 nous n’avons jamais été collectivement aussi riches depuis le début de l’Histoire de France…l’argent existe l’argent existe l’argent existe l’argent existe

** Et, à part pour signaler le gonflement annuel des injustices sociales, le PIB n’intéresse personne sinon les 10% de trop riches qui, pendant que les 10 % des plus pauvres voient les revenus diminuer de 6 %, eux voient les leurs anormalement gonfler de 12 % . Soit des inégalités de 18 % qui enflent toujours plus…l’argent existe l’argent existe l’argent existe l’argent existe

..

*** Que les politiques qui utilisent les mots crises, austérités, etc. sont des escroqueries et des mensonges institutionnelles. Puisque crise veut dire pauvreté partout oui ou non : la société s’appauvrit. s’il y a crise… Or c’est faux - elle s’enrichit sans vergogne mais ne répartit plus les richesses collectives. Pire – les pauvres sont condamnés à l’austérité pour des cimes qu’ils n’ont pas commis. Et les riches s’enrichissent toujours plus grâce à cette…austérité illégale des pauvres – ce qui appauvrit bien clairement toujours plus les pauvres…. l’argent existe l’argent existe l’argent existe l’argent existe l’argent existe l’argent existe.

..

** Et est évacué tout un pan social qui se voue à faire croire que tout changement minime de la société est utopiste. Que tout ce qui n’est pas l’enrichissement hallucinant et absolument pas nécessaire des trop riches est utopies, que tout est utopies d’ailleurs sauf les trop riches… l’argent existe l’argent existe l’argent existe

..

Donc leur rengaines sont balayées – tout est aligné et l’argent il est là, nous pouvons tout changer l’argent il est là, nous pouvons tout changer l’argent il est là, nous pouvons tout changer devient la nouvelle loi implacable de la réalité…Un tel bilan empêche de se faire de la bile !

..

………………............******************************************

..

..

Un bilan sans bile ? Afin d’y répondre nous avons mis en commun nos témoignages – et afin de ne pas s’égarer dans les méandres singuliers des vies individuelles – nous avons tout lissé sous le même « Je ». Je c’est le meilleur de nos témoignages. Un d’entre nous utilisait les neurones-miroirs avant même avant que le processus ait été démonté, nommé et formulé. Par pur instinct et observation. Et c’est un : je vis une vie que je trouve plus magique depuis que je sais me « décanter », distiller et concocter des émotions à volonté. Selon mes besoins. Ce processus ne vient que de l’apprentissage des circuits des neurones-miroirs. Que nous pouvons imiter et simuler. En très résumé, nous « faisons semblant » oui, au départ, d’éprouver une émotion ou un sentiment. Et, à la fin, nous l’éprouvons concrètement. Il n’y nul mensonge ni manipulation. Seulement le respect du fonctionnement réel du cerveau. Qui se peut, en préalable, s’éprouver et se ressentir – puis, se reproduire, se revivre, en reparcourant les mêmes circuits internes (que ceux expérimentés !). Ceci s’apprend – mais, une fois appris, il en devient une seconde nature que je ne peux m’empêcher de trouver magique. J’aime aussi ressentir mon corps.

..

Mais pas comme dans les gymnasiums en exagéré, pour la gonflette. Je préfère ressentir pour moi et augmenter toutes mes résistances physiologiques. Ainsi, je reformule les techniques traditionnelles ou actuelles. Je puis en inventer certaines qui n’existent pas. Par exemple, avec les vagues qui ont un avantage extraordinaire. Lorsque le corps est tout impliqué dans un mouvement, la résistance de l’eau de mer ou de la vague va se dérouler musculeusement. Et accompagner harmonieusement le geste dans tout le corps. C’est comme le sculpter, le corps, en fait. Et, par exemple, avec les jambes je vais contre la résistance de l’eau. Frontal sur les côtés et à l’arrière, 360 ° en pivotant chaque jambe, le bassin en devient plus solide. Cette technique concerne tout le corps. Etc. Sauf que je préfère bien plutôt l’ex-pression de mon corps avec les arts. J’adore les sensations, émotions oui les déplacements puissants d’affects que me procurent les raisonnements. Descendre, « dans » chaque argument lorsque bien conçu. Comme une échelle avec intensités différentes de sensations à chaque barreau. Garder la vue d’ensemble et réussir la synthèse de tout ce qui a été analysé pas à pas. En fait, à chaque fois que je découvre de nouvelles expérimentations scientifiques, je découvre que très souvent que « je suis déjà passé par là »…ai vécu antérieurement ce que l’expérience veut prouver, chiffrer, mesurer, contre-protocoler, etc. Et que j’aboutis, aussi, à des conclusions différentes. A l’occasion. Bref, devant les …il faudrait vivre cela, expérimenter ceci – je me dis, dans mon dialogue intérieur,… c’est déjà fait. Il est même des expériences qui n’ont pas encore eu, à ma connaissance, de formulation mais que je vis déjà tout de même. Etc.

..

Sans omettre que nous avons diffusé que le génie c’est un système sensorio-physiologique différent. Les systèmes de récompenses et de douleurs existent. Inutile de la nier. Les génies avec leurs corps les utilisent complètement différemmentaugmentant toutes les récompenses et minimisant les douleurs. Toujours liant et reliant tout et non séparant et dénigrant tout. Ce qui signifie bien un ensemble de comportements qui tournent le dos aux ritournelles masochistes de l’ensemble des humains. Un exemple ? Afin d’amplifier nos circuits de plaisir, le génie a définitivement mis à la poubelle toute psychologie, comme sac de nœuds superflus comme chemins tordus qui cherchent à calomnier la route droite. Bref, a jeté par-dessus bord l’égoïsme (donc cette stupidité qui veut être en com-pétition avec les autres – et prouver le « meilleur » en agissant toujours de la…pire façon, etc.). Le génie se traite lui-même comme un élève et un professeur à la fois, le malade et le thérapeute, la brûlure et l’onguent, le cobaye et l’expérimentateur, etc. Il joint et rejoint tout, vit tout, de tous les côtés à la fois, ne se rend étranger à rien. Et , évidemment, au lieu d’être son propre ennemi (se plaindre au lieu d’agir et de réagir) son propre fardeau (face à n’importe quelle situation ne quitter ni le problème ni la solution : un exemple sera que de piétiner sans cesse nous sommes manipulés ne sert à rien – tandis que de comprendre « comment » sommes nous manipulés, comment « faire » de ne plus l’être, entrent dans ce cumulatif qui nous libère de tous ces cloportes minables qui ne « savent que » disqualifier l‘humain en commençant par eux-mêmes. Espionner, manipuler, mentir, cacher, spolier et humilier les autres n’a strictement aucun attrait – sauf que c’est l’impossibilité de vivre les qualités. Perdre son temps à faire cela ne peut que vous disqualifier à vie. Alors « se plaindre » des manipulations, non merci - Éviter de les subir et s’offrir le VDR (Vivant e rire) de démasquer toujours plus vite les nouvelles moutures de la cochonnerie oui cela a de la gueule. En plus que de solides résultats…

..

D’être aligné, unifié c’est sans vivre les réactions – Un problème = un comportement, soit exigences au départ qu’envers soi-même. Ensuite feedback (nourrir en retour). Nom plus judicieux pour bilan, ou le tu récoltes ce que tu sèmes. Nous les bilans ? Infiniment positifs ! Celui de connaissances des circuits de fonctionnements réels des cerveaux, nerfs, émotions ou sentiments. Avec rectifications par simulations réussis de certains ; tromperies bienfaisantes du cerveau imitant ses fonctionnements afin…d’obtenir d’autres résultats, etc.…Mêmes pratiques (amicales envers soi-même) des raisonnements toujours plus exigeants. Avec comme but ultime la synthèse de la synthèse de la synthèse de la synthèse de la synthèse de la synthèse. Soit avoir, chaque jour, au bout de la langue et du cœur le mot qui peut tout changer. En une seule formulation. Chacun peut vive à la TAILLE qu’il « veut », à la dimension, à la grandeur, etc….être pauvre ne l’empêche absolument pas, et, sans doute - bien au contraire. Se croire « riche » parce que l’on aurait de l’argent c’est ne plus vivre « que » dans les illusions d’optiques. En rien, il n’est plus possible de rencontrer le processus de vérité. Le désert intérieur c’est la perte de toutes les émotions « positives » qui boostées, alchimisées nous offrent dans le corps les meilleurs goûts, les extases aux nectars, les parfums au nec plus ultras, bref les excès de qualités. Spontanéité, sincérité, joie pure, extases du lâcher prise intégral, etc. tous les trésors montrent porte close pour qui s’est cramé le cerveau dans le marché de dupes (l’argent est systémique donc sans de sévères régulations, devient tout comme une fièvre, une crise du corps, et ne sont lus répandues que des…maladies. Donc devenir « trop » riche est la vraie maladie qui prive du « meilleur » de la vie (celui qui demeure dans le gratuit)).

..

Dans ces conditions , tous les savoirs politiques, économiques, sociaux, comptables – comme toutes les sciences que, après des apprentissages extrêmement « sportifs » de départ, nous pouvons apprendre par nous-mêmes (ensuite) autant d’autres sciences que nous désirons en usant de la même trame. Et en usant de stratégies indicibles pour le moment. Oui, tant que la régression capitaliste existe, pas question de diffuser les quintes essences, les meilleurs savoirs et pratiques pour les atteindre – une fois la mentalité excessivement nocive du capitalisme éradiquée les vrais trésors déferleront sur l’Humanité. Pas avant. C’est la loi d’airain de la réalité – que seuls ressentent ceux qui sont entrés dans le…cercle de la raison. Bien évidemment. Raison qui est une qualité à savourer à chaque minute comme il est explicité dans le chef-d’œuvre « Je ne parle plus à qui a raison ».

..

Donc ne plus gâcher notre attention en intégrant dans nos écoutes les stupidités proférées par les prétendus dirigeants, jamais rien à gratter, le vide sidéral et – en nette conclusion – qui ne sont que mensonges permanents ne démontrant qu’un manque complet d’esprit pratique. Donc ne pas perdre l’usage de notre tête avec eux : le 1/10 ème de la vigilance suffit. Nos corps entrainés à s’auto-booster (ne participant à aucune concurrence, nous mettons nos corps en compétition avec le meilleur d’eux-mêmes : le passé le savait il nommait cela émulation. Allez visiter ce mot, vous jouirez !). Pas tels que ces trop nombreux qui gémissent, portent des fardeaux injustes, se dépêtrent mal dans les liens qu’ils se ligotent à eux-mêmes, faisant sans cesse la propagande de leur ennemi (en ne lui livrant jamais bataille – déjà à l’intérieur d’eux-mêmes, là où commencent les victoires) non en se livrant corps et âmes à ce système sans aucun intérêt pourtant, etc.…Nous ? Tout ce que nous traversons nous est gain. Nos générosités ininterrompues font que les « souvenirs » nous énergétisent. Il y a de nous dans tout ce qui se passe. La vie sociale est encore plus comme cela : il faut donner pour recevoir. Et plus vos dons seront énormes et resteront invisibles, méconnus et inconnus, plus les « retours » deviendront bienfaisants. Dans la guerre sociale, vous aviez reçu des blessures destinées à d’autres – ces contre-dons vous en guérissent très vite ! Pendant que les groupuscules politiques s’enlisent dans les amertumes, les aigreurs, les sordides calculs – tous ces goûts insupportables – nous en ressortons avec toutes les saveurs des savoirs. Nous rappelant tout (moins vous êtes encombrés d’ego plus votre mémoire est gigantesque et peut stocker des mondes entiers). Jamais, évidemment, aucune propagande ne nous a surpris, pris ou compris dans sa minable orbe. Nous somme toujours en avant, sur le côté, au-dessus, en dessous – bref, partout ou les minables du pouvoir ne sauront aller. Avec leur prétendu réalisme cynique ne sachant rien mesurer - telle décision politique n’aura qu’une maigre balistique, elle ne pissera pas à plus de…x kilomètres, cela c’est la santé mentale devant la nième loi d’espionnage illégal des citoyens, suffit pas de la gratter sur du papier pour que cela se concrétise. Tout comme il suffit d’avoir observé les circuits administratifs pour obtenir la paix mentale : selon les décisions cela s’enlise ou non. Et ils ont bien raison : pourquoi se dévouer à ce qui contredit tout bon sens ? Ainsi, pour l’espionnage, garanties déposées ici, que les « retours » sont vraiment flasques !

..

Ainsi, combatif jusqu’aux ongles jamais le mot défaite, se courber, vaincu, etc. ne peut vous approcher. Pourquoi ? Désintéressés – ce n‘est pas parce qu’un détraqué qui se croit dirigeant va gesticuler que vous allez être perturbé. Vous utilisez à fond votre unité alignée intérieure afin de détecter vite le meilleur site mental dès leur effet d’annonces. Et traversez la situation en la changeant comme vous pouvez. Ce pourquoi des « incohérences » apparaissent parfois : des succès « éclatants » de la classe dite dirigeante (alors qu’elle ne sait où elle va et nous oui…) se muent en flasques échecs. Nous nous savons pourquoi : la traversée d’un frère d’esprit dans la situation. Fallait pas la foutre sur sa route. Donc pas prendre cette décision sans racines dans le réel. Lui/elle n’a fait que traverser et son corps a fait un rejet de la greffe posée par ces amateurs vraiment piteux. C’est ainsi : comme l’eau qui coule entre les doigts qui ne la retiendront jamais, aucune étiquette ne peut être collée sur notre dos. Nous les absorbons toute. Elles sont bien trop petites et ne participent pas de la réalité… Insaisissable puisque non propriétaires – la matière nous apprend toutes ses « propriétés ». Ces cadeaux somptueux de la vie sur lesquels nul ne peut refermer la main dessus sans que ces « propriétés de la matière » ne disparaissent. Les utiliser gratuitement c’est bien plus réaliste. Car s’y ajoute un sans nuire à autrui - bien au contraire.

..

Autrui c’est alter tout, ce truisme banal que devient l’alTruisme. Nul ne sait pourquoi mais tout le monde est porté à nous offrir ces confidences les plus sincères, se confier à nous (sources de renseignements que les prétendus maitres de ce monde n’auront jamais – tant ils passent à côté de toutes les chances de la vie, les étourdis lunatiques)…

..

Et nous pourrions continuer des milliers de kilomètres d’écritures tant notre puissante est tranquille. Notre fleuve c’est tout l’univers. Et si nous paraissons avoir réponse à tout c’est que nous prenons, humblement, la forme de la réponse, de son accueil et de son recueil. A aucun moment nous ne la forçons, nous n’agissons jamais en propriétaires si destructeurs ni des questions ni des réponses. Ce en quoi nos comportements semblent « justes », dans le sens d’adéquats, d’adaptés, nous ne forçons pas la dose, ne faisons pas la frime – combien de milliards d’heures de gâchées à s’enliser dans les stériles remarques « il se prend pour quoi ou pour qui il de prend (faudrait savoir – c’est lequel des deux dans ces phrases cannibales qui s’auto-mangent) ? Oui les on frime, on ment, on joue un rôle, on triche, on calcule, on fait semblant, on se la pète, etc. milliards de mots perdus – ne servent à rien, il n’y a vraiment pas que cela dans la vie, il y plus de sincérités que d’hypocrisies qu’il est prétendu, etc. – La nature apparait et dit « je ne suis que moi » - donc je ne joue jamais, de rôles encore moins. Le tout des ¾ (plus ou moins ?) des non-activités sociales de dilapidé dans des supputations aussi inutiles. Voyez comme nous nous ne perdons jamais une seconde. Nous « sommes » et toutes les sommes sont en nous... être est savoir et savoir s’avoir soi-même comme « le » trésor de notre vie. L’égo ne sert à rien (fardeau fardé) mais la bonne utilisation de nos têtes, de nos cœurs et de nos « dons » sert énormément…

..

Juste être alignés et unifiés – et le monde du gratuit vous appartient complètement. Soit – sans peu de doute – bien 80 % de la…réalité. Au moins. Qui aura donc perdu son temps ? Où se situe le mauvais bilan ?

Ainsi Malcolm X disant que si vous êtes ainsi ils vont tout faite (la seule dépense sur laquelle les sordides financiers ne comptent et ne grognent jamais) afin que les humains ne vous connaissent pas

Puisque s’ils vous connaissaient (dans leurs fantasmes de paranos détraqués, pensent les dirigeants) les humains n’écouteraient plus que vous

…et plus du tout eux ! Niveau se confiance en eux-mêmes = zéro !

……………………….Plus désastreux bilans ?

..

..

……………….........******************************************

..

...

Admettons que d’avoir transformé toutes les facultés aide à raisonner méticuleusement, à percer les murs idéologiques, à transformer, à la longue, tout ce qui existe. Et à supporter paisiblement tous les assauts encre de seiche des mensonges compulsifs des trop riches ? Tout reste paisiblement limpide en nous. Nous « savons » les rapports, les liens, les échelles, les proportions – plus aucun chiffre ne nous échappe. Leur signification pour la vie quotidienne se distribue et se diffuse à l’instant.

..

Notre vie tournée vers les solutions (parce que nous résolvons, sans cesse, des problèmes qui demandent des réponses urgentes) permet de tout faire pivoter, de tout voir sous tous ses angles et toutes ses facettes. Afin que se perçoive très bien la solution le plus à…la portée de la main. Cette attitude est simple puisqu’elle ne s’occupe pas de faux problèmes, pas de l’entassement tortueux et insensé qu’accumulent les idéologies afin de ne parler éternellement que des problèmes sans jamais mettre EN PRATIQUE les solutions. La simplicité – l’alignement existe – bien, il y l’autoroute de la solution (tout comme l’autoroute de l’information !) et nous y roulons sans…problèmes ! Tout le reste est passé aux poubelles de l’Histoire.

..

Tout s’aide, tout s’épaule et les solutions deviennent le comportement extrêmement réaliste tandis que la cristomie (le déraillement moral d’inventer des crises qui n’existent pas) la corruption politique (…soit de prendre prétexte de la cristomie afin d’imposer des austérités-que-pour-les-pauvres qui n’ont absolument aucune nécessité)…de même la problèmotomie (considérer qu’un problème doit être reconduit tel quel et ne doit jamais entrer dans le processus de la solution) est considéré comme du lunatisme, de la pure utopédie (la loufoquerie qui essaie de se fait passer pour une vraie…utopie – cette affaire très…sérieuse) !!!

..

Et le système s’effondre parce qu’il n’a jamais eu le moindre ESPRIT PRATIQUE !

..

………………………%%%%%%%%%%%%%%%%%%

..

Nous allons, ici, juxtaposer des liens. Ceux de 3 semaines de notre fonctionnement habituel – afin que tout un chacun(e) vérifie que tous ces textes sont – par contre –

La mise en pratique en très grand de tout ce que nous avons dit dans le texte !

..

http://www.imagiter.fr/2016/07/comment-nos-mecanismes-de-defenses-cognitives-nous-nuisent.html

..

http://www.imagiter.fr/2016/07/une-pareidolie-ou-notre-incapacite-devant-les-cadeaux.html

...

http://www.imagiter.fr/2016/07/tolerer-en-soi-la-tolerance.html

...

http://www.imagiter.fr/2016/07/comment-chaque-pays-resout-ses-conflits.html

...

http://www.imagiter.fr/2016/07/les-debats-intellectuels-en-france.html

...

http://www.imagiter.fr/2016/07/pas-de-moderateurs-dans-la-societe.html

..

http://www.imagiter.fr/2016/07/une-image-emargeait.html

...

http://www.imagiter.fr/2016/07/importons-la-democratie.html

..

http://www.imagiter.fr/2016/07/des-autorites-morales-qui-nous-manquent-tant-2.html

...

http://www.imagiter.fr/2016/07/tout-dire-protege-mieux.html

..

http://www.imagiter.fr/2016/07/tout-fait.html

..

http://www.imagiter.fr/2016/07/s-interesser-aux-autres.html

..

http://www.imagiter.fr/2016/07/extension-du-domaine-de-la-nature.html

..

http://www.imagiter.fr/2016/07/sans-l-afrique-la-france-serait-un-pays-pauvre.html

...

http://www.imagiter.fr/2016/06/les-gains-de-la-nature.html

...

http://www.imagiter.fr/2016/06/comment-les-prejuges-sont-des-illusions-d-optiques-2.html

..

Bingo– un tel bilan ne peut que nous alléger, nous faire nous sentir plus LÉGERS !

…………………………***************************

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Bile vient de bilan
Bile vient de bilan
Bile vient de bilan
Bile vient de bilan
la force légère

la force légère

Bile vient de bilan
la vie est une processus jamais une image figée dans un moment du processus – dans the autopoeitic structure : oui la  co-émergence

la vie est une processus jamais une image figée dans un moment du processus – dans the autopoeitic structure : oui la co-émergence

Bile vient de bilan
émerger = entrer, au moins, dans la tridimensionnalité 3D, etc.. Or la majorité des pensées restent encore en 2 D

émerger = entrer, au moins, dans la tridimensionnalité 3D, etc.. Or la majorité des pensées restent encore en 2 D

Bile vient de bilan
Bile vient de bilan

l'art de l'équilibre tel Libre dans l'équi (l'égalité) ....équiLibre...

danse dans la légèreté...

les systèmes non auto-poïétiques – voués à se reproduire et se maintenir tels quels…semant donc « leur » chaos dans nos têtes et nos vies. Et nous croyons que tout ceci vient de nous ! Alors que nous sommes légers comme des plumes !

Commenter cet article